Eddie Johnston

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Johnston.

Eddie Johnston

Photographie couleur de Johnston
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Naissance ,
Montréal (Canada)
Position Gardien de but
Attrape de la gauche

Edward Joseph Johnston, dit Eddie Johnston, (né le à Montréal au Québec - Canada) est un joueur professionnel et entraîneur de hockey sur glace.

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Johnston a grandi dans un quartier anglophone de Montréal et était surnommé « E.J. », surnom encore utilisé de nos jours. Il s'intéressa très vite au hockey et devint gardien de but.

Il commence sa carrière en 1953 en jouant dans la Ligue de hockey du Québec pour l'équipe de sa ville natale. Il joue aussi pour d'autres équipes de ligue mineure avant de rejoindre les Comets de Spokane de la Ligue de hockey de l'Ouest en 1961.

Le 6 juin 1962, il est repêché par les Bruins de Boston et lors de sa première saison, il devient le dernier gardien de la Ligue nationale de hockey à jouer chaque minute de tous les matchs d'une équipe.

Il est un des derniers gardiens de l'histoire de la ligue à ne pas porter de masque pour jouer jusqu'en 1965 où il reçoit un palet dans le visage au cours d'un échauffement.

Il partage le rôle de gardien des Bruins avec Gerry Cheevers et aide la franchise à gagner la Coupe Stanley en 1970 et en 1972.

En 1973, il rejoint les Maple Leafs de Toronto puis un an plus tard les Blues de Saint-Louis pour qui il joue trois saisons avant de rejoindre les Black Hawks de Chicago pour sa dernière saison en 1978.

Au cours de sa carrière il a joué 236 matchs et réalisé 32 blanchissages.

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Johnston était depuis toujours désireux de devenir entraîneur et commença à la fin de sa carrière à chercher à se trouver une place.

Il devient alors entraîneur des Black Hawks pour la saison 1979-1980 de la LNH avec 34 victoires dans la saison. La saison suivante, il rejoint les Penguins de Pittsburgh et garde le poste jusqu'au 20 juillet 1983 car il était depuis un peu plus d'un mois le nouveau directeur général de la franchise et n'arrivait pas à assumer les deux rôles en même temps.

Johnston participe au repêchage de 1984 et il résiste aux avances des autres franchises qui veulent toutes avoir le premier choix du repêchage. Finalement, Mario Lemieux rejoint la franchise des Penguins pour leur plus grand bien.

En 1988, il quitte les Penguins et devient le nouveau directeur général des Whalers de Hartford jusqu'en 1992, année où les Whalers font de piètres séries éliminatoires.

Il retourne alors dans la franchise des Penguins pour devenir le successeur de Scotty Bowman, vainqueur de la Coupe Stanley l'année d'avant. Il quitte le poste d'entraîneur des Penguins en 1997 mais reste dans l'organisation de la franchise et il y occupe toujours un poste.

Johnston détient les records du nombre de matchs sur le banc, le nombre de victoires et de défaites de la franchise (respectivement 516, 232 et 224).

Voir aussi[modifier | modifier le code]