Édouard Berth

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Edouard Berth)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Berth.

Édouard Berth (1875-1939) était un théoricien français du syndicalisme révolutionnaire. Penseur socialiste français, il fut avant tout le plus fidèle disciple de Georges Sorel (1847-1922).

Biographie[modifier | modifier le code]

Disciple de Pierre-Joseph Proudhon, partisan d'un socialisme anti-étatiste garant de l’autonomie de la classe ouvrière, dans son esprit le syndicat devait former la cellule de base de la nouvelle société prolétarienne.

À partir de 1899, Édouard Berth devint un collaborateur régulier du Mouvement socialiste avant de rompre avec cette revue en 1909. Défenseur actif des expériences réformistes de Millerand jusqu'en 1902, il évolua ensuite progressivement vers le syndicalisme révolutionnaire, tout en manifestant un penchant mystique proche de celui de son maître Sorel ou de Charles Péguy. Pour cet admirateur de l'Antiquité, le socialisme, la « société des producteurs » à laquelle il aspirait, avaient une fonction éminemment morale et héroïque.

Germanophone, il traduit de nombreux ouvrages de théoriciens du socialisme comme certains de Karl Kautsky ou de Karl Marx. À l'inverse de ce dernier, Édouard Berth, tout comme Sorel, ne croit pas en la notion du progrès qu'il critique.

À partir de 1909, Berth, partant d'une commune aversion pour la démocratie parlementaire « bourgeoise », se rapproche du mouvement monarchiste et fonde avec Georges Valois les Cahiers du Cercle Proudhon en 1911. Il tente alors de proposer une synthèse du syndicalisme révolutionnaire et du corporatisme.

À partir de 1917, ce syndicaliste révolutionnaire s'enthousiasme pour la révolution bolchévique et y voit une nouvelle expression de la lutte des classes, avant de revenir de son engouement pour condamner dans l'URSS la « société des termites ». Collaborateur de la revue Clarté, il adhère en 1920 au Parti communiste français et rejoindra de nouveau les rangs du syndicalisme révolutionnaire à partir de 1935.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Dialogues socialistes, Paris, G. Jacques, 1901.
  • La Politique anticléricale et le Socialisme, Paris, Cahiers de la quinzaine, no 11, 1903.
  • Les Nouveaux aspects du socialisme, Paris, Marcel Rivière, 1908.
  • Les Méfaits des intellectuels, préface de Georges Sorel, Paris, Marcel Rivière, 1914. Rééd. assortie d'une longue introduction d'Alain de Benoist, d'une bibliographie et d'un essai de Berth sur Drieu La Rochelle, Krisis, 2007.
  • « Avant propos », Max Ascoli. Georges Sorel, Paris, Delesalle, 1921.
  • Les Derniers aspects du socialisme. Édition revue et augmentée des Nouveaux Aspects, Paris, Marcel Rivière, 1923.
  • La France au milieu du monde, Turin, Gobetti, 1924.
  • Guerre des États ou Guerre des classes, Paris, Marcel Rivière, 1924.
  • La Fin d'une culture, Paris, Marcel Rivière, 1928.
  • Du 'Capital' aux 'Réflexions sur la violence', Paris, Marcel Rivière, 1932.
  • « Avant propos », Georges Sorel. D'Aristote à Marx (l'ancienne et la nouvelle métaphysique), Paris, Marcel Rivière, 1935.

Traductions

  • Karl Kautsky, Parlementarisme et socialisme. Étude critique sur la législation directe par le peuple, préface de Jean Jaurès, Paris, G. Jacques, 1900.
  • Karl Kautsky, La lutte des classes en France en 1789, Paris, G. Jacques, 1901.
  • Arturo Labriola, Karl Marx. L'économiste, le socialiste, préface de Georges Sorel, Paris, Marcel Rivière, 1910.
  • Karl Marx, La Question juive, Paris, G. Jacques, sans date.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alain de Benoist, Edouard Berth ou le socialisme héroïque. Sorel, Maurras, Lenine, Pardès, 2013.
  • Bernard-Henri Lévy, L'Idéologie française, Grasset, 1981.
  • Vincent Michel, Édouard Berth (1875-1939). Essai de biographie intellectuelle, Université de Paris I, 2003, 209 p. (Maîtrise, T. 1039 MIC).
  • Zeev Sternhell, Ni droite ni gauche, l'idéologie fasciste en France, Éditions du Seuil, 1983 ; Éditions Complexe, « Historiques », 2000 (ISBN 2870277881); Gallimard, Collection Folio histoire n° 203, 2012,(ISBN 9782070443826).