Eddie Shack

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Eddie «The Entertainer» Shack (né le 11 février 1937 à Sudbury, dans la province de l'Ontario au Canada) est un joueur de hockey sur glace professionnel à la retraite.

Carrière[modifier | modifier le code]

Eddie Shack commence sa carrière dans l'Association de hockey de l'Ontario - aujourd'hui Ontario Hockey League pour les Biltmores de Guelph à l'âge de 15 ans. Il jouera pendant cinq saisons avec les Biltlmores et réalisera sa meilleure saison en 1956-57 où il emmène son équipe à la Coupe Memorial en tant que meilleur passeur de l'association.

En 1957, il signe avec les Rangers de New York et joue la moitié de la saison avec l'équipe réserve de la franchise de la LNH: les Reds de Providence de la Ligue américaine de hockey. Il fait ses débuts dans la LNH en 1958-59 et connaît deux saisons quelconques.

En novembre 1961, il rejoint les Maple Leafs de Toronto et sa troisième ligne. Il occupe l'aile gauche pendant cinq saisons et devient un des préférés du public même s'il ne marque pas beaucoup. Lors de la saison 1965-66, il joue sur la même ligne que Ron Ellis et Bob Pulford et inscrit 26 buts. Cette saison-là, les fans commencent à chanter « Clear The Track, Here Comes Shack » (Libérez le passage, voila Shack).

Au cours de l'automne 1968, il rejoint les Bruins de Boston et joue aux côtés de Derek Sanderson et Wayne Cashman.

La saison d'après, il se blesse et il passe quatre saisons entre les Kings de Los Angeles, les Sabres de Buffalo et les Penguins de Pittsburgh. Finalement, ces derniers le revendent à Toronto pour la saison 1973-74 mais il n'a plus le talent d'avant et prend sa retraite en 1975.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir Statistiques du hockey sur glace.

Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ B A Pts PUN PJ B A Pts PUN [1]
1952-53 Biltmores de Guelph OHA 21 2 6 8 0          
1953-54 Biltmores de Guelph OHA                    
1954-55 Biltmores de Guelph OHA 19 6 7 13 0          
1956-57 Biltmores de Guelph OHA 52 47 57 104 0          
1957-58 Reds de Providence LAH 35 16 18 34 98          
1958-59 Rangers de New York LNH 67 7 14 21 109          
1959-60 Indians de Springfield LAH 9 3 4 7 10          
Rangers de New York LNH 62 8 10 18 110          
1960-61 Rangers de New York LNH 12 1 2 3 17          
Maple Leafs de Toronto LNH 55 14 14 28 90 4 0 0 0 2
1961-62 Maple Leafs de Toronto LNH 44 7 14 21 62 9 0 0 0 18
1962-63 Maple Leafs de Toronto LNH 63 16 9 25 97 10 2 1 3 11
1963-64 Maple Leafs de Toronto LNH 64 11 10 21 128 13 0 1 1 25
1964-65 Maple Leafs de Toronto LNH 67 5 9 14 68 5 1 0 1 8
1965-66 Americans de Rochester LAH 8 3 4 7 12          
Maple Leafs de Toronto LNH 63 26 17 43 88 4 2 1 3 33
1966-67 Maple Leafs de Toronto LNH 63 11 14 25 58 8 0 0 0 8
1967-68 Bruins de Boston LNH 70 23 19 42 107 4 0 1 1 6
1968-69 Bruins de Boston LNH 50 11 11 22 74 9 0 2 2 23
1969-70 Kings de Los Angeles LNH 73 22 12 34 115          
1970-71 Kings de Los Angeles LNH 11 2 2 4 8          
Sabres de Buffalo LNH 56 25 17 42 93          
1971-72 Sabres de Buffalo LNH 50 11 14 25 34          
Penguins de Pittsburgh LNH 18 5 9 14 12 4 0 1 1 15
1972-73 Penguins de Pittsburgh LNH 74 25 20 45 84          
1973-74 Maple Leafs de Toronto LNH 59 7 8 15 74 4 1 0 1 2
1974-75 Blazers de Oklahoma City LCH 8 3 4 7 10          
Maple Leafs de Toronto LNH 26 2 1 3 11          
1976-77 Warriors de Whitby OHA Sr. 9 5 4 9 8          
Totaux LNH 1047 239 226 465 1439 74 6 7 13 151

Divers[modifier | modifier le code]

  • Il a gagné la Coupe Stanley en 1962, 1963, 1964 et 1967. En 1963, il inscrit le but vainqueur de la Coupe.
  • Il a joué dans le 16e, le 17e et dans le 18e Match des étoiles de la LNH. Lors du 16e match, en 1962, il est élu MVP du match. C'est la première fois qu'un MVP est désigné.
  • Seulement le second joueur de la LNH a marquer au minimum 20 buts pour cinq franchises différentes.
  • Au cours de sa carrière, des rumeurs affirmaient qu'il était illettré et il a récemment révélé que cela fut vrai pendant une bonne partie de sa carrière. Lors d'un match entre les Maple Leafs et les Red Wings de Détroit, il marque un but et va vers l'entraîneur des Red Wings, Jack Adams, qui avait déclaré quelques jours plus tôt qu'il ne savait même pas épeler les mots et Shack lui a alors déclaré: « Hey Jack! G-O-A-L » (Hey Jack ! B-U-T)[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Fiche de carrière sur www.hockeydb.com
  2. (en) Joe Starkey, Tales from the Pittsburgh Penguins, Sports Publishing Llt., 2006 (ISBN 1-58261-199-8)

Voir aussi[modifier | modifier le code]