Edgar Tinel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Edgar Tinel

Description de cette image, également commentée ci-après

Edgar Tinel en 1911

Naissance 27 mars 1854
Sint-Niklaas
Décès 28 octobre 1912 (à 58 ans)
Bruxelles
Activité principale Compositeur, pianiste
Lieux d'activité Bruxelles

Edgar Pierre Joseph Tinel, né à Saint-Nicolas en Flandre-Orientale le 27 mars 1854 et mort à Bruxelles le 28 octobre 1912, est un compositeur et pianiste belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir étudié le piano au Conservatoire de Bruxelles auprès de Louis Brassin et la composition auprès de François-Auguste Gevaert, il entame une courte carrière de virtuose, qu'il abandonne pour la composition. En 1877, il remporte le prix de Rome belge avec sa cantate Klokke Roeland. En 1881, il succède à Jacques-Nicolas Lemmens comme directeur du Lemmensinstituut de Louvain.

Il se consacre à l'étude de la musique d'église ancienne. Nommé inspecteur d'éducation musicale en 1889, il rejoint Bruxelles et devient professeur de contrepoint et de fugue en 1896 au Conservatoire de Bruxelles, dont il devient le directeur en 1908. Élu à l'Académie royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique en 1902, il est fait maître de chapelle royale en 1910.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Sa musique liturgique se rapproche de celle du style de Palestrina. Sa musique reflète l'admiration qu'il porte envers Bach, tandis que son orchestration relève de la musique romantique. Ses œuvres pour piano rappellent Schumann, Mendelssohn et Brahms. Il publie Le Chant grégorien en 1890.

Opéra
  • Godelieve, opus 43
  • Katharina, opus 44
Musique chorale
  • Klokke Roeland, opus 17, cantate
  • Kollebloemen, opus 20, cantate, 1879, révisée en 1889-90
  • Vlaamsche stemme, opus 25
  • Te Deum, opus 26, 1883
  • Psalm VI, opus 27, 1891
  • Franciscus, opus 36, oratorio sur un livret de Lodewijk de Koninck, 1890
  • Aurora, opus 37 , 1885
  • Psalm XXIX, opus 39
  • Missa in honorem BMV de Lourdes, opus 41, 1905
  • Cantique nuptial, opus 45
  • Te Deum, opus 46, 1905
  • Psalm CL, opus 47, 1907
Musique pour clavier
  • Sonate pour piano en fa mineur, opus 9
  • Sonate pour orgue en sol mineur, opus 29
  • Bunte Blätter, opus 32 pour piano.

Source[modifier | modifier le code]