Eau de fleur d'oranger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’eau de fleur d'oranger est un coproduit (eau de distillation ou hydrolat) issue de l'hydrodistillation des fleurs de l'oranger amer (bigaradier) pour la fabrication d'essence de néroli[1].

L’eau de fleur d’oranger doit contenir, selon le Codex alimentarius, un minimum de 0,3 g par litre de composé aromatique. Selon la profession, une eau jugée de bonne qualité en contient entre 0,5 et 0,6 g. Au-delà de 0,9 g, l’huile essentielle n'est plus miscible et commence à se séparer, il se forme alors à la surface de l'hydrolat ce que l’on appelle des « yeux ». Dans les pays où l’eau de fleur d’oranger est une tradition (Maroc, Algérie, Tunisie et Liban), ces « yeux » sont des signes d'une eau de qualité[1].

Elle possède une saveur très parfumée, sucrée, et un parfum suave caractéristique de fleur d'oranger. Son utilisation est très populaire en Afrique du Nord où elle sert à aromatiser entre autres pâtisseries (corne de gazelle) et boissons, elle est aussi utilisée pour parfumer la navette de Marseille.

Appréciée pour ses vertus apaisantes et adoucissantes[2], l'eau de fleur d'oranger est aussi utilisée dans l'industrie de la cosmétique et de la parfumerie (les eaux florales).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b G Ferrando (2006). La production des eaux florales. Congrès de Digne 2006. Date : 29/11/2006.
  2. Les eaux florales

Articles connexes[modifier | modifier le code]