EcoARK

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
FE EcoARK
Illustration.
Géographie
Pays Drapeau de la République de Chine Taïwan
Ville Taipei
Quartier District de Zhongshan
Coordonnées 25° 04′ 13″ N 121° 31′ 22″ E / 25.070255, 121.52283325° 04′ 13″ Nord 121° 31′ 22″ Est / 25.070255, 121.522833  
Histoire
Architecte(s) Arthur Huang[1] et son équipe
Ingénieur(s) Arthur Huang et son équipe
Développeur(s) Miniwiz SED
Construction Achevée en juin 2010[2]
Coût 3,8 M$US[1]
Démolition Bâtiment recyclable, démantelé
Usage(s) Hall d'exposition
Architecture
Style architectural En forme de bateau[3].
Forme arrondie, proue surélevée[4].
Superficie 2 000 m2[2]
Administration
Contracteur(s) Miniwiz SED
Propriétaire(s) Far Eastern Group
Géolocalisation

Géolocalisation sur la carte : République de Chine (Taïwan)

(Voir situation sur carte : République de Chine (Taïwan))
FE EcoARK

Le pavillon EcoARK (ou Pavillon de la Mode, Pavilion of New Fashion[3] en anglais, 遠東環生方舟 en chinois) était le hall d'exposition principal des floralies internationales de Taipei de 2010. C'est la première grande structure au monde à utiliser des bouteilles recyclées[5]. Ces bouteilles en polytéréphtalate d'éthylène (PET) couvrent une structure en acier.

Douglas Hsu, le président du conglomérat taïwanais Far Eastern Group (en)[6], est le mécène de ce pavillon « vert ». Selon Hsu, « ce bâtiment peut être démonté et reconstruit ailleurs dans le monde »[4]. Far Eastern Group est l'un des plus grands producteurs de PET au monde[4].

L'EcoARK a été conçu et construit par la société Miniwiz Sustainable Energy Development Co., Ltd. (en) basée à Taipei.

Description[modifier | modifier le code]

Cet immeuble en plastique et acier, haut d'environ 9 étages[5] et mesurant 130 m de long, est orienté vers le nord-est pour faire face aux vents dominants et ainsi assurer la ventilation ; le toit est couvert de modules solaires photovoltaïques[4].

Sa particularité est d'être construit à partir de POLLI-Brick[7], une « brique » high-tech développée par Arthur Huang (en), le cofondateur et directeur général de Miniwiz SED. Les briques sont fabriquées à 100 % à partir de bouteilles en PET recyclées. Cette arche a nécessité 1,52 million de bouteilles récupérées[3]. La collecte des bouteilles a été réalisée à travers tout le pays. Les déchets triés, lessivés (pour notamment enlever l'étiquette des bouteilles), séchés, broyés et fondus, ont été finalement moulés par injection-soufflage[8] en 480 000 POLLI-Brick[4] qui seront assemblées mécaniquement comme un Lego géant. La nature transparente des POLLI-Brick permet au pavillon de bénéficier de l'éclairage naturel, tandis que les poches d'air des briques (creuses) assurent l'isolation thermique de la structure[1]. Les briques s'emboîtent sous forme de nid d'abeilles[1], pour une meilleure résistance aux charges ; les deux peaux des panneaux sandwich sont des surfaces inamovibles recouvertes d'une couche de substrat polymère résistant à la flamme[7] et ne fondant pas[4].

L'EcoARK pèse 50 % de moins qu'un bâtiment conventionnel[2]. Un panneau extérieur de 2,8 m2 pèse ~63 kg et possède une résistance à la charge de 345 kg·m-2[7] (338 daN·m-2).

L'EcoARK a été conçu pour résister aux typhons et aux séismes[1], qui sont des catastrophes naturelles non rares à Taïwan.

Les briques, ainsi que l'ossature métallique, sont conçues pour être entièrement démontables et transportables par conteneurs, pour être réutilisées ailleurs. Les briques seront réparties parmi cent écoles élémentaires du pays pour un « usage vert »[3].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) Annie Huang, « Taiwan builds plastic bottle structure », sur businessweek.com, Bloomberg BusinessWeek,‎ 17 mai 2010 (consulté le 11 janvier 2013).
  2. a, b et c (en) Miniwiz SED, « EcoARK », sur miniwiz.com (consulté le 14 janvier 2013).
  3. a, b, c et d (en) Taipei Times, « EcoARK PET bottles to be spread among 100 schools », sur taipeitimes.com,‎ 15 juin 2011 (consulté le 11 janvier 2013).
  4. a, b, c, d, e et f (en) Michael Bennett (en), « Megastructures: EcoARK », National Geographic Channel,‎ 2011. Série « Superstructures », documentaire de 48 min intitulé « L'arche écologique », diffusé le 8 janvier 2013 sur France 5. Résumé du documentaire sur playtv.fr. Consulté le 14 janvier 2013.
  5. a et b Plastic le mag, « Polli-Brick, un procédé high tech révolutionnaire », sur plastic-lemag.com (consulté le 11 janvier 2013).
  6. D'où les initiales « FE » inscrites sur le bâtiment.
  7. a, b et c (en) [PDF] Miniwiz SED, « POLLI-BRICK » (consulté le 11 janvier 2013), p. 7.
  8. Les presses à injecter sont alimentées en granulés plastiques. Les paramètres température et pression sont cruciaux en injection.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]