Earthworm Jim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Earthworm Jim
Logo de Earthworm Jim.
Logo de Earthworm Jim.

Éditeur Virgin Interactive
Développeur Shiny Entertainment
Concepteur David Perry

Date de sortie 1994
Genre Plates-formes
Mode de jeu Solo
Plate-forme Mega Drive, Super Nintendo, Game Gear, Game Boy, Mega-CD, PC (DOS, Windows), Xbox Live Arcade, PlayStation 3
Média Cartouche, PlayStation Network
Contrôle Manette

Earthworm Jim est un jeu vidéo de plates-formes de David Perry et de Doug TenNapel (concept original) pour Virgin Interactive, sorti sur Mega Drive, Super Nintendo, Game Gear, Gameboy, Mega-CD et PC en 1994.

Le jeu est très représentatif des jeux de David Perry sur consoles 16-bits (voir aussi Global Gladiators, Cool Spot et Aladdin) : l'animation est extrêmement détaillée et réussie et le graphisme coloré et recherché. Il s'agit du seul jeu de David Perry sur les consoles de cette génération qui ne soit pas tiré d'une licence déjà existante.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Le joueur dirige Jim, un ver de terre qui a obtenu une combinaison humanoïde qui lui permet de courir, grimper et tirer avec les armes trouvées au cours du jeu ; elle permet aussi à Jim d'utiliser sa tête en guise de fouet. À l'origine, cette super combinaison fut créée par le Professeur Tête-de-singe et devait être acheminée par Psycrow. Elle est destinée à la base à la méchante Reine Limace-pour-Derrière. Pas de chance pour Psycrow car la combinaison tombe sur Terre et s'écrase sur Jim.

Objets[modifier | modifier le code]

  • Petite boule bleue : elle sert à régénérer la vie.
  • Boule rouge : elle remet la vie à son maximum.
  • Pistolet à plasma rouge : l'arme de base de Jim ; quand il récupère un item, il gagne des munitions. Il peut transporter au maximum 5 000 munitions pour cette arme.
  • Super tir : de même forme que le pistolet à plasma, cette arme peut tirer une grosse flamme ; Jim peut transporter au maximum 9 munitions.
  • Continue : il s'agit du checkpoint (ou « point de passage ») du jeu : si Jim meurt, il recommence au dernier checkpoint. Il existe aussi des checkpoints invisibles.
  • Tête de Jim : c'est une vie supplémentaire.
  • Boîte de vers : c'est un continue que le joueur peut utiliser pour éviter le Game Over quand il perd toutes ses vies.
  • Petites étoiles secrètes : parfois apparaissent des étoiles qui forment une spirale et font bruit de chèvre ; cela fait apparaître des objets qui peuvent être proches ou éloignés.
  • Dans les niveaux bonus :
    • La boule bleue : elle permettent d'accélérer et, au bout de 50 boules ramassées, rapportent un continue.
    • Le bouclier électrique : elle sert de bouclier temporaire et permet aussi de détruire les astéroïdes.
    • Le booster : c'est un turbo qui permet à Jim d'accélérer.

Niveaux[modifier | modifier le code]

Les niveaux de ce jeu sont longs, nombreux, difficiles et entrecoupés de niveaux bonus.

  • New Junk City (Dépotoir-Ville) : Le niveau le plus célèbre avec sa fameuse scène du frigo et de la vache. C'est une décharge surtout remplie de pneus, les corbeaux et le chien Fifi sont au rendez-vous. Uniquement dans la version Special Edition, Jim sera à un moment sans combinaison c'est-à-dire que l'on peut contrôler le ver de terre en lui-même. Il y a deux boss, le premier est une poubelle avec des pneus et le deuxième est Chuck, qui se trouve en fin de niveau.
  • Andy Asteroids (Astéroïdes d'Andy) : Ce sont des niveaux bonus se situant entre les niveaux réguliers (sauf entre What the Heck et Big Bruty). Jim, à bord de son réacteur, doit arriver avant son ennemi juré Psycrow tout en évitant les astéroïdes et s'emparer des turbos et des boules bleues pour gagner un continue après en avoir récupéré au moins 50. Si Jim perd la course, il doit affronter Psycrow en combat singulier.
  • What the Heck ? (Que Diable ?) : C'est la planète de Evil le chat. Une sorte d'enfer avec comme ennemis, entre autres, des hommes habillés en costume. Il y a deux boss, le premier est un bonhomme de neige et le deuxième est Evil le chat.
  • Big Bruty : Niveau ayant une étrange ambiance basé sur une construction en bois où évoluent des espèces d'abeilles et de dinosaures qui reniflent Jim et le prennent ensuite en chasse. Ce niveau est une exclusivité de la Special Edition, il fut créé pour faire office de niveau supplémentaire pour cette version.
  • Down the Tubes (Dans les Tubes) : Des tubes aquatiques où se trouve le chien nº 4. Jim peut chevaucher un hamster puis monter à bord d'une bulle à la maniabilité délicate, avec des passages délicats où il ne faut pas faire éclater la bulle. C'est ici que l'on découvre Bob le poisson rouge.
  • Snot a Problem (Problème Visqueux) : Ce niveau est divisé en trois rounds. Jim est tenu par une corde et il va devoir pousser son concurrent, le Major Mucus, vers les roches pour couper sa corde gluante et ainsi faire que ce dernier finisse à l'eau.
  • Level 5 (Niveau 5) : Laboratoire du Professeur Singe-pour-Tête. Il y a un téléporteur secret menant au niveau bonus Who Turned out the Lights ?. Le boss est une poule robotique que l'on affronte en deux phases.
  • Who turned out the Lights ? (Qui a éteint la Lumière ?) : Ce niveau n'est pas obligatoire pour continuer l'aventure et se déroule dans le noir.
  • For Pete's Sake (Pour l'Amour de Peter) : Il faut ramener Peter Puppy jusqu'à sa maison tout en évitant plein de pièges ; si Peter tombe dans un piège, Jim encaisse des dégâts.
  • Intestinal Distress (Détresse Intestinale) : Niveau non présent sur Super Nintendo. Comme son nom l'indique, Jim se trouve dans un intestin bizzaroïde avec une musique angoissante. Le boss est le Doc Duodenum.
  • Buttville (Postérieur-Ville) : Niveau très difficile. Ce dernier niveau est composé en deux phases. La première consiste à descendre en utilisant l'hélicoptère tout en évitant des piques. La deuxième est la phase plateforme. Jim est sur la planète de la reine Slug-for-a-Butt qui l'attend et fait office de boss final.

