Echo and the Bunnymen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Echo and the Bunnymen

Description de cette image, également commentée ci-après

Echo and the Bunnymen en concert en août 2005

Informations générales
Pays d'origine Liverpool, Royaume-Uni
Genre musical Post-punk, rock alternatif, new wave
Années actives 1978-1992
depuis 1996
Labels Zoo
Warner Bros.
London
Cooking Vinyl
Site officiel www.bunnymen.com
Composition du groupe
Membres Ian McCulloch
Will Sergeant
Anciens membres Les Pattinson
Pete de Freitas †
Jake Brockman †
Damon Reece
Noël Burke

Echo and the Bunnymen est un groupe de rock britannique formé à Liverpool en 1978. Le groupe s'est disloqué en 1988, séparé en 1992 et reformé en 1996. Il est toujours en activité avec son chanteur et son guitariste d'origine.

Formation[modifier | modifier le code]

Le chanteur et guitariste Ian McCulloch né en 1959, le guitariste Will Sergeant né en 1958 et le bassiste Les Pattinson né en 1958, forment Echo & the Bunnymen en 1978. La formation ne dispose pas alors de batteur et décide d'utiliser à la place une boîte à rythmes. Ils enregistrent un premier 45 tours Pictures on my wall/Read it in books qui sort l'année suivante. Le groupe intègre alors le batteur Pete de Freitas (né en 1961 et décédé depuis en 1989).

1980-1984[modifier | modifier le code]

En 1980, après un deuxième 45 tours Rescue/Simple Stuff, le quatuor enregistre l'album Crocodiles, succès critique qui laisse deviner les influences de The Doors et Television.

L'année suivante paraît le deuxième album Heaven Up Here plus influencé par la scène post-punk/cold-wave britannique notamment Joy Division dont ils font la première partie de certains concerts.

En 1983, l'album Porcupine reste marqué par des froideurs hivernales malgré la participation du violoniste L. Shankar. Porcupine atteint la deuxième place du classement des albums en Angleterre.

Au printemps 1984 paraît Ocean Rain qui reçoit des critiques négatives du NME et du Rolling Stone américain mais est salué par les autres magazines musicaux anglais. L'album est devenu depuis une référence avec des titres comme The Killing Moon. Influencé par les arrangements de cordes des Beatles, le groupe reprend alors All You Need Is Love lors d'une émission de la BBC et publie sa version, en face-B du maxi 45 tours de Seven Seas.

1985-1995[modifier | modifier le code]

En 1985, Echo & the Bunnymen a un peu de mal à créer une suite à sa discographie. Le groupe enregistre le titre Bring On The Dancing Horses qui est inséré dans la compilation Songs To Learn & Sing. Pete de Freitas s'éloigne des autres musiciens qui partent en tournée américaine avec New Order.

L'enregistrement de l'album suivant s'effectue sans motivation malgré le retour de Pete et la participation de Ray Manzarek des Doors. Paradoxalement, alors qu'aucun des membres du groupe n'en est satisfait, l'album Echo & the Bunnymen qui paraît en 1987, est leur plus grand succès commercial. Une simple lecture des paroles permet de deviner que le groupe est devenu un jeu (The Game), ce qui incite a regarder dans de nouvelles directions (New Directions).

Ian Mc Culloch quitte le groupe l'année suivante et sort en 1989 son premier album intitulé Candleland, incluant un duo avec Liz Fraser des Cocteau Twins.

Le reste du groupe est déterminé à continuer avec un nouveau chanteur, Noël Burke. Pete de Freitas meurt dans un accident de moto ; il est remplacé par Damon Reece. Jake Brockman (1955-2009), aux claviers depuis quelques années fait alors partie officiellement d'Echo & the Bunnymen qui sort à la fin de l'année 1990 Reverberation, album teinté de psychédélisme produit par Geoff Emerick. Les critiques furent nombreux à ne pas leur pardonner de ne pas avoir changé de nom. Le groupe va ensuite produire lui-même deux E.P. avant de séparer.

Mysterio, le deuxième album de Ian McCulloch parait en 1992. Will Sergeant et Ian McCulloch vont se réconcilier en 1993 et former un nouveau groupe l'année suivante, Electrafixion, qui publie un album - Burned en 1995 - aux résonances post-grunge peu appréciées[1]. Quant à Les Pattinson il joue sur un album de Terry Hall.

1997-présent[modifier | modifier le code]

Echo and the Bunnymen au Paradiso d'Amsterdam en 2006

En 1997, Will Sergeant et Ian McCulloch réussissent à convaincre Les Pattinson de reformer Echo & the Bunnymen. Ils publient l'album Evergreen qui replace le groupe sur le devant de la scène.

En 1999, Les Pattinson quitte le groupe pour raisons personnelles durant l'enregistrement de What are You Going to Do with Your Life?.

En 2001, après avoir sorti Flowers, le nouveau groupe formé autour de Will Sergeant et Ian McCulloch réalise une tournée et enregistre en août le Live in Liverpool. Celui-ci sort en 2002 et revisite les meilleurs morceaux de leur répertoire avec de nouvelles orchestrations. Ian McCulloch sort ensuite son troisième album solo Slideling au printemps 2003.

À l'automne 2005, Echo & the Bunnymen publie l'album Siberia qui reçoit des critiques mitigées de la presse anglaise[2]. Suit The Fountain en 2009. Le 8 avril 2014, le groupe revient avec son douzième album Meteorites dont la production est assurée par Youth, membre de Killing Joke[3].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

En concert[modifier | modifier le code]

Concert de Echo and the Bunnymen
  • 1981 : Shine So Hard
  • 1988 : New Live and Rare
  • 1991 : BBC Radio 1 live in concert
  • 2002 : Live in Liverpool
  • 2006 : Me, I'm All Smiles
  • 2006 : Never Stop : Live In Liverpool
  • 2009 : Live At The Royal Albert Hall
  • 2011 : Do It Clean

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 1985 : Songs to Learn and Sing
  • 1993 : The Cutter
  • 1998 : Ballyhoo
  • 2001 : Crystal Days (1979-1999)
  • 2005 : Seven Seas
  • 2006 : More Songs to Learn and Sing
  • 2007 : Killing Moon: The Best of Echo and the Bunnymen
  • 2008 : The Works - A 3 CD Retrospective

Musique de film[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]

VHS[modifier | modifier le code]

  • 1983 : Porcupine
  • 1984 : Pictures On My Wall

DVD[modifier | modifier le code]

  • 2002 : Live in Liverpool
  • 2007 : Dancing Horses

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :