Echinus esculentus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Oursin globuleux, Oursin comestible


L'Oursin globuleux ou Oursin comestible (Echinus esculentus) est une espèce d'oursin de la famille des Echinidae.

Description[modifier | modifier le code]

C'est un gros oursin régulier de forme globulaire, avec des épines nombreuses, courtes et serrées, mais laissant apparaître des zones ambulacraires plus claires. Le test (coquille) est d'ordinaire rouge ou rose sombre, et les épines peuvent prendre différentes couleurs allant du blanc violet en passant par le rose et le vert[1]. Le test peut atteindre un diamètre de 17cm, et les épines dépassent rarement 2cm de longueur[2].

Écologie et comportement[modifier | modifier le code]

Cet oursin est relativement commun sur les côtes atlantiques de l'Europe, où il peut vivre jusqu'à 15 ans[3]. Avec son appareil masticateur situé sur la face inférieure, il broute le substrat avec un régime très omnivore : algues, éponges, débris, charognes, animaux sessiles...

Il peut vivre en symbiose avec certains petits animaux qui trouvent refuge entre ses épines et le débarrassent des parasites : par exemple le ver polychète Flabelligera affinis ou l'amphipode Astacilla intermedia.

Habitat[modifier | modifier le code]

L'oursin comestible est principalement un brouteur d'algues, et on le retrouve donc logiquement dans la zone photique sur les herbiers et les parois rocheuses entre 1 et 50m de fond, mais il peut aussi vivre plus profond (jusqu'à 1000m), où il adoptera un régime plus détritivore[1].

Son aire de répartition est l'Atlantique nord, notamment des côtes de l'Espagne à l'Angleterre et à la Mer du Nord. Il est très courant sur les côtes sud de la Bretagne.

Echinus esculentus et l'Homme[modifier | modifier le code]

Comme son nom l'indique, l'oursin comestible est parfois consommé en France sur son aire de répartition, mais d'une manière moins intensive que l'oursin violet, et quasiment introuvable dans le commerce hors de son aire de répartition. Son test est parfois vendu comme souvenir, ou utilisé pour confectionner des objets comme des abat-jours[3].

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le nom français de cet animal vient de sa forme pour la première version, et pour la seconde du fait que les populations côtières de son aire de répartition consomment ses gonades (« corail ») en oursinade sur son aire de répartition : « oursin comestible » est d'ailleurs la traduction presque littérale de son nom scientifique Echinus esculentus (« oursin délicieux »). Cette idée est traduite telle quelle dans les autres langues : Edible sea urchin (anglais), Essbarereuropaïschen seeigel (allemand), Erizo aguado (espagnol). Seul l'italien fait exception en Europe, en le nommant Riccio melone du fait de la forme de l'animal et de ses stries longitudinales. Parfois, il est aussi nommé en français « oursin commun »[1].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c DORIS, consulté le 07 Juin 2013
  2. Catherine Richon, « Echinus esculentus », sur souslesmers.fr (consulté le 07 06 2013)
  3. a et b DORIS, consulté le 03 Août 2013