Eddie Daniels

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Eddie Daniels

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Eddie Daniels en concert à New Haven, CT, le 14 septembre 2007.

Informations générales
Naissance 19 octobre 1941 (72 ans)
New York
Genre musical jazz
Instruments saxophone,clarinette, flûte
Années actives 1966-
Site officiel www.eddiedanielsclarinet.com/
Eddie Daniels, Detroit jazz Festival 2013

Eddie Daniels, né le 19 octobre 1941, à New York, est un clarinettiste et saxophoniste américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Eddie Daniels est né à New York d'une famille juive. À l'âge de dix ans, il prend tout d'abord des cours avec le saxophoniste et clarinettiste Aaron Sachs (en), mari de la chanteuse Helen Merrill[1]. Son premier instrument était le saxophone alto, à l'âge de 13 ans la clarinette. À l'âge de 15 ans, il joue de la clarinette au Newport Jazz Festival[2].

Depuis les années 1980, il joue principalement de la clarinette. En 1989, il joue le morceau Memos from Paradise, récompensé par un Grammy Awards du meilleur arrangement musical. Il a joué avec des musiciens comme Freddie Hubbard, Richard Davis, Don Patterson, et Bucky Pizzarelli (en).

En 2002, le compositeur et saxophoniste suisse Daniel Schnyder compose et lui dédie le Concerto for Clarinet and Orchestra called MATRIX 21 for Eddie Daniels[3]. L’œuvre était commandée par l'Orchestre de chambre de Lausanne et la première mondiale se déroula à Lausanne en janvier 2010.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Album comme leader[modifier | modifier le code]

  • First Prize! (OJC, 1966)
  • This is New (Columbia, 1968)
  • Flower for all Seasons (Choice, 1973)
  • Blue Bossa (1973)
  • Brief Encounter (Muse, 1977) avec Andy LaVerne, Rick Laird (en) et Billy Mintz (en)
  • Morning Thunder (Columbia, 1978)
  • Breaktrough (GRP, 1986)
  • To Bird with Love (GRP, 1987)
  • Memos From Paradise (GRP, 1988) avec Roger Kelloway (en), Eddie Gómez, Terry Clarke (ou Al Foster)
  • Blackwood (GRP, 1989)
  • Nepenthe, (GRP, 1990) avec John Patitucci, Chuck Loeb et Dave Weckl
  • This is Now (GRP, 1991)
  • Brahms: Clarinet Quintet, Op. 115 / Weber: Clarinet Quintet, Op. 34 (Reference recordings, 1991)
  • Benny Rides Again (GRP, 1992)
  • Under the Influence (GRP, 1993)
  • Real Time (Chesky, 1994)
  • The Five Seasons (Shanachie Records, 1995)
  • Beautiful Love (Shanachie Records, 1997)
  • Blues for Sabine (EMI, 1999)
  • Swing Low Sweet Clarinet (Shanachie Records, 2000)
  • Crossing the Line (Summit Records, 2004)
  • Means what you say, (IPO, 2005)
  • Beautiful Love: Intimate Jazz Portraits (Shanachie Records, 2006)
  • Homecoming, 2007, avec Tom Ranier (en), Joe Locke, Dave Finck (en), Joe LaBarbera
  • Bridges
  • A Duet of one, (IPO, 2009), avec Roger Kelloway
  • Live At the Library of Congress, (IPO, 2012)
  • Duke at the Roadhouse ; Live in Santa Fe (IPO, 2013), avec Roger Kelloway, James Holland

Album comme sideman[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]