Edos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Edo.

Edos

Populations significatives par région
Autres
Langues

Edo

Religions

Christianisme

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Carte de répartition

Les Edo sont un peuple d'Afrique de l'Ouest surtout présent dans le centre-sud du Nigeria, en particulier dans l'État d'Edo.

Ethnonymie[modifier | modifier le code]

Selon les sources, on observe de multiples variantes : Addo, Benim, Benin, Bini, Binis, Do, Edos, Oviedo, Ovioba, Oviobo[1].

Langue[modifier | modifier le code]

Leur langue est l'edo, une langue bénoué-congolaise dont le nombre de locuteurs était estimé à 1 000 000 en 1999[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Edos font partie des descendants du royaume du Benin

Population[modifier | modifier le code]

L'estimation de leur nombre total varie selon les sources : 1 000 000[3], ou bien davantage selon d'autres.

Les Edos sont fortement christianisés.

Culture[modifier | modifier le code]

L'art edo comporte de nombreux objets en alliages de cuivre.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source RAMEAU, BnF [1]
  2. (en) Fiche langue, dans la base de données linguistique Ethnologue
  3. Selon Ethnologue [2]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Thorsten Spahr, Benin-Bibliographie : mehrfach systematisierte, bilingual kommentierte Bibliographie zur Geschichte der Edo-Kultur im Königreich von Benin (Süd-Nigeria), Pro Literatur Verlag, Mammendorf, 2006, 418 p. (ISBN 9783866112094)
  • (en) Northcote Whitridge Thomas, Anthropological Report on the Edo-speaking Peoples of Nigeria, Harrison & Sons, Londres, 1910, 2 vol. (1, Law and custom ; 2, Linguistics)
  • (en) Thompson Omoerha, Edo studies : a preliminary bibliography, Benin University Library, Benin City, 1975, 71 p.
  • (en) R. E. Bradbury, The Benin kingdom and the Edo-speaking peoples of south-western Nigeria (together with a section on the Itsekiri by P.C. Lloyd), International African Institute, Londres, 1964 (éd. de 1957 enrichie d’une bibliographie), 210 p.
  • (en) Oshomha Imoagene, The Edo and their neighbours, New-Era, Ibadan, 1990, 139 p. (ISBN 9782853046)
  • (en) George Bennett Lazarus Oyakhire, An Edo civilization : Owan chieftaincy institution, Geebee, Benin City (Nigeria), 1997, 213 p. (ISBN 9782034487) (d’après une thèse à Lincoln University, États-Unis)
  • (en) Tony Momoh, The Edo culture group in the Nigerian polity : in search of sanity, Efua Media Associates, Lagos, 1996, 94 p. (ISBN 9782209066)
  • (en) Åke Norborg, The musical instruments of the Ẹdo-speaking peoples of south-western Nigeria, Musikmuseet, Stockholm, 1992, 219 p.
  • (en) Emmanuel Debo Babatunde, Ideas of human personality and characteristics among the Bini (Edo) and the Yoruba, University of Oxford, 1982, 361 p.
  • (en) Ekhaguosa Aisien, Iwu, the body markings of the Edo people, Aisien Publishers, Benin City (Nigeria), 1986, 64 p.
  • (fr) S. I. Ayobahan, L'enseignement du français en milieu Edo au Nigeria : problèmes linguistiques, méthodologiques et socio-culturels, Université de Grenoble, 1982, 593 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :