Eduard Künneke

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Künneke (homonymie).

Eduard Künneke

Description de l'image  defaut.svg.
Naissance
Emmerich am Rhein, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Décès (à 68 ans)
Berlin, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Activité principale Compositeur
Formation Académie Supérieure de Musique de Berlin
Maîtres Max Bruch

Œuvres principales

Der Vetter aus Dingsda

Eduard Künneke[1] (né le à Emmerich am Rhein et décédé le ) est un compositeur allemand d'opéras, d'opérettes et de musique pour le théâtre. Son œuvre la plus connue est l'opérette Der Vetter aus Dingsda écrite en 1921.

Biographie[modifier | modifier le code]

Eduard Künneke débute ses études à l'Académie Supérieure de Musique de Berlin en 1903. Entre 1905 et 1906, il assiste au cours supérieur de Max Bruch. Il réussit à faire représenter plusieurs de ses opérettes alors qu'il n'a pas encore connu le succès lors de la création de son opérette Der Vielgeliebter au Berliner Theater am Nollendorfplatz en 1919. En 1921 il compose la musique du film à grand spectacle La Femme du pharaon du cinéaste allemand Ernst Lubitsch. Sa fille est l'actrice et chanteuse Evelyn Künneke.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Bien que reconnu pour ses opéras et opérettes, le catalogue complet de Künneke présente d'autres genres musicaux, notamment plusieurs quatuors à cordes et deux concertos pour piano.

Opéras[modifier | modifier le code]

  • Robins Ende, 1909
  • Cœur As 1913
  • Nadja, 1931
  • Walther von der Vogelweide, 1945

Opérettes[modifier | modifier le code]

  • Wenn Liebe erwacht, 1920
  • Der Vetter aus Dingsda, 1921
  • Die Ehe im Kreise, 1921
  • Verliebte Leute, 1922
  • Lady Hamilton, 1926
  • Der Tenor der Herzogin, 1930
  • Glückliche Reise, 1932
  • Die lockende Flamme, 1933
  • Die große Sünderin, 1935
  • Zauberin Lola, 1937
  • Hochzeit in Samarkand, 1938
  • Hochzeit mit Erika, 1949

Musique pour orchestre[modifier | modifier le code]

  • Trois morceaux pour orchestre, opus 7, d'après le roman Flegeljarhe de Jean Paul.
  • Jagd-Ouvertüre, opus 8.
  • Tänzerische Suite, pour jazz band et grand orcherstre, opus 26, crée en 1929.
  • Concerto pour piano n° 1 en la bémol majeur, opus 36.

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

  • Concerto pour piano n° 1 opus 36 : Tiny Wirtz (piano), Rundfunkorchester des Südwestfunks, direction Wlodzimierz Kamirski (label Koch Schwann)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. également orthographié Künnecke