Edison Studios

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Edison.
Les studios du Bronx
Scène de tournage de plusieurs productions cinématographiques, aux studios de l’Edison Motion Picture Studio, dans le Bronx à New York (États-Unis), vers 1907–1918

Edison Studios était une compagnie de production américaine lancée par la Edison Company, de l'inventeur Thomas Edison. Ce studio a réalisé plus de mille deux cents films sous le nom de Edison Manufacturing Company, entre 1894 et 1911, et sous le nom de Thomas A. Edison, Inc. de 1911 à 1918. Le studio a ensuite fermé. En 1912, la Compagnie reste encore la première maison de production cinématographique américaine (en métrage total de film)[1].

Les studios se sont très vite considérablement agrandis. On remarque les studios de la Black Maria dans West Orange (New Jersey) qui furent construits entre 1892 et 1893. Ils se sont ensuite déplacés au 21st Street à Manhattan, à partir de 1901, puis dans le Bronx en 1907.

Thomas Edison n'a pas immédiatement dirigé les studios mais William Gilmore, en tant que vice-président. De même William K.L. Dickson, assistant d'Edison, supervisera le développement du Kinétoscope, produira et réalisera la majorité des films. Après la création du département de Dickson pour le Biographe en 1895, il sera nommé directeur de la production par William Heise. Lorsque James H. White partit superviser le voyage d'Edison en Europe, William Markgraf et Alex T. Moore le remplaceront.

La première exposition cinématographique publique aux États-Unis fut celle d'un salon du Kinétoscope à New York, en avril 1894. Le programme annonçait la projection de dix courts métrages, chacun d'une durée d'une minute environ.

On y remarque plusieurs des productions célèbres incluant The Kiss (1896), The Great Train Robbery (1903), ou le premier Frankenstein mit en image en 1910.

En décembre 1908, Edison mena la Motion Picture Patents Company pour avoir un certain contrôle sur l'industrie du cinéma.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. G. Sadoul "Histoire générale du cinéma". T.3. ("La guerre du trust"). pp. 66-69.