Ed Ayres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ed Ayres est un scientifique, écologiste et activiste américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ayres a un Bachelor en Écologie de l'Université de Leeds et un PhD de l'Université de Lancaster et du Centre for Ecology and Hydrology de Merlewood, Grande-Bretagne. Il est enseignant-chercheur au Natural Resource Ecology Laboratory, de la Colorado State University, États-Unis. Il est l'ancien Rédacteur en chef du magazine bimensuel Worldwatch[1].

En 1999, Ayres ait paraître son livre God's Last Offer: Negotiating for a Sustainable Future, qui alerte sur les 4 phénomènes hors de notre contrôle qui fond prendre de grands risques à la biosphère. Ce sont les émissions de Gaz à effet de serre dont le Dioxyde de carbone, l'accélération du taux d'Extinction des espèces biologiques, la Consommation non durable des ressources, et la surpopulation. In 2009, il a coécrit le livre "Crossing the Energy Divide: Moving from Fossil-Fuel Dependence to a Clean Energy Future" et de nombreux articles et chapitres d'ouvrages collectifs[2].

En 2004 il abandonne le Worldwatch Institute et lance un site sur la durabilité de la civilisation durant les prochaines décades[2].

Passionné par les capacités humaines d'endurance, Ayres est aussi coureur d'Ultrafond et il est le Rédacteur en chef du magazine Running Times[3],[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) Lettre ouverte aux citoyens de la terre, Le Fil Invisible,‎ 2004 (ISBN 978-2843150210)
  • (fr) Crossing the Energy Divide: Moving from Fossil-Fuel Dependence to a Clean Energy Future", Prentice Hall,‎ 2009 (ISBN 978-0137015443)
  • (en) The Hidden Shame of the Global Industrial Economy, World Watch magazine,‎ 2004

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Worldwatch Institute, Washington D.C. » (consulté le 30 décembre 2011)
  2. a, b et c « Les humains endureront-ils ? (Will Humans Endure) » (consulté le 30 décembre 2011)
  3. « Running Times » (consulté le 30 décembre 2011)