Edmond Duplan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Duplan.
Edmond Duplan en concert à Nogaro (mars 2008).

Edmond Duplan est un auteur compositeur interprète, né le 20 septembre 1930 à Pouzac, dans les Hautes-Pyrénées. « Artiste populaire et troubadour bagnérais qui se qualifie de "chanteur pyrénéen" tout en renouvelant largement ce genre traditionnel[1] », il s’exprime dans un « registre chaleureux, direct, entraînant[2] ». Les paysages et les hommes des Pyrénées sont au cœur de son répertoire, tant en français qu’en gascon[3].

La chanson Le refuge (1982), dont le refrain cite un grand classique du pyrénéisme[4],[5], est devenue à son tour un classique de la culture pyrénéenne, à la fois hymne rencontrant l’adhésion d’un vaste public et standard repris par de nombreux interprètes[6],[7]

Biographie[modifier | modifier le code]

Edmond Duplan mène aujourd’hui (2012), loin de Paris, une carrière qui s’inscrit dans le mouvement de promotion des cultures régionales. Pourtant, de l’adolescence jusqu’à la cinquantaine, il vit en Île-de-France ; c’est là, en 1952, qu’il écrit sa première chanson[8]. Sous le pseudonyme d’Edmond Dasté, il fait ses débuts sur scène dans les grandes brasseries qui accueillent alors des attractions. Il chante en première partie avec de grands noms de l’époque[9]; il se produit également au cabaret, au music-hall (avec Fernand Raynaud en 1957 à Médrano) et aborde l’opérette avec le Visa pour l’amour[10] de Francis Lopez qui triomphe à la Gaîté-Lyrique de 1961 à 1963.

Il décide alors de s’éloigner de la scène pour se consacrer à son métier de dessinateur publicitaire et à ses engagements bénévoles[11]. C’est à partir de 1977 qu’il renoue avec la chanson et entame une nouvelle carrière sous son véritable nom : Edmond Duplan. Il publie plusieurs disques microsillons dont les arrangements sont confiés à Jean-Louis Beydon[12].

En 1980, il regagne la Bigorre. Tandis que son activité de chanteur[13] prend son essor, il devient journaliste et dessinateur de presse[14] et animateur de radio[15]. Depuis les années 1990, il se consacre entièrement à la chanson. Il a écrit et composé environ 200 chansons qui, pour la plupart, ont fait l’objet d’enregistrements et rassemblé ses textes et partitions dans deux recueils.

Discographie[modifier | modifier le code]

Disques microsillons

  • Nous reviendrons à Bagnères / La kermesse aux ânes (45 tours), Merjithur, 1979 (réf. VA 79-04)
  • Canta Bigorra. Nouvelles chansons du folklore pyrénéen (33 tours), Merjithur, 1980 (réf. VA 80-061). Publié simultanément dans le format cassette audio (réf. VA 80 061K)

Cassettes audio

Entre 1981 et 1995, Edmond Duplan enregistre sept cassettes audio qui ont fait l’objet, en 2007 et 2008, d’une réédition dans le format CD en quatre albums.

  • Le printemps de Pyrène (18 titres), Bayonne, Agorila, 2007 (réf. AG CD 482)
  • L'été de la Saint-Jean (18 titres), Bayonne, Agorila, 2007 (réf. AG CD 492)
  • Aquarelle d'automne (17 titres), Bayonne, Agorila, 2007 (réf. AG CD 507)
  • Noël sous la neige (18 titres), Bayonne, Agorila, 2008 (réf. AG CD 523)

Disques compacts

  • Hymne à l'Adour (17 titres), Bayonne, Agorila, 1994 (réf. AG CD 65). Publié simultanément sous forme de deux cassettes audio : Hymne à l'Adour (réf. AG 7-280) et Le refuge (réf. AG 7-281)
  • La Garonne en chantant... (15 titres), Bayonne, Agorila, 1998 (réf. AG CD 207)
  • Concerto pyrénéen (16 titres), Bayonne, Agorila, 2002 (réf. AG CD 334). Publié simultanément dans le format cassette audio (réf. AG 7-544)
  • Au revoir Pyrénées... Salut Paris... (16 titres), Bayonne, Agorila, 2005 (réf. AG CD 445)
  • Quand chante le Sud-Ouest (19 titres), Bayonne, Agorila, 2011 (réf. AG CD 647)

Enregistrements thématiques

Edmond Duplan est, par ailleurs, l’auteur d’une dizaine de chansons consacrées au rugby qu’il a enregistrées sur divers supports.

  • Vive l'ovale (45 tours), Voxigrave, 197? (réf. VX 7130)
  • Rugby canta (33 tours), Discovale, 1978 (réf. WM 29). Avec un texte introductif du rugbyman Pierre Albaladejo
  • Le tournoi (45 tours), Agorila, 1983 (réf. AG 60-98)
  • Edmond Duplan... à dix mètres ! (10 titres), Bayonne, Agorila, 2007 (réf. AG CD 484). Réédition dans le format CD d’une cassette audio enregistrée au début des années 1980.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Concerts filmés

  • Spectacle (DVD), Bouilh-Péreuilh (Hautes-Pyrénées), Nosauts de Bigòrra-Institut d’études occitanes, coll. « Oralitat de Gasconha, vol. 9 », 2010 (Réalisateur : Fabrice Bernissan)

