Edobich

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Edobich
Titre
Chef franc
Biographie

Edobich (ou Edobink, selon Godefroid Kurth[1]) est un chef franc du début du Ve siècle, partisan de l'usurpateur Constantin III. Il est mort en 410.

Biographie[modifier | modifier le code]

Au début du Ve siècle, l'empire romain est dans une anarchie où plusieurs généraux romains se proclament empereur et se combattent entre eux. Cette situation permet à plusieurs peuples germaniques d'envahir l'empire en 406. Constantin III, proclamé empereur en 407 par les armées de Bretagne, tente cependant de protéger le nord de la Gaule contre les incursions germaniques et s'allie au chef franc Edobich, le chargeant de protéger les provinces romaines de Germanie et de Belgique[2],[3]. Godefroid Kurth mentionne également un Nebiogast, également chargé de cette mission de défense aux côtés d'Edobich, mais il est le seul à le citer[1].

Mais Constantin est peu après trahi par un de ses généraux, Gerontius qui se rallie à un autre usurpateur, Maxime. Constantin demande alors à Edobich de lever de troupes pour combattre Gérontius, mais il est attaqué par l'armée de Constance, général de l'empereur Honorius. Il est tué en prenant la fuite. Gérontius ne prendra pas Arles, car il est rejoint par l'armée d'Honorius et s'enfuit. Honorius prend alors Arles et fait mettre Constantin III à mort[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Kurth 1896, p. 113
  2. Kurth 1896, p. 112-113
  3. Rouche 1996, p. 105.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources primaires[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]