Edmundo Suárez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Edmundo Suárez
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nom Edmundo Suárez Trabanco
Nationalité Drapeau : Espagne Espagnol
Naissance 22 janvier 1916
Lieu Barakaldo
Décès 14 décembre 1978 (à 62 ans)
Lieu Valence
Période pro. 1939 - 1951
Poste Avant-centre
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1935-1936 Drapeau : Seconde République espagnole Athletic Bilbao
1939-1950 Drapeau : Espagne Valence CF 210 (188)
1950-1951 Drapeau : Espagne CD
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1941-1942 Drapeau : Espagne Espagne 3 (3)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1963-1968 Drapeau : Espagne Valence CF
1970 Drapeau : Espagne Real Murcie
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Edmundo Suárez Trabanco est né à Barakaldo le 22 janvier 1916 et est décédé à Valence le 14 décembre 1978. Il a été un footballeur et entraîneur espagnol. Il a joué en tant qu'avant-centre et passa la plupart de sa carrière à Valence CF, où il devint une idole. Il ne disputa qu'une saison au Club Deportivo Alcoyano.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ce joueur fut tout un symbole à Valence CF en obtenant par deux fois le titre de Pichichi. De plus, il est le huitième meilleur buteur de tous les temps en Liga, derrière Zarra, Hugo Sánchez, Raúl González, Alfredo Di Stéfano, Cesar Rodriguez, Quini et Pahiño, avec 195 buts.

Doté d'une corpulence physique conséquente et d'un fort caractère, il se battait pour tous les ballons. C'était l'un des grands animateurs de la Liga dans les années 1940. Avec Epi, Amadeo, Asensi et Gorostiza il a formé une attaque électrique, qui a transformé le Valence CF en équipe conquérante.

Il a joué dans des équipes amateurs de son Pays basque natal avant la guerre civile qui bouleversa sa carrière. Il jouait pour l'Athletic Bilbao, mais le transfert n'a pas été validé par l'État. La guerre civile terminée, il est resté libre. En 1939, l'armée franquiste créé une équipe dont il fait partie, comme d'anciens combattants, Valence CF l'ayant vu en action en a profité pour le recruter.

Après ce transfert, Mundo est resté à Valence pendant onze saisons durant lesquelles il s'est distingué comme un excellent buteur avec une moyenne de 0,92 but par match dans ce club ! Il obtint d'ailleurs les titres de Pichichi les saisons 1941-1942 (27 buts) et 1942-1943 (28 buts).

Après la saison 199-1950 durant laquelle Valence CF gagna à peine 6 matchs, il quitte le club pour lequel il avait joué toute sa carrière pour rejoindre la modeste équipe d'Alcoyano, aussi en première division. Il n'y resta qu'un an (1950-1951) avant de mettre un terme à sa carrière de joueur.

Pour autant, il garda avec Valence CF un lien très étroit. Lors de la saison 1963-1964, il prit la place de Pasieguito, autre mythe valencian, et devint entraîneur. Grâce à son fort caractère et sa rigidité, il permit au club de terminer sixième de la Liga, mais son bilan en Coupe du Roi fut bien meilleur, accédant à la finale, perdue contre le Real Saragosse lors d'un match polémique... L'année suivante, les dirigeants valencians lui renouvelèrent leur confiance et l'équipe décrocha une quatrième place honorable. Malgré ses efforts, Barinaga le remplaça la saison suivante, il ne resta qu'un an, faute de résultat et Mundo put reprendre sa place.

La saison 1966-1967 fut couronnée par un succès en Coupe du Roi en s'imposant en finale face à l'Athletic Club (2-0).

Il fut démis de ses fonctions le 13 octobre 1968 faute de résultats.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Entraîneur[modifier | modifier le code]

  • Vainqueur de la Coupe du Roi en 1967

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]