Edgar du Perron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Perron.
Eddy du Perron

Charles Edgar du Perron, dit aussi Eddy du Perron, né à Meester Cornelis[1] (Indonésie) le 2 novembre 1899 et mort à Bergen (Hollande-Septentrionale) le 14 mai 1940, est un journaliste, poète et romancier néerlandais.

Edgar du Perron est né et a grandi aux Indes néerlandaises, où il commence sa carrière de journaliste et écrivain. Il descendait d’une famille française, patricienne, résidant aux Indes néerlandaises et originaire de la Réunion. En 1921, il suit ses parents qui, après avoir fait fortune "aux Indes", s'installent en Europe, dans un château à Gistoux, dans le sud du Brabant, en Belgique.

Il vient ensuite vivre à Paris où il rencontre Pascal Pia et le peintre catalan Pedro Creixams. Plus tard il se lie d'amitié avec l'éditeur René Bonnel et André Malraux, qui lui dédie son roman La Condition Humaine. Entretemps il avait fondé avec son ami néerlandais, Menno ter Braak, le magazine culturel Forum. Mais lassé de Paris, il retourne en 1936 vivre en Indonésie.

C'est au cours d'une visite aux Pays-Bas qu'il meurt, exactement le jour où les troupes allemandes franchissent le Rhin, le 14 mai 1940.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 1923 : Manuscrit trouvé dans une poche, réédité chez Cambourakis (ISBN 978-2916589527)
  • 1935 : Le pays d'origine, traduit en français chez Gallimard, 1980
  • 1937 : De man van Lebak (L'homme de Lebak)
  • 1938 : Multatuli, tweede pleidooi (Multatuli, deuxième plaidoyer)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Note[modifier | modifier le code]

  1. Aujourd'hui le quartier de Jatinegara à Jakarta