Eddie Vinson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Eddie "Cleanhead" Vinson

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Eddie "Cleanhead" Vinson à Paris en mai 1980

Informations générales
Nom de naissance Eddie Vinson
Naissance 18 décembre 1917
Houston, Texas, États-Unis
Décès 2 juillet 1988 (à 70 ans)
Los Angeles, Californie, États-Unis
Activité principale Compositeur, saxophoniste, chanteur
Genre musical Blues, jump blues, R&B, jazz
Instruments Saxophone alto, chant
Années actives 1930 - 1988
Labels King Records, Mercury, Black & Blue, ABC-BluesWay, Muse

Eddie "Cleanhead" Vinson (8 décembre 1917 - 2 juillet 1988) est un saxophoniste alto et chanteur américain. Il jouait notamment du jazz, du blues et du R&B. Son surnom Cleanhead lui fut donné après que ses cheveux eurent été détruits par un gel mélangé avec de la soude[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Vers la fin des années 1930, il faisait partie de la section des vents dans l'orchestre de Milton Larkin aux côtés de Arnett Cobb et d'Illinois Jacquet. Il quitte l'orchestre en 1941 et commence à chanter en tournée aux côtés de Big Bill Broonzy. Il déménage ensuite pour New York où il rejoint l'orchestre de Cootie Williams en 1942. Il y restera jusqu'en 1945 et enregistrera des classiques comme "Cherry Red". En quittant la formation de Cootie Williams, Eddie Vinson monte son propre orchestre et signe un contrat avec Mercury Records, il rencontre très rapidement un grand succès notamment avec "Old Maid Boogie" et ce qui deviendra sa marque de fabrique: "Kidney Stew Blues"[2].

Les tendances jazzy d'Eddie Vinson furent probablement grandement influencées entre 1952 et 1953 lorsque sa formation comptait dans ses rangs un jeune saxophoniste nommée John Coltrane. Vers la fin des années 1960, il part en tournée avec Jay McShann, puis au début des années 1970 il s'installe à Los Angeles et travaille avec la revue de Johnny Otis. Il fait une sorte de "come back" au festival de jazz de Monterey en 1970 puis travaille avec Count Basie, Johnny Otis, Roomful of Blues, Arnett Cobb, et Buddy Tate. Durant toutes ses années il continue de composer, notamment: "Tune Up" et "Four" qui furent toutes deux attribuées à Miles Davis par erreur[3].

Eddie Vinson a beaucoup enregistré tout au long de sa carrière longue de cinquante ans et a joué aux États-Unis et en Europe.

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

Année Titre Notes Genre Label
1961 Cleanhead & Cannonball avec Cannonball Adderley Jazz Milestone
1961 Backdoor Blues avec Cannonball Adderley Blues Fantasy
1967 Cherry Red Jump Blues, R&B, Swing Jazz ABC Bluesway
1986 The Late Show Live avec Etta James Blues Fantasy
1999 Cleanhead Blues: 1945-1947 Import Blues Camden/Wave
2006 Honk for Texas Blues JSP
2007 Blues, Boogie & Bebop - Meat's Too High Various JSP

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Otis, Johnny. Upside Your Head!: Rhythm and Blues on Central Avenue, Wesleyan University Press, page 34, (1993) - ISBN 0-8195-6287-4
  2. Vladimir, Bogdanov. All Music Guide to the Blues: The Definitive Guide to the Blues, Backbeat Books, page 571, (2002) - ISBN 0-87930-736-6
  3. Koster, Rick. Texas Music, St. Martin's Press, page 319, (2000) - ISBN 0-312-25425-3

Liens externes[modifier | modifier le code]