Eduard Imhof

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Imhof.
Signature d'Eduard Imhof

Eduard Imhof, né le 25 janvier 1895 à Schiers et mort le 27 avril 1986[1], et un géographe et professeur de cartographie à l'École polytechnique fédérale de Zurich Suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père était un géographe qui a enseigné dans une université locale. En 1902, sa famille s'est installée à Zurich, où Imhof a continué sa scolarisation. Entre 1914 et 1919, il étudie la cartographie à l'EPFZ avec quelques interruptions militaires pour garder la frontière suisse en tant que lieutenant d'artillerie. Imhof retourne ensuite au service militaire en 1939 et de façon occasionnelle jusqu'en 1945, obtenant finalement le rang de Major.

Après avoir obtenu son diplôme de cartographe, Imhof a commencé à travailler comme membre de la faculté à l'Institut de géodésie à l'EPFZ. En 1922, il épouse Agnes Untersander. Entre 1922 et 1935, ils ont eu quatre enfants.

En 1927, Imhof est chargé de réviser le Schweizerischer Mittelschulatlas, l'atlas utilisé dans les écoles secondaires suisses dont toutes les éditions publiées de 1932 jusqu'à 1976 le seront sous sa direction[réf. nécessaire]. L'atlas d'école primaire suisse, le Schweizerischer Sekundarschulatlas, publié entre 1934 et 1975, a été aussi produit sous sa direction[réf. nécessaire].

Imhof a également fait partie avec Paul Nabholz et de Arnold Heim d'une expédition en 1930 visant à mesurer la hauteur et la position du Minya Konka[réf. nécessaire].

En 1949, Imhof reçoit un doctorat honoris causa de philosophie de l'Université de Zurich pour son travail de cartographe[réf. nécessaire]. En 1951, Imhof voyage à Ankara pour travailler sur l'arpentage en Turquie[réf. nécessaire]. Il travaille alors pour le Bureau turc pour la cartographie (Harita Genel Müdürlügü). En 1954, Imhof épouse Viola May et, la même année, fait une ascension de Mont Ararat[réf. nécessaire].

Il prend sa retraite de professeur d'université en 1965 tout en continuant à donner des conférences. Il reçoit encore plusieurs récompenses pour sa vie et son travail jusqu'à sa mort à Erlenbach après une courte maladie en 1986[2].

Publications[modifier | modifier le code]

Dessin de Imhof du Passo di San Giacomo (11 septembre 1934)
  • Gelände und Karte (1950)
  • Kartographische Geländedarstellung (1965)
  • Unbekannte Türkei. Wo Ost und West sich begegnen (1970)
  • Lehrbuch der Allgemeinen Geographie, Band 10, Thematische Kartographie (1972) (ISBN 3-11-002122-6)
  • Die Großen Kalten Berge von Szetschuan (1974)
  • Bildhauer der Berge. Ein Bericht über alpine Gebirgsmodelle (1981)

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Eduard Imhof » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne.
  2. Swiss Federal Institute of Technology Eduard Imhof - Cartographer and Artist Retrieved on 2007-06-05.

Liens externes[modifier | modifier le code]