Personnages[modifier | modifier le code]

David Perry, programmeur du jeu.
Doug TenNapel, créateur du personnage de Jim.

Le protagoniste du jeu se nomme Jim. Il vivait autrefois sur Terre en tant que simple lombric mais un jour qu'un corbeau le poursuit, une combinaison perdue depuis l'espace lui tombe dessus et il se retrouve « intelligent », fort et habile. Il est armé d'un pistolet à plasma mais peut trouver d'autres armes. Il peut faire l'hélico, fouetter et se suspendre avec sa tête, faire du parachute et du saut à l'élastique avec Snot, son ami gluant. Il est accompagné de Peter le Chiot qui, à première vue, ressemble à un gentil chien inoffensif mais sous le coup de la douleur et la contrariété, il se transforme en un gigantesque cerbère sanguinaire.

Du côté des autres personnages peuvent être notés, Princesse Machin-chouette, une termite très sexy et sœur de la Maléfique Reine. Écrasée par une vache dans EWJ, elle revient dans le deuxième opus et accepte de fréquenter Jim après des tentatives désespérées de celui-ci pour lui faire la cour. Chuck, un ivrogne sadique, pervers, mauvais, sale et agressif vivant dans Dépotoir-ville. Perché en haut d'une chaîne, il balance toutes sortes de saletés à la figure des clandestins, et son chien Fifi, monstruosité dotée d'une chaîne, mieux vaut ne pas le rencontrer sous peine d'être transformé en pâtée. Evil le chat vit sur la torride planète Heck (Enfer) et est protégé par des avocats véreux ayant plus d'un tour dans leur valise et des bonshommes de neige exécuteurs. Il est intelligent et vicieux et se sert de ses longues griffes pour écharper ses victimes, avantagé par ses neuf vies. Major Mucus, un extra-terrestre visqueux venu de la planète gluante Phlegm dont il est le monarque. Il adore faire du saut au fil de morve tout en tuant les gens. Jim a déjà eu à faire à lui dans une partie particulièrement dangereuse de saut à l'élastique. Sa plus grande obsession est de faire souffrir Jim avant de le noyer dans un bain de morve où repose son cerveau.

Du côtés des antagonistes peuvent être notés, Psy-Crow, un corbeau, pire ennemi de Jim et chasseur de primes privé de la Maléfique Reine. Armé de crochets, harpon et autres objets tranchants, il est aussi muni d'un jetpack dorsal afin d'égaler Jim dans les courses aux astéroïdes. Sa mission est de reprendre le cyber-costume et de le rendre à la Reine, tout en tuant Jim. Professeur Tête de Singe, professeur homme en bas et singe en haut ou inversement, créateur de la combinaison de Jim. Il(s) se terre(nt) dans le niveau 5. Bob et nº 4, Bob n'est qu'un minuscule poisson rouge avec de grandes ambitions, notamment celle concernant la conquête de l'univers mais pour cela il a besoin de la super combinaison et son chat drone nº 4 fera tout pour la lui apporter. Doc Duodénum (personnage absent de la version Super Nintendo), organe interne ayant pris son indépendance, ce visqueux personnage est quelqu'un de très soigné, et aimerait faire de Jim son futur repas. Pour finir, la malfaisante Reine, enflée, purulente, difforme, suintante, pestilentielle..., sœur de la princesse Machin-chouette, est celle qui se trouve à la tête de ce panier de crabes et qui aimerait déguster Jim en sandwich.

Version Special Edition[modifier | modifier le code]

Une version Mega-CD et PC du jeu est sortie en 1995 sous le nom de Earthworm Jim: Special Edition. Cette version améliorée apporte une meilleure qualité de son au niveau des musiques, des zones supplémentaires, une fin modifiée et une nouvelle arme qui est un missile à tête chercheuse. Par contre, les graphismes restent quasiment les mêmes que ceux de la version Mega Drive.

Bande son[modifier | modifier le code]

La bande sonore du jeu a beaucoup marqué les joueurs et la presse spécialisée de l'époque. Le thème d'Evil le Chat reprend les premières secondes d'Une nuit sur le mont Chauve de Modeste Moussorgsky.

Équipe de développement[modifier | modifier le code]

Suites[modifier | modifier le code]

Le jeu a connu deux suites :

Un quatrième épisode des aventures d'Earthworm Jim est annoncé. Les plateformes qui accueilleront le jeu ne sont pas encore connues. En 2010, le jeu a été remasterisé sur consoles Xbox 360 et PlayStation 3 en Earthworm Jim HD.

Adaptation[modifier | modifier le code]

Grâce à son succès, la série a eu droit à une adaptation en dessin animé du même nom non diffusée en France.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Explications de Tommy Tallarico http://vgmdb.net/album/4304

Liens externes[modifier | modifier le code]