Edmond Schérer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Schérer.
Edmond Schérer
Description de cette image, également commentée ci-après

Edmond Schérer

Naissance
Paris
Décès
Versailles
Nationalité Française
Pays de résidence France
Diplôme
Licence de théologie protestante
Profession
Journaliste
Député (1871)
Sénateur (1875)

Edmond Henri Adolphe Schérer, né à Paris le et mort à Versailles, le , est un critique littéraire, théologien protestant et homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études de droit, il obtient une licence à la Faculté de théologie protestante de Strasbourg, et devient pasteur. En 1843, il est nommé professeur à l'École évangélique de Genève, mais son point de vue sur la théologie protestante évoluant en faveur du libéralisme religieux, il démissionne six ans plus tard et, par la suite, s'éloigne peu à peu du protestantisme.

Il s'installe à Paris, où il se fait remarquer par ses talents de critiques littéraire, et contribue notamment à faire connaître de nombreux grands écrivains étrangers dans la Revue des Deux Mondes. Élu conseiller municipal de Versailles en 1870, puis député à l'Assemblée nationale pour le département de Seine-et-Oise en 1871, il est nommé sénateur inamovible en 1875, et soutient le camp républicain.

À la fin de sa vie, il se consacre principalement à la critique littéraire et au journalisme, contribuant notamment au Temps. Il se rend régulièrement en Angleterre, et s'intéresse beaucoup à la vie politique et littéraire britannique.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Études sur la littérature contemporaine, 8 volumes, Paris 1863-1895.
  • Études critiques de littérature, Paris, 1876
  • Diderot, Paris, Calmann-Lévy, 1880. Disponible en ligne
  • Divers textes; La critique et la foi, suivi de la crise du protestantisme et autres textes théologiques, réédtion Théolib Paris 2009 (ISBN 978-2-36500-025-3)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • (de) Louis Spach, Zur Geschichte der modernen französischen Literatur. Straßburg, 1877.
  • Octave Gréard, Edmond Scherer, Paris, 1890.
  • Gaston Frommel, Esquisses contemporaines. Pierre Loti, Henri-Frédéric Amiel, Charles Secrétan, Paul Bourget, Edmond Schérer, Lausanne (Suisse), 1891.
  • Édouard Rod, Les idées morales du temps présent, Librairie Didier Perrin, Paris, 1891, p. 153-175.
  • Ernest Seillière, Romantisme et démocratie romantique. Critique de l’œuvre d'Edmond Schérer, Paris, 1930.
  • (de) Kurt Glaser, « Edmond Scherer und die französische Sprache », dans Festschrift für Ernst Tappolet. Basel (Schweiz), 1935, p. 96-110.
  • Samuel Berthoud, Le doute et la foi. Edmond Scherer, Henri-Frédéric Amiel, Félix Bovet, Neuchâtel (Suisse), 1952.

Sources[modifier | modifier le code]