Edmund White

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Edmund White

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Edmund White, octobre 2007.

Activités Romancier
Naissance 13 janvier 1940
à Cincinnati (États-Unis)
Langue d'écriture Anglais
Genres Roman, essai
Distinctions National Book Critics Circle Award
Membre de l'Académie Américaine des Arts et des Lettres
Officier de l'Ordre des Arts et des Lettres

Œuvres principales

Edmund Valentine White III, né le 13 janvier 1940 à Cincinnati (Ohio), est un romancier, biographe et critique littéraire américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il grandit à Chicago, passe par une école prestigieuse (la Cranbook Academy) puis étudie à l'Université du Michigan. Il travaille comme journaliste, tout en commençant à écrire.

Il se fait connaître par la critique dès ses premiers romans, Oublier Helena (1973) et Nocturnes pour le roi de Naples, grâce à son écriture expérimentale qui lui vaut les louanges de Vladimir Nabokov. Nocturnes pour le roi de Naples (1978), en particulier, combine narration à la deuxième personne, amour homosexuel et références mythiques.

Il publie également The Joy of Gay Sex (avec Charles Silverstein, 1977) et Les États du désir : voyages en gay Amérique (1980), qui dévoilent son militantisme gay après les émeutes de Stonewall.

Mais c'est surtout sa trilogie autobiographique qui lui vaut le succès : Un jeune américain (1982) décrit la fin de l'enfance avec acuité et une écriture ciselée qu'encense Susan Sontag. Suivent La Tendresse sur la peau (1988) ou l'itinéraire d'un jeune homme gay à la fin des années 1960, et La Symphonie des adieux (1997), mélancolique élégie à la mémoire des victimes du sida. Il avait déjà abordé le sujet dans les nouvelles de L'Écharde (1988) avec Adam Mars-Jones. Il est lui-même séropositif depuis une vingtaine d'années. Il a vécu en France de 1983 à 1990, et a publié des biographies de Jean Genet et Marcel Proust. L'Homme marié (2000) a fait de sa trilogie autobiographique une tétralogie. Dans Fanny (2003), il fait écrire à la romancière Frances Trollope une biographie de la militante radicale Frances Wright.

Son succès littéraire lui a ouvert les portes des universités, où il a enseigné la littérature homosexuelle et l'écriture : Yale, Columbia, Johns-Hopkins... La Bibliothèque qui brûle rassemble plusieurs de ses textes critiques, notamment sur des auteurs de sa génération : David Leavitt, Andrew Holleran, Robert Ferro... Il enseigne actuellement l'écriture de fiction à Princeton.

Il a notamment reçu le National Book Critics Circle Award en 1994 pour sa biographie de Jean Genet et le prix du festival de Deauville en 2000 pour l'ensemble de son œuvre. Il est membre de l'Académie Américaine des Arts et des Lettres depuis 1997 et de celle des Arts et des Sciences depuis 1999.

Il est aujourd'hui considéré comme l'un des plus brillants représentants de la littérature homosexuelle.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Forgetting Elena, 1973. En français : Oublier Elena, 1989 (Bourgois) et 1991 (10/18).
  • The joy of gay sex - An Intimate Guide for Gay Men to the Pleasures of a Gay Lifestyle (avec C. Silverstein), 1977.
  • Nocturnes for the King of Naples, 1978. En français : Nocturnes pour le roi de Naples, 1983 (Mazarine) et 1997 (L'Olivier).
  • States of Desire: Travels in Gay America, 1980. En français : Les États du Désir : Voyages en Gay Amérique, 2002 (Le Grand Miroir).
  • A Boy's Own Story, 1982. En français : Un jeune américain, 1984 (Mazarine) et 1992 (10/18).
  • Caracole, 1985. En français: Le Héros effarouché, 1986 (Albin Michel).
  • The Beautiful Room is Empty, 1988. En français : La Tendresse sur la peau, 1988 (Bourgois) et 1992 (10/18).
  • The Darker Proof: Stories from a Crisis (avec A.Mars-Jones), 1987. En français : L'Echarde, 1988 (10/18).
  • Genet: A Biography, 1993. En français : Jean Genet, 1993 (Gallimard).
  • The Burning Library: Essays, 1994. En français : La Bibliothèque qui brûle, 1997 (Plon) et 2000 (10/18).
  • Skinned Alive: Stories, 1995. En français : Ecorché vif, 1997 (Plon) et 2001 (10/18).
  • Sketches from Memory: People and Places in the Heart of Our Paris (avec H.Sorin), 1995.
  • The Farewell Symphony, 1997. En français : La Symphonie des adieux, 1998 (Plon) et 2003 (10/18).
  • Marcel Proust, 1999. En français : Marcel Proust, 2002 (FIDES).
  • The Married Man, 2000. En français : L'Homme marié, 2000 (Plon) et 2002 (10/18).
  • The Flaneur: A Stroll through the Paradoxes of Paris, 2001.
  • Fanny: A Fiction, 2003. En français : Fanny, 2004 (Plon) et 2006 (10/18).
  • My Lives, 2005. En français: Mes vies, 2006 (Plon).
  • Hotel de Dream, 2007. En français : Hotel de Dream, 2007 (Plon).
  • City Boy, 2009. En français : City Boy, 2010 (Plon).
  • Jack Holmes and His Friend, 2012. En français : Jack Holmes et son ami, 2012 (Plon).

Articles liés[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]