Editors

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Editors

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Concert aux Eurockéennes en 2007.

Informations générales
Pays d'origine Birmingham, Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Genre musical Rock indépendant, post-punk, cold wave
Années actives Depuis 2004
Labels Kitchenware Records
PIAS Recordings
Site officiel editorsofficial.com
Composition du groupe
Membres Tom Smith
Russell Leetch
Edward Lay
Justin Lockey
Elliott Williams
Anciens membres Chris Urbanowicz

Editors est un groupe de rock indépendant britannique originaire de Birmingham, composé à l'origine de Tom Smith, Russell Leetch, Edward Lay et Chris Urbanowicz. Il a sorti trois albums studio The Back Room (2005), An End Has a Start (2007) et In This Light and on This Evening (2009) qui ont atteint les sommets des ventes au Royaume-Uni, les deux premiers étant certifiés disque de platine. Le troisième album représente un changement musical important avec un son beaucoup plus électronique. En 2012, Chris Urbanowicz quitte le groupe alors que deux nouveaux membres, Justin Lockey et Elliot Williams, intègrent la formation. Pour son quatrième album, The Weight of Your Love (2013), le groupe revient à un son plus rock.

Histoire du groupe[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Le groupe se forme en 2002 sous le nom de Pilot alors que Tom Smith, Russell Leetch, Chris Urbanowicz et Geraint Owen étudient la technologie musicale à l'université du Staffordshire, Tom Smith voulant par exemple devenir ingénieur du son[1]. Ils changent de nom quand ils apprennent qu'un groupe écossais des années 1970 portait déjà ce nom et se rebaptisent The Pride[2]. Le batteur Geraint Owen quitte la formation en 2003 et est remplacé par Edward Lay, le groupe se renommant alors Snowfield. Pendant l'été 2003, le groupe auto-édite un EP six titres et ses membres s'installent à Birmingham après avoir obtenu leur diplôme[3]. Pendant un an, ils prennent des emplois à mi-temps et consacrent le reste du temps à répéter et jouer des concerts dans tout le Midlands. Le groupe envoie une démo de Bullets à plusieurs labels, suscitant ainsi leur intérêt, plusieurs dénicheurs de talents venant les voir jouer à Birmingham[4]. En octobre 2004, le groupe, qui s'est rebaptisé Editors, signe un contrat avec le label indépendant Kitchenware Records, basé à Newcastle.

The Back Room[modifier | modifier le code]

Le chanteur et guitariste Tom Smith en 2008.

Le premier single du groupe, Bullets, sort en édition limitée à 500 exemplaires chez Kitchenware Records le 24 janvier 2005. Il est vite soutenu et diffusé au Royaume-Uni par des radios comme XFM ou BBC 6 Music avant d'être nommé « single de la semaine » dans l'émission de Zane Lowe sur BBC Radio 1[5]. Leur deuxième single, Munich, sort en avril et atteint la 22e place de l'UK Singles Chart. Il est suivi de Blood en juillet, qui se classe pour sa part à la 18e place[6].

Leur premier album, The Back Room, sort le 25 juillet et recueille de bonnes critiques[7]. Le groupe acquiert une plus grande notoriété en assurant la première partie de Franz Ferdinand lors des tournées britannique et européenne de cette formation[8]. Munich est réédité en janvier 2006 et grimpe jusqu'à la 10e place de l'UK Singles Chart, l'album atteignant dans la foulée la 2e place de l'UK Albums Chart[6]. Il est peu après certifié disque de platine au Royaume-Uni[9]. La formation part en tournée aux États-Unis avec le groupe stellastarr* afin de promouvoir la sortie américaine de The Back Room et se produit dans des festivals importants comme Lollapalooza et Coachella[10]. The Back Room est nommé au Mercury Music Prize, qui est remporté en septembre 2006 par l'album Whatever People Say I Am, That's What I'm Not[11].

An End Has a Start[modifier | modifier le code]

Le groupe commence l'enregistrement de son deuxième album en novembre 2006 et le termine en janvier 2007. L'album An End Has a Start est publié le 25 juin et sa sortie est précédée par celle du single Smokers Outside the Hospital Doors, qui atteint la 7e place de l'UK Singles Chart. L'album se classe directement à la première place de l'UK Albums Chart[6] et devient rapidement disque d'argent[9] puis, plus tard, disque de platine[3]. Le groupe est à l'affiche de plusieurs festivals estivaux dont le Glastonbury Festival, les Eurockéennes, Solidays, Oxegen, T in the Park, Pukkelpop et Lowlands avant de partir pour une tournée en Amérique du Nord en septembre, laquelle est suivie par une tournée européenne en octobre et novembre[12].

