Edmund Curll

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Edmund Curll (né vers 1675 - mort le 11 décembre 1747) est un libraire et un éditeur britannique du début du XVIIIe siècle. En raison notamment des attaques formulées par Alexander Pope dans La Dunciade, le nom de Curll est aujourd'hui associé à la publicité mensongère et à l'absence de scrupules. Curll passa de la pauvreté à la richesse en entrant dans le monde de l'édition, où il usa de méthodes encore inédites. En misant sur les grands scandales publics, en publiant des ouvrages pornographiques, en offrant de faux remèdes médicaux, il bâtit un petit empire de maisons d'édition.

Edmund Curll publiait indifféremment des ouvrages médiocres ou de qualité, la seule condition essentielle étant qu'ils se vendent bien.

Voir aussi[modifier | modifier le code]