Eduard Clam-Gallas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Eduard Clam-Gallas
Le général Clam-Gallas - lithographie de Josef Kriehuber (1849).
Le général Clam-Gallas - lithographie de Josef Kriehuber (1849).

Naissance 14 mars 1805 ;
Prague
Décès 17 mars 1891 (à 86 ans)
Vienne (Autriche)
Origine Drapeau de l'Autriche-Hongrie Autriche-Hongrie
Arme cuirassiers
Grade Général
Années de service 1823 – 1866
Conflits Campagne d'Italie (1859), Guerre austro-prussienne
Commandement Ier corps d'armée de Transylvanie, Ier corps d'armée de Bohême
Distinctions Ordre militaire de Marie-Thérèse
Autres fonctions membre du conseil aulique
Famille Clothilde von Dietrichstein (1828–1899)

Le comte Eduard Clam-Gallas est un général autrichien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils ainé du comte Christian Christoph Clam-Gallas (1771–1838), qui fut un grand mécène, Eduard s'engagea en 1823 dans l'armée, devint premier maître de cavalerie du Ie régiment de Cuirassier en 1831, puis commandant (1835), colonel (1840) et général de brigade à Prague (1846).

En 1848, appelé en Italie sous les ordres du général Radetzky, il commandait une brigade qui s'illustra à Santa Lucia, Vicence et Custozza. Il fut décoré de l'Ordre militaire de Marie-Thérèse et promu maréchal de camp. En 1849, il reçut le commandement du corps d'armée de Transylvanie et fut vainqueur de Józef Bem. En 1850, il fut à la tête du Ie corps d'armée de Bohême, qui lors de la Campagne d'Italie (1859) prit part aux batailles de Magenta et Solférino. Ce corps d'armée fut l'un des premiers à être balayé par l'ennemi, mais cet échec n'eut pas de conséquences personnelles pour le général autrichien, qui fut promu général de cavalerie. En 1861 il était admis au Conseil aulique avant de devenir en 1865 précepteur impérial.

Au cours de la guerre austro-prussienne, il se vit infliger une défaite humiliante à Jičín, qui lui valut la comparution en cour martiale, mais il fut disculpé en raison de sa position sociale. Il passa ses dernières années retiré sur ses terres de Frýdlant et Reichenberg en Bohême.

Il avait épousé en 1850 Clothilde von Dietrichstein (1828–1899), héritière du prince Joseph-Franz von Dietrichstein (1798–1858) ; ils eurent un fils, le comte Franz Clam-Gallas. Par ce mariage, il était devenu le beau-frère de Alexandre de Mensdorff-Pouilly, premier ministre de l'Empire et compagnon d'armes lors de la bataille de Magenta.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Eduard Clam-Gallas » (voir la liste des auteurs)
  • Meyers Konversations-Lexikon, 6e éd., 1904
  • Wolfgang von Wurzbach: Josef Kriehuber und die Wiener Gesellschaft seiner Zeit, II. Band, Walter Krieg Verlag Wien, 1957
  • Constantin von Wurzbach, Biographisches Lexikon des Kaiserthums Oesterreich, vol. 2, Vienne,‎ 1857 (lire en ligne), « Eduard Clam-Gallas »
  • Oscar Criste, Allgemeine Deutsche Biographie (ADB), vol. 47, Leipzig, Duncker & Humblot,‎ 1903 (lire en ligne), « Clam-Gallas, Eduard Graf », p. 487–490
  • Rudolf Kiszling, Neue Deutsche Biographie (NDB), vol. 3, Berlin, Duncker & Humblot,‎ 1957 (lire en ligne), « Clam-Gallas, Eduard Graf von », p. 259
  • Österreichisches Biographisches Lexikon 1815–1950 (ÖBL), vol. 1, Vienne, Verlag der Österreichischen Akademie der Wissenschaften,‎ 1957 (lire en ligne), « Clam-Gallas Eduard Graf », p. 148