Le groupe organise une nouvelle tournée en Amérique du Nord en janvier et février 2008, puis une autre tournée européenne jusqu'en avril. Il est aussi nommé aux Brit Awards dans la catégorie du meilleur groupe britannique[13]. La formation part ensuite pour une nouvelle série de festivals estivaux, dont Pinkpop, Glastonbury, Rock Werchter, Musilac et les Reading and Leeds Festivals[14] et assure la première partie de R.E.M. lors de seize dates européennes. R.E.M. est le groupe favori des Editors qui reprennent le titre Orange Crush, régulièrement joué en live et présent sur la face-B du single Blood.

In This Light and on This Evening[modifier | modifier le code]

Le bassiste Russell Leetch en 2009.

Le groupe repart en studio fin 2008, Tom Smith déclarant que le groupe va explorer de nouvelles directions musicales[15]. L'album est produit par Mark Ellis et son titre, In This Light and on This Evening, est dévoilé le 2 juin 2009 en même temps que l'annonce que le groupe inaugurera la nouvelle salle de concert de Birmingham, l'O2 Academy[16]. L'album sort le 12 octobre et révèle un usage très important des synthétiseurs. L'album est accueilli de façon mitigée par la critique[17] et, s'il se classe directement à la première place de l'UK Albums Chart[6], il reste toutefois moins longtemps dans le classement que ses prédécesseurs et n'obtient pas de certification au Royaume-Uni. Le single Papillon se classe néanmoins à la première place en Belgique (alors qu'il n'atteint que la 23e au Royaume-Uni) et l'album est certifié disque de platine dans ce pays[18].

La formation enregistre également une nouvelle chanson, No Sound But the Wind, pour la bande originale du film Twilight, chapitre II : Tentation (2009). Le groupe tourne dans toute l'Europe pendant l'automne 2009, en Amérique du Nord en février 2010, puis à nouveau en Europe au printemps. Il assure la première partie de Muse au stade de France le 11 juin avant de se produire dans des festivals estivaux[19].

The Weight of Your Love[modifier | modifier le code]

En octobre 2011, Tom Smith affirme que le prochain album du groupe va conserver un son assez électronique[20]. Le nouvel album est annoncé pour 2012 mais, le 16 avril, le groupe annonce que le guitariste Chris Urbanowicz quitte la formation en raison de différends artistiques[21]. Son départ est compensé par l'arrivée de deux nouveaux membres, Justin Lockey et Elliott Williams, qui jouent avec le groupe lors des quatre concerts que celui-ci donne en 2012.

La nouvelle formation part finalement enregistrer le quatrième album du groupe à Nashville au début de l'année 2013 avec le producteur des Kings of Leon Jacquire King[22]. En mars 2013, Tom Smith annonce que l'enregistrement est terminé et que le groupe va revenir « à ses racines » avec un son très rock et délaisser le son électronique de In This Light and on This Evening. La sortie du nouvel opus est prévue pour juillet 2013[23].

Le 6 mai 2013, Zane Lowe a déclaré, via son compte Twitter officiel, que le nouveau album du groupe serait intitulé The Weight of Your Love. Le premier single, A Ton of Love, est diffusé le jour même et la sortie de l'album est annoncée pour le 1er juillet[24]. À sa sortie, l'album atteint la première place des charts en Belgique et aux Pays-Bas mais ne se classe que 6e au Royaume-Uni[25] et obtient des critiques mitigées[26].

Style musical[modifier | modifier le code]

La musique du groupe, à l'atmosphère sombre et théâtrale, a été comparée à celle de groupes des années 1980 tels que Joy Division et Echo and the Bunnymen[3] ainsi qu'à celle de groupes plus récents comme R.E.M. et Elbow à leurs débuts ou encore Bloc Party[27]. Ils ont également souvent été comparés à Interpol[28], notamment à travers les similitudes vocales, une voix grave et caverneuse, des chanteurs des deux groupes. Sur le troisième album du groupe, le son de guitare sec et brut est remplacé par un usage massif du synthétiseur.

Les paroles des chansons sont écrites par Tom Smith alors que la composition musicale est un effort collectif qui fait suite à une première version au piano ou à la guitare de Smith[29]. Les paroles sont souvent ambiguës à dessein afin que les auditeurs puissent s'en faire leur propre interprétation.

Membres du groupe[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Editors lors du Mercury Music Prize en 2006.

