E 444

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

E 444

Une E 444, à Florence en 1992.

Une E 444, à Florence en 1992.

Identification
Exploitant(s) Ferrovie dello Stato
Surnom Tartaruga
Type locomotive
Motorisation électrique
Construction 1965-1975
Effectif 117
Caractéristiques techniques
Disposition des essieux BB
Gabarit Standard
 Alimentation 3 kV cc, 1,5 Kv cc
 Puissance continue 4272 kW
 Effort de traction 210 kN
Masse en service 83 t
Dimensions
 Longueur 16,84 m
 Largeur 3,02 m
 Hauteur 4,30 m
Vitesse maximale 200 km/h

L'E 444 Tartaruga est une locomotive électrique de forte puissance des chemins de fer italiens (Ferrovie dello Stato ou FS) apparues dans les années 1960 et destinées à la traction de trains rapides nationaux et internationaux.

Conception[modifier | modifier le code]

Dans le domaine de la grande vitesse ferroviaire, au milieu des années 1960, le Japon étonnait le monde avec le lancement de son train rapide le Shinkansen alors que la SNCF commençait à peine l’étude du futur TGV. En Italie, les trains électriques offraient une bonne qualité de service dans le cadre des liaisons entre les principales villes du pays avec des vitesses allant jusqu'à 200 km/h mais pas au delà, avec les rames ETR 200, qui assuraient la desserte des principaux itinéraires mais qui commençaient à vieillir et les plus récentes ETR 300. En 1964, les FS confièrent à la Société nationale des ateliers (Società Nazionale delle Officine) de Savigliano l’étude d’une locomotive électrique classique apte au service des trains rapides nationaux et internationaux[1].

Un premier prototype, numéroté E 444.001, fut achevé en juillet 1967 et commença une longue campagne d'essais. Le voyage inaugural eut lieu le 8 novembre 1967 entre les gares de Rome-Termini et de Naples-Mergellina en présence des représentants des Ferrovie dello Stato et de hauts responsables de l'État comme Aldo Moro, le président du conseil, et Oscar Luigi Scalfaro, ministre des transports[2]. La E 444.001, à la tête d'un convoi de 314 tonnes (393 tonnes si on y ajoutait les 79 tonnes de la machine) composé de six voitures UIC-X ou UIC-Y et d'un fourgon à bagages formant le train TV 33069, couvrit le trajet à la vitesse moyenne de 143 km/h (les 209,83 kilomètres étant parcourus en 88 minutes environ) et atteignit sur un court tronçon 207 km/h[2]. Les chemins de fer italiens avaient fait la preuve de leur capacité à maitriser les grandes vitesses ferroviaires. Trois autres prototypes furent mis en service à la fin de l'année 1967 et au début de 1968, il s'agissait des machines les plus puissantes de l'époque circulant sur les voies ferrées italiennes, atteignant 3 420 kW. En revanche, leurs châssis, de conception ancienne, ne leur permettaient pas de dépasser la vitesse maximale de 180 km/h sauf sur de courtes sections[2]. Malgré cela, ces locomotives marquaient une rupture technologique pour les engins moteurs des FS et furent les vedettes d'une exposition ferroviaire organisée à Copenhague[3]. En 1970, un timbre spécial de 25 £ires représentant la locomotive fut émis par les postes italiennes en hommage aux succès techniques des chemins de fer italiens[4].

Les E 444 de série[modifier | modifier le code]

Entre les prototypes et les premières machines de série, de nombreuses modifications furent apportées. Les plus importantes furent celles qui consistèrent à remplacer les moteurs T 550 de 3 420 kW par les T 750 nettement plus puissants car développant 4 272 kW et à améliorer les châssis qui rendaient les locomotives aptes à 200 km/h. La caisse fut modifiée pour offrir de meilleures performances aérodynamiques. Les machines reçurent une livrée gris perle rehaussée de deux bandes bleues à laquelle vint s'ajouter par la suite un bandeau frontal rouge et le logo ailé des FS ; cette livrée demeura inchangée jusqu'aux années 1980.

La première série de 50 machines (E444 006-055) répondit parfaitement aux exigences de l'exploitant. Une commande de 60 locomotives supplémentaires fut passée en 1972 auprès de divers fabricants et les unités furent livrées à partir de 1974. La nécessité de circuler sur les lignes françaises (en particulier à la tête de trains de prestige comme le TEE Ligure) fit qu'un nombre limité de machines (16) furent adaptées pour le 1,5 Kv cc.

Les E 444R[modifier | modifier le code]

E 444R

La E 444R-075, à Venise.

La E 444R-075, à Venise.

Identification
Exploitant(s) Ferrovie dello Stato
Surnom Tartaruga
Type locomotive
Motorisation électrique
Construction 1989-1994
Effectif 113
Utilisation Italie
Caractéristiques techniques
Disposition des essieux Bo'Bo'
Gabarit Standard
 Alimentation 3 kV cc
 Puissance continue 4272 kW
 Effort de traction 210 kN
Masse en service 84 t
Dimensions
 Longueur 17,120 m
 Largeur 3,020 m
 Hauteur 4,300 m
Empattement 9,000 m
Vitesse maximale 200 km/h

L'utilisation des FS E.444 sur les lignes à grande vitesse mit en évidence quelques lacunes que les FS voulurent combler rapidement et firent réaliser une série de modifications des motrices en circulation avec la refonte des systèmes de bord pour les uniformiser avec ceux mis en œuvre sur les locomotives E 632 et E 656 de la dernière génération. Les puissance des groupes statiques fut augmentée et le système de freinage modifié pour être encore plus efficace aux grandes vitesses.

Les motrices E 444 du second groupe, soumises au revamping, verront leur cabine radicalement modifiée, pour améliorer l'effet aérodynamique ce qui leur fera perdre cette forme très arrondie au profit d'une forme plus carrée, moderne et plus agressive. À cette occasion, toutes les motrices E.444 furent désamiantées. Le nom des locomotives muta de E 444 à E 444R, R pour Riqualificazione.

Avec l'apparition de la livrée XMPR, tout le parc roulant bénéficia des nouvelles couleurs définies selon le type de service effectué. Depuis, le groupe E 444R a bénéficié de la nouvelle livrée ESCI (Eurostar City Italia) qui remplace la livrée XMPR sur les convois Eurostar City.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) L'histoire de Società Nazionale delle Officine de Savigliano sur le site de l'entreprise.
  2. a, b et c (it) Dr. Ing. Giulio Giovanardi, La corsa prova della locomotiva E. 444 dell'8.11.1967 Lire en ligne. Toutes les caractéristiques techniques de la machine sont exposées.
  3. La E 444 sur passion-trains.over-blog.com.
  4. (it) Le timbre de 25 lires sur le site des postes italiennes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]