Earl Robertson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Earl Cooper Robertson (né le 24 novembre 1911 à Bengough, dans la province de la Saskatchewan, au Canada – mort le 19 janvier 1979 ) est un joueur professionnel canadien de hockey sur glace qui évoluait au poste de gardien de but.

Biographie[modifier | modifier le code]

Robertson fait ses débuts en jouant avec les Falcons de Regina en 1925-1926[1]. Au cours de la saison LNH 1936-1937, les Red Wings de Détroit terminent premiers de la saison[2], Normie Smith jouant toute la saison dans les buts de l'équipe. Néanmoins, il se blesse et Robertson joue à sa place les six dernières rencontres des séries éliminatoires. La finale de la Coupe Stanley a lieu entre deux équipes de la division Américaine : les Rangers de New York contre les Red Wings, champions en titre[3]. Les Rangers s'imposent lors de la première rencontre 5-4 puis blanchissent les Red Wings 1-0 lors de la troisième rencontre. Mais avec une victoire 4-2 au cours du deuxième match puis de deux blanchissages[Note 1] de Robertson lors des parties 4 et 5, les joueurs de Détroit mettent la main sur une deuxième Coupe Stanley consécutive[4],[5].

Peu de temps après cette victoire, il rejoint les Americans de New York avec qui il est élu dans la seconde équipe d'étoiles en 1938-1939[1].

Trophées et honneurs personnels[modifier | modifier le code]

  • 1935-1936 : deuxième équipe d'étoiles de la LIH
  • 1936-1937 : remporte la Coupe Stanley avec les Red Wings de Détroit
  • 1938-1939 : deuxième équipe d'étoiles de la LNH

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Un gardien de but effectue un « blanchissage » quand il réussit à ne concéder aucun but durant tout le match. Il faut également qu'il soit le seul gardien de l'équipe à avoir joué.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Earl Robertson, hockey statistics and profile », sur Legends of Hockey Net (consulté le 17 mars 2012)
  2. Diamond 1998, p. 73
  3. Diamond 1998, p. 265
  4. (en) « 1936-37 NHL Playoff Results », sur www.hockeydb.com (consulté le 17 mars 2012)
  5. (en) « Silverware -- 1936-37 Stanley Cup Winner -- Detroit Red Wings », sur Legends of Hockey (consulté le 17 mars 2012)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Dan Diamond, Total Hockey: The Official Encyclopedia of the National Hockey League, Total Sports,‎ 1998, 1879 p. (ISBN 978-0836271140)