Edmund Grainger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Edmund Grainger

Description de cette image, également commentée ci-après

Photographié vers 1940

Nom de naissance James Edmund Grainger
Naissance 1er octobre 1906
New York
État de New York, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès 6 juillet 1981 (à 74 ans)
Beverly Hills
Californie, États-Unis
Profession Producteur de cinéma
Films notables Le Réveil de la sorcière rouge (1948)
Les Diables de Guadalcanal (1951)
Celui par qui le scandale arrive (1960)

(James) Edmund Grainger, né le 1er octobre 1906 à New York (État de New York), mort le 6 juillet 1981 à Beverly Hills (Californie), est un producteur de cinéma américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Edmund Grainger débute au sein de la Fox comme assistant-réalisateur, sur six films sortis de 1927 à 1930. Toujours à la Fox, il produit ses six premiers films en 1931-1932 (ex. : The Gay Caballero d'Alfred L. Werker en 1932, avec George O'Brien et Conchita Montenegro).

Il est ensuite producteur chez Universal de 1934 à 1939 (ex. : Le Rayon invisible de Lambert Hillyer en 1936, avec Boris Karloff et Béla Lugosi), à la Warner de 1940 à 1942, pour Republic Pictures de 1942 à 1949 (ex. : Le Réveil de la sorcière rouge d'Edward Ludwig en 1948, avec John Wayne et Gail Russell), à la RKO de 1951 à 1956 (ex. : Les Diables de Guadalcanal de Nicholas Ray en 1951, avec John Wayne et Robert Ryan), et pour la MGM de 1958 à 1960 (ex. : Celui par qui le scandale arrive de Vincente Minnelli en 1960, avec Robert Mitchum et Eleanor Parker).

De plus, expérience ephémère, il crée sa propre compagnie (Edmund Grainger Productions) qui produit seulement deux westerns, Le Trésor de Pancho Villa de George Sherman en 1955 (avec Rory Calhoun et Shelley Winters), puis L'Or et l'Amour de Jacques Tourneur en 1956, coproduit par la RKO (avec Robert Stack et Virginia Mayo).

En tout, de 1931 à 1960, Edmund Grainger produit soixante-huit films américains, le dernier étant La Ruée vers l'Ouest d'Anthony Mann (avec Glenn Ford et Maria Schell), après lequel il se retire quasiment. Il revient toutefois à la production pour le compte de l'American International Pictures, à l'occasion de l'ultime film de Vincente Minnelli, Nina (avec Charles Boyer et Ingrid Bergman), sorti en 1976.

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Comme assistant-réalisateur[modifier | modifier le code]

Comme producteur[modifier | modifier le code]

Gail Russell et John Wayne, dans
Le Réveil de la sorcière rouge (1948)
John Wayne, dans Les Diables de Guadalcanal (1951)
Robert Newton et Linda Darnell, dans Barbe-Noire, le pirate (1952)

Lien externe[modifier | modifier le code]