Edgar Raoul-Duval

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Raoul-Duval.
Edgar Raoul-Duval
Image illustrative de l'article Edgar Raoul-Duval
Fonctions
Parlementaire français
Député 1871-1887
Gouvernement Troisième République
Groupe politique Union des droites
Biographie
Date de naissance
Date de décès
Résidence Seine-Inférieure
puis Eure

Edgar Raoul-Duval, né à Laon le et décédé à Monte-Carlo le , est un magistrat et homme politique français. Il est le fils de Raoul Duval dit Raoul-Duval et, par sa mère, le petit-fils de Jean-Baptiste Say

La famille Raoul-Duval est toujours à la tête d'un important groupe commercial (import-export : bois, café, rhum, caoutchouc, etc.) et industriel (chimie, engrais, produits végétaux, etc.) dont les origines remontent à 1826 au Havre[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Caricature d'Edgar Raoul-Duval parue dans Le Trombinoscope de Touchatout en 1873.

Edgar Raoul-Duval (Laon, - Monte-Carlo, ). Fils de Raoul Duval, il intégra très jeune la magistrature. En 1856, il était substitut du procureur impérial à Nantes ; il fut ensuite successivement avocat général à Angers, à Bordeaux et à Nantes. Il devint député de la Seine-Inférieure à l’Assemblée nationale le , où il rapporta le budget de la marine. Il fut élu député de l'Eure dans la circonscription de Louviers) le  ; battu le par un républicain, Jules Develle, il fut réélu à la députation le , cette fois dans la circonscription de Bernay, qu'il représenta à la Chambre des députés jusqu'à sa mort le . Il affichait ses sentiments bonapartistes, et se montra un défenseur enthousiaste de « l'appel au peuple ». Son éloquence et son activisme politique lui valurent d'être qualifié, sans méchanceté, de « hanneton dans un tambour » par le journaliste Paul de Cassagnac. Familier des salons parisiens comme de ceux de Rouen, il était lié d'amitié avec Gustave Flaubert. Les lettres que Flaubert lui a adressées ont été publiées. Il a été maire de Notre-Dame-du-Vaudreuil de 1878 à sa mort.

En 1886, il se distingua des conservateurs monarchistes (qui défendaient des intérêts dynastiques et s'opposaient au régime républicain) en essayant de fonder un groupe politique attaché aux idées conservatrices mais acceptant les institutions républicaines, la « Droite républicaine ».

Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (39e division)[2].

Son arrière-petite-fille, Nadine Raoul-Duval (née en 1927), épouse en secondes noces l'écrivain Roger Nimier (1925-1962), et postérité. Son arrière-petit-fils, Claude Raoul-Duval (né en 1919), aviateur dans les forces françaises libres, est compagnon de la Libération[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Sur le groupe Raoul-Duval (société en commandite : SCRD) voir : Stéphane Siret, « Le Havre », Le Point, n° 1624, 31 octobre 2003.
  2. Jules Moiroux, Le cimetière du Père-Lachaise,‎ 1908 (lire en ligne), p. 290
  3. Voir sa biographie sur le site Ordre de la Libération