Film et téléfilm

  • L’an mil, 1984, Jean-Dominique de la Rochefoucauld (réal.), TF1
  • Le provincial, 1990, Christian Gion (réal.). Réédition en DVD en janvier 2011 par L.C.J. Éditions et Productions

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Edmond Duplan est auteur ou coauteur de :

  • Edmond Duplan, Florilège de chansons. Paroles, mélodies, illustrations. Tome 1. 1952-1982, Vic-en-Bigorre, Éditions du Val d'Adour, 2004 (ISBN 2-914678-04-5). Contient notamment des partitions et une biographie.
  • Edmond Duplan, Florilège de chansons. Paroles, mélodies, illustrations. Tome 2. 1983-2007, Vic-en-Bigorre, Éditions du Val d'Adour, 2008 (ISBN 978-2-914678-13-1). Contient notamment des partitions, une biographie et une discographie.
  • Gaston Abadie, Se’t disèvi, amic, Tarbes, coédité par le Cercle occitan de Tarbes et la Mission « Langue et culture occitanes » du conseil général des Hautes-Pyrénées, 1997 (ISBN 2-9509030-7-X). Dessins et partitions de sept poèmes de Gaston Abadie mis en musique par Edmond Duplan

En outre, l’œuvre d’Edmond Duplan est abordée dans les livres suivants :

  • Christian Crabot et Jacques Longué, Les Hautes-Pyrénées en 600 questions, Paris, Archives & culture, 1996 (ISBN 2-909530-92-2)
  • Jean-Pierre Birabent, Littérature d’expression occitane, dans l’ouvrage collectif : Hautes-Pyrénées, Paris, Éditions Bonneton, coll. « Encyclopédies Bonneton », 1998 (ISBN 2-86253-225-8)
  • Jean-François Hamon, Écrire l’Adour. Évocations littéraires, Bordeaux, Éditions Confluences, 1999 (ISBN 2-910550-83-4)
  • Christian Crabot, Jacques Longué et Thomas Longué, Passeport pour la Bigorre suivi de Dictionnaire des communes et Galerie des Bigourdans célèbres, Pau, Éditions Cairn, 2004 (ISBN 2-912233-74-7))
  • Antoine Gutberg, Brèves des Hautes-Pyrénées, Tarbes, Édicité, 2007 (ISBN 2-916650-01-6)

Sources[modifier | modifier le code]

Biographie

  • Archives départementales des Hautes-Pyrénées, Carton Edmond Duplan (manuscrits, affiches, etc.), no  d'entrée 2008-0049, cote 82 J
  • Edmond Duplan, Florilège de chansons. Tome 1
  • Edmond Duplan, Florilège de chansons. Tome 2

Discographie

Filmographie

Bibliographie

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-François Hamon, Écrire l'Adour, Éditions Confluences
  2. Jean-François Hamon, Écrire l'Adour, Éditions Confluences
  3. Le gascon est une des composantes de la langue occitane. Les chansons en gascon constituent environ un quart du répertoire d’Edmond Duplan. Par ailleurs, il a assuré la traduction en gascon des dialogues de films tournés en Bigorre, dans lesquels il jouait également des petits rôles : L'An mil (1984) et Le provincial (1990)
  4. « ...Au pays des isards » d’après le titre d’un récit d’escalades effectuées en 1902 et 1903 par les frères Cadier.
  5. Article Wikipedia sur les frères Cadier
  6. En janvier 2012, on recense 19 versions du Refuge enregistrées sur CD par les chanteurs et ensembles suivants : de Bigorre : L'Adouréenne de Tarbes, Eths d'Azu, Eths Bandolets, Chanteurs montagnards Arieles, Chanteurs montagnards de Lourdes, Chanteurs pyrénéens de Tarbes, Cuivres des Pyrénées, Daney & Épi, Dus, Moundeilhs, Tonio Tamarel et Sébastien Molina, Vaya con Dios ; du Comminges : Chanteurs du Mont-Royal ; du Béarn : Chanteurs vignerons du Vic-Bilh, Nancy Nuñez, Lous de l'Ouzoum ; du Pays basque : Michel Etcheverry ; hors du Sud-Ouest : Les Échos du Lyonnais, Les Échos du Bas-Maine. (Source : Sites internet des interprètes)
  7. Le refuge existe également sous la forme de carton perforé pour orgue de Barbarie (Source : Paul et Maryline Boyadjoglou)
  8. Au revoir Pyrénées... Salut Paris
  9. Dario Moreno, Marcel Amont, Sacha Distel, etc.
  10. Programme et distribution du Visa pour l'amour
  11. Joueur de rugby et formateur de jeunes à l'école de rugby de Clamart (Hauts-de-Seine)
  12. Article Wikipedia sur Jean-Louis Beydon
  13. C’est à cette époque qu’Edmond Duplan imagine, pour se désigner lui-même, le néologisme gascon « Cantagoy » (le Chante-joie)
  14. Pour le Cabochard, hebdomadaire fondé en 1981 dans les Hautes-Pyrénées
  15. À Tarbes, pendant une dizaine d’années, pour Pyrène 98 et Nostalgie. Plus tard, à partir de 2005, Edmond Duplan a été, plusieurs années de suite, l’invité régulier d’une chronique sur Radio Présence (Lourdes) où il retraçait les conditions de création de chacune de ses chansons.