Eduardo Camaño

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Eduardo Camaño.jpg

Eduardo Camaño (né le 17 juin 1946 à Buenos Aires en Argentine), est un homme politique argentin qui fut maire de Quilmes (près de Buenos Aires) entre 1987 et 1991 et président de la Chambre des Députés du Congrès de la Nation argentine durant le gouvernement de Fernando de la Rúa.

Il fut chargé du pouvoir exécutif national (fonctions présidentielles) en décembre 2001, après la double démission de Fernando de la Rúa, puis d'Adolfo Rodríguez Saá.

Étant donnée la démission de Rodriguez Saá, et ce dernier n'ayant pas de vice-président, la loi 20.972 — d'acéphalie du Pouvoir Exécutif — indiquait que la succession présidentielle devait échoir au président provisoire du Sénat, chose qui fut impossible puisque ce dernier — Ramón Puerta — venait de démissionner pour problèmes de santé. En accord avec la loi mentionnée, l'exercice du pouvoir exécutif revenait au président de la Chambre des Députés, qui en ce moment était Eduardo Camaño.

Il eut mandat de convoquer dans les 48 heures l'Assemblée Législative pour élire le fonctionnaire public qui devrait occuper la présidence à titre intérimaire jusqu'à l'élection d'un nouveau président — ceci en accord avec l'article 88 de la Constitution —.

Réunie le 1er janvier 2002, l'Assemblée élit donc Eduardo Duhalde. Ainsi Camaño exerça le pouvoir exécutif entre le 30 décembre 2001 et le 1er janvier 2002, continuant par après à être président de la Chambre des Députés.

Son titre officiel durant la courte période où il fut chef d'état fut Presidente provisional de la Honorable Cámara de Diputados de la Nación en ejercicio del Poder Ejecutivo, soit Président provisoire de l'Honorable Chambre des Députés de la Nation en exercice du Pouvoir Exécutif.


Précédé par Eduardo Camaño Suivi par
Adolfo Rodríguez Saá
Coat of arms of Argentina.svg
Président de la Nation argentine
Eduardo Duhalde