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Chris Urbanowicz - guitare (2004-2012)

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

Année Titre Position dans les classements Album
UK
[30]
IRE
[31]
BEL
[32]
ALL
[33]
P-B
[34]
AUT
[35]
SUI
[36]
ESP
[37]
2005 Bullets 54 The Back Room
Munich 22
Blood 18
Bullets (réédition) 27
2006 Munich (réédition) 10 42 97
All Sparks 21 82
Blood (réédition) 39
2007 Smokers Outside the Hospital Doors 7 39 47 89 An End Has a Start
An End Has a Start[38] 27 53 88 90
The Racing Rats 26 36 20
2008 Push Your Head Towards the Air 19
Bones (Téléchargement uniquement)[38] 60
2009 Papillon 23 1 43 16 44 52 In This Light and on This Evening
2010 You Don't Know Love[38] 1
Eat Raw Meat = Blood Drool
2013 A Ton of Love 32 54 The Weight of Your Love
Formaldehyde

Références[modifier | modifier le code]

  1. Frédéric Régent, « Biographie Editors », Music Story (consulté le 12 octobre 2012)
  2. (en) « Editors Music », sur editorsmusic.co.uk (consulté le 12 octobre 2012)
  3. a, b et c (en) Jason Ankeny, « Editors Biography », Allmusic (consulté le 12 octobre 2012)
  4. (en) Robert Collins, « Edit Sweet », Playmusic Magazine,‎ juillet 2005
  5. (en) « Meet the Editors », sur editorsmusic.co.uk (consulté le 12 octobre 2012)
  6. a, b, c et d (en) « Editors Singles & Albums », sur officialcharts.com (consulté le 11 octobre 2012)
  7. (en) « The Back Room Reviews », Metacritic (consulté le 12 octobre 2012)
  8. (en) « Franz Ferdinand UK tour - the first report », New Musical Express (consulté le 12 octobre 2012)
  9. a et b (en) « Cerified Awards Search - Editors », BPI (consulté le 11 octobre 2012)
  10. (en) Kyle Gustafson, « DCist Interview: Tom Smith of Editors », sur dcist.com (consulté le 12 octobre 2012)
  11. (en) « Mercury Music Prize: The nominees », BBC (consulté le 12 octobre 2012)
  12. (en) « Editors Year 2007 », sur setlist.fm (consulté le 12 octobre 2012)
  13. (en) « Brit Awards nominees: in quotes », BBC (consulté le 12 octobre 2012)
  14. (en) « Editors Year 2008 », sur setlist.fm (consulté le 12 octobre 2012)
  15. (en) « Editors to explore new 'ferocious' direction », New Musical Express (consulté le 12 octobre 2012)
  16. (en) « Editors announce new album title and Birmingham show », New Musical Express (consulté le 12 octobre 2012)
  17. (en) « In This Light and on This Evening Reviews », Metacritic (consulté le 12 octobre 2012)
  18. (en) « Gold and Platinum Cartifications Albums 2010 », sur ultratop.be (consulté le 12 octobre 2012)
  19. (en) « Editors Year 2010 », sur setlist.fm (consulté le 12 octobre 2012)
  20. (en) « Tom Smith: 'New editors album will have a swagger' », Q (consulté le 12 octobre 2012)
  21. (en) « Editors' guitarist Chris Urbanowicz quits the band », New Musical Express (consulté le 12 octobre 2012)
  22. (en) « Editors finally ready to record fourth album », New Musical Express,‎ 23 décembre 2012 (consulté le 18 avril 2013)
  23. (en) « Editors: The New Album Is 'A Big Dumb Rock Record' »,‎ 12 mars 2013 (consulté le 18 avril 2013)
  24. « Editors - 'The Weight Of Your Love' », sur nme.com,‎ 2 juillet 2013
  25. (en) « The Weight of Your Love », sur acharts.us (consulté le 18 juillet 2013)
  26. (en) « The Weight of Your Love Reviews », Metacritic (consulté le 18 juillet 2013)
  27. (en) « The Editors- At Last », sur editorsmusic.co.uk (consulté le 12 octobre 2012)
  28. (en) « Interpol: 'We Feel Sorry For Editors' », sur contactmusic.com (consulté le 12 octobre 2012)
  29. (en) « Left Lion Talks to Chris », sur editorsmusic.co.uk (consulté le 12 octobre 2012)
  30. « UK Positions », sur chartstats.com (consulté le 6 septembre 2010).
  31. « Irish chart positions », sur irish-charts.com (consulté le 31 juillet 2009).
  32. « Belgium: Singles », sur ultratop.be (consulté le 11 septembre 2010).
  33. « Germany: Singles », sur musicline.de (consulté le 6 janvier 2009).
  34. « Netherlands: Singles », sur dutchcharts.nl (consulté le 6 janvier 2009).
  35. « Austria: Singles », sur austriancharts.at (consulté le 6 janvier 2009).
  36. « Switzerland: Singles », sur hitparade.ch (consulté le 6 janvier 2009).
  37. « Spain: Singles », sur spanishcharts.com (consulté le 6 janvier 2009).
  38. a, b et c An End Has a Start, Bones et You Don't Know Love sont entrés dans le classement Ultratip en Belgique.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :