Easy Cure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cure.

Easy Cure

Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre musical Punk rock
Années actives Janvier 1977- Mai 1978
Composition du groupe
Membres Robert Smith
Michael Dempsey
Porl Thompson
Lol Tolhurst
Gary X
Peter O'Toole

Easy Cure était le nom d'un groupe anglais punk rock formé en janvier 1977 par les membres du groupe Malice qui ont simplement changé le nom de leur formation. Après quelques modifications de personnel le groupe abrègera son nom en mai 1978 en The Cure.

Biographie[modifier | modifier le code]

Janvier 1977 - septembre 1977[modifier | modifier le code]

Après le départ de Martin Creazy et le changement de nom du groupe, Robert Smith (guitare), Michael Dempsey (basse), Lol Tolhurst (batterie) et Porl Thompson (guitare) cherchent un chanteur qu'ils trouvent en la personne d'un dénommé Gary X en mars. Mais celui-ci est viré et remplacé le mois suivant par Peter O'Toole (aucun liens avec l'acteur!)[1].
C'est avec ce chanteur que le groupe donne son premier concert sous son nouveau nom au St Edward's Hall à Crawley le 22 avril 1977[2].

Pour répondre à une annonce parue dans la presse du label Hansa Records qui recherche de nouveaux talents, Easy Cure enregistre une démo dans la maison des parents de Robert Smith et l'envoie au label qui répondra favorablement. Et après une audition à Londres, le groupe signe un contrat de cinq ans[3].

Mais en septembre, Peter O'Toole quitte la formation pour s'en aller en Israël vivre dans un kibboutz[3]. Robert Smith, désormais plus confiant, se décide à assurer le chant.

Septembre 1977 - mai 1978[modifier | modifier le code]

Les concerts se multiplient, et le groupe enregistre deux démos sur cassettes pour le label Hansa, y figurent les chansons Meathook, See the Children, Pillbox Tales, I Want to be Old, I Just Need Myself , Killing an Arab, I'm Cold et trois reprises: I Saw Her Standing There, Rebel Rebel et Little Girl. Mais le label annonce qu'il ne veut pas de leurs compositions pour sortir un disque et veut leur imposer des reprises. Les musiciens ne l'entendent pas de cette oreille et ne cèdent pas, ils veulent que Killing an Arab soit leur premier single. Finalement le contrat sera dissout fin mars 1978[1].

Entre temps, le groupe a fait la connaissance de Simon Gallup, bassiste du groupe Lockjaw qui partageait avec Easy Cure l'affiche d'un concert à The Rocket, un pub de Crawley, en février. C'est le début d'une longue amitié entre Robert Smith et Simon[1].

Le 3 mai 1978[3] Porl Thompson est écarté du groupe. Son jeu de guitare ne correspondait plus à ce que Robert Smith cherchait. Comme pour bien marquer un nouveau départ, le chanteur simplifie le nom du groupe désormais réduit à un trio en The Cure.

Enregistrements officiels[modifier | modifier le code]

  • Heroin Face (live in the Rocket, crawley, 12/77) figure sur la version cassette de Concert en 1984 et sur l'édition Deluxe de Three Imaginary Boys en 2004.
  • I Want to Be Old (demo 11/77)
  • I'm Cold (version demo 11/77)
  • I Just Need Myself (demo 1/78)
  • The Cocktail Party (demo 3/78)
  • Grinding Halt (version demo 4/78)

Les cinq derniers titres figurent sur l'édition Deluxe de Three Imaginary Boys.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Dave Thompson & Jo-Ann Greene "The Cure, A Visual Documentary", P.6, 1988, ISBN 0-7119-1387-0
  2. The Cure live concert: 22.04.1977 Crawley - St. Edward's Hall (England)
  3. a, b et c Christophe Basterra in Magic! #8, mai/juin 1996