Ed Tourriol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Edmond Tourriol est un auteur de bande dessinée français[1] né le 15 janvier 1974 à Talence en Gironde (France).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a fondé le studio associatif Climax Comics en 1998 avec son associé de l'époque, Olivier Dejeufosse. Au sein de ce collectif, il publie une cinquantaine de fanzines et écrit plusieurs épisodes de ses séries Reflex et Zéro Force. Puis, en 2001, il lance avec Stephan Boschat une société de communication : Clark System Innovation. C'est cette même année qu'il devient traducteur de comics américains pour les éditions Semic. Il interviendra sur des centaines de comic books dont Superman, Batman, Teen Titans, Invincible, Walking Dead. En 2003, c'est au tour du studio Makma de voir le jour. Sous cette bannière, Tourriol et Boschat rassemblent une trentaine d'artistes de tous bords : scénaristes, dessinateurs, coloristes et lettreurs. Ils vont travailler comme prestataires pour de nombreux éditeurs des deux côtés de l'Atlantique. En 2004, avec Nicolas Duverneuil, il lance le site Superpouvoir.com qui fut un site de référence pour tous les amateurs de comics américains et particulièrement les fans de super-héros.

De fil en aiguille, Edmond Tourriol saisit l'occasion de reprendre sa carrière de scénariste. Sur les dessins d'Eckyo, il écrit une série manga, Zeitnot publiée chez les Humanoïdes Associés. Avec Stephan Boschat, il coécrit le scénario de Mix-Man, un super-héros dessiné par Sid chez Milan Presse. Fin 2007, il écrit l'adaptation en comic book du jeu en ligne Urban Rivals sur des dessins de Samuel Ménétrier et des couleurs de Fred Vigneau, tous affiliés au studio Makma. En janvier 2011, Tourriol publie aux éditions Kantik un premier tome de la série Urban Rivals, dessiné par Rocio Zucchi avec qui il a précédemment collaboré sur Code Néon dans la magazine Shogun[2].

Il co-scénarise également, avec Dan Fernandes, la B.D. humoristique Banc de Touche, dont les deux premiers volumes (La Bande à Raymond et Le Grand Fiasco) s'inspirent des déboires de l'équipe de France de Football sous le règne de Raymond Domenech. La série est pré-publiée dans le journal L'Équipe[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]