Eatonville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Eatonville (Floride))
Aller à : navigation, rechercher
Eatonville
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Floride Floride
Comté Comté d'Orange
Type de localité Town
Démographie
Population 2 432 hab. (2000)
Densité 839 hab./km2
Géographie
Coordonnées 28° 37′ 03″ N 81° 23′ 00″ O / 28.6175, -81.38333328° 37′ 03″ Nord 81° 23′ 00″ Ouest / 28.6175, -81.383333  
Superficie 290 ha = 2,9 km2
· dont terre 2,6 km2 (89,66 %)
· dont eau 0,3 km2 (10,34 %)
Fuseau horaire EST (UTC-5)
Divers
Municipalité depuis 15 août 1887
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Floride

Voir sur la carte administrative de Floride
City locator 14.svg
Eatonville

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
Eatonville

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
Eatonville
Liens
Site web http://www.townofeatonville.org Site officiel d’Eatonville

Eatonville est une localité du comté d'Orange en Floride, à quelques kilomètres au nord d’Orlando. Elle fait partie de l’agglomération d’Orlando–Kissimmee MSA. D’après le recensement de l’an 2000, elle comptait 2 432 habitants et 2 272 habitants selon les estimations de 2006[1]. Elle est l’une des premières communautés afro-américaines formées après la Proclamation d'Émancipation de 1863. Elle fut incorporée le 15 août 1887. L’écrivaine noir américaine Zora Neale Hurston y passa son enfance. Chaque hiver a lieu le Zora Neale Hurston Festival of the Arts and Humanities et la bibliothèque Zora Neale Hurston ouvrit ses portes en janvier 2004[2]. La ville fut également le berceau de l’ancien joueur de football professionnel David "Deacon" Jones. Jules Andre Smith peignit une série de tableaux représentant Eatonville dans les années 1930 et 1940, dont douze sont conservés au Maitland Art Center[3]. Le nom de la localité vient de Josiah C. Eaton, un propriétaire blanc qui avait souhaité vendre des terrains pour que les Afro-Américains puissent créer une cité noire. Dans son roman Their Eyes Were Watching God Zora Neale Hurston présente un aperçu de la fondation d’Eatonville à travers le regard de Janie Crawford, le principal personnage.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :