Eduard Hitzig

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hitzig.
Eduard Hitzig.

Eduard Hitzig, né le 6 février 1838 à Berlin et mort le 20 août 1907 à Luisenheim zu St. Blasien, est un médecin, psychiatre et neuroscientifique allemand qui fut surtout connu pour ses travaux sur l’action du courant électrique sur le cerveau.

Sa carrière résumée[modifier | modifier le code]

Il commença à étudier le droit, mais se tourna rapidement vers la médecine. Il eut pour maîtres, à Berlin et Wurtzbourg Emil du Bois-Reymond, Rudolf Virchow, Moritz Heinrich Romberg et Carl Westphal. Il obtient son doctorat en 1862 et son habilitation en 1872. Il s’établit ensuite comme médecin à Berlin puis à Wurtzbourg. En 1875 il est nommé directeur du Burghölzli (où il succède à Bernhard von Gudden) et professeur à l’Université de Zurich. En 1879 on lui offre le poste de Directeur de la clinique neuropsychiatrique de Halle.
À la fin de sa vie, il fut frappé d'une cécité d'origine diabétique.

Ses travaux[modifier | modifier le code]

En 1870 Hitzig, assisté de l’anatomiste Gustav Fritsch (1837-1927) applique, au moyen d’une fine électrode, un courant électrique sur le cortex cérébral exposé d’un chien non anesthésié. Cette expérience fut réalisée au domicile de Fritsch parce que l’Université de Berlin n’autorisait pas que de telles experimentation soient faites dans ses laboratoires. Hitzig et Fritsch découvrirent que la stimulation électrique de différentes aires du cerveau provoquaient des contractions musculaires involontaires dans des régions spécifiques du corps de l’animal. Ils identifièrent la « bande motrice » du chien, une zone de tissu cérébral orientée verticalement et située à la partie postérieure du lobe frontal contrôlant les différents muscles du corps. En 1870 Hitzig publia ses résultats dans un livre intitulé : « De l’excitabilité électrique du cerveau ». Cette expérience est considérére comme la première étude de localisation cérébrale utilisant l’électricité.

Ce n’était cependant pas la première fois que Hitzig avait expérimenté l’effet de l’électricité sur le cerveau. Plus tôt dans sa carrière, alors qu’il était médecin dans l’armée prussienne, il avait réalisé des expériences sur des soldats blessés dont le crâne avit été fracturé par des projectiles. Hitzig avait observé que l’application d’une faible courant électrique sur le cerveau de ces soldats provquait des mouvements involontaires. Apparemment cette expérience osée lui avait été inspirée par les travaux réalisés au XVIIIe siècle par le physicien italien Luigi Galvani qui avait noté le même phénomène chez la grenouille.

Les travaux de Hitzig et Fritsch ont ouvert la porte à de nombreuses expériences de localisation cérébrale parmi lesquelles celles du neurologue écossais David Ferrier.

Ses principales publications[modifier | modifier le code]

  • Fritsch G, Hitzig E. Ueber die elektrische Erregbarkeit des Grosshirns in: Archiv für Anatomie, Physiologie und wissenschaftliche Medicin, 1870 : 300-332.
  • Hitzig E. Untersuchungen über das Gehirn. Berlin, 1874
  • Hitzig E. Ueber die Funktionen der Grosshirnrinde: Gesammelte Mittheilungen mit Anmerkungen. Berlin, 1890.
  • Hitzig E. John Hughlings Jackson und die motorischen Rindencentren im Lichte physiologischer Forschung. Berlin, 1901.
  • Hitzig E. Physiologische und klinische Untersuchungen über das Gehirn. Gesammelte Abhandlungen. Berlin, 1904.

Sources[modifier | modifier le code]