ENSEIRB-MATMECA Bordeaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
École nationale supérieure d’électronique, informatique, télécommunications, mathématique et mécanique de Bordeaux
Image illustrative de l'article ENSEIRB-MATMECA Bordeaux
Informations
Fondation 1920
Type École d'ingénieurs (école interne de l’Institut polytechnique de Bordeaux)
Localisation
Coordonnées 44° 48′ 24″ N 0° 36′ 21″ O / 44.8067, -0.60574444° 48′ 24″ Nord 0° 36′ 21″ Ouest / 44.8067, -0.605744  
Ville Talence (banlieue de Bordeaux)
Pays Drapeau de la France France
Campus Domaine universitaire de Talence Pessac Gradignan
Direction
Président Claude Astin[1]
Directeur Marc Phalippou
Chiffres clés
Étudiants environ 1100 élèves-ingénieurs[2]
Doctorants 136[3]
Diplômés/an 383 en 2012[3]
Divers
Affiliation CGE, CDEFI, Aerospace Valley, France AEROTECH[4]
Site web www.enseirb-matmeca.fr/

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
École nationale supérieure d’électronique, informatique, télécommunications, mathématique et mécanique de Bordeaux

L’école nationale supérieure d’électronique, informatique, télécommunications, mathématique et mécanique de Bordeaux (ENSEIRB-MATMECA) est une grande école formant des ingénieurs dans le domaine des technologies de l’information et de la communication, ainsi que dans la modélisation mécanique créée en 1920. Elle est située à Talence, dans la banlieue bordelaise.

Historique[modifier | modifier le code]

École nationale supérieure d’électronique, d’informatique et de radiocommunications de Bordeaux[modifier | modifier le code]

Créée dans les années 1920, l’école s’appelle alors l’ « école de radiotélégraphie de Bordeaux » (ERB). Elle forme des ingénieurs en radioélectricité qui sont aussi des opérateurs radio. En 1936, l’ERB devient l’ « école de radioélectricité de Bordeaux ». En 1940, elle s'appelle « école des applications modernes de la radioélectricité de Bordeaux » pour redevenir ERB en 1945. En 1965, elle devient l’ « école supérieure d’électronique et de radioélectricité de Bordeaux » (ESERB) avant de devenir une école nationale supérieure d’ingénieurs et de se renommer « école nationale supérieure d’électronique et de radioélectricité de Bordeaux » (ENSERB) en 1975. En 1986, une filière informatique est créée. La même année l’école devient un établissement public à caractère administratif mais est toujours rattachée à l’université[5]. En septembre 2000, une filière télécommunications est à son tour créée. L’ENSERB devient alors l’ENSEIRB : « École nationale supérieure d’électronique, d’informatique et de radiocommunications de Bordeaux ». En septembre 2002, une filière de formation par alternance Réseaux et Télécommunications est à son tour créée. En 2005 la filière Réseaux et Télécommunications change de nom pour devenir Réseaux et Systèmes d'Information (RSI) ».

École d’ingénieurs en modélisation mathématique et mécanique[modifier | modifier le code]

L'École d’ingénieurs en modélisation mathématique et mécanique (MATMECA) est créé en 1986 en tant que magistère de Bordeaux-I. En 1997, il est créé l’« école d’ingénieurs en modélisation mathématique et mécanique » en tant qu’école interne de Bordeaux-I[6] et les deux premières années de formation sont ouvertes au mois de septembre. Dix-huit élèves deviennent les premiers ingénieurs diplômés de l’école en 1999. Au cours de l'année scolaire 1999-2000, le flux d’élèves passe à 60. L'école adhère à la banque Mines-Ponts à partir de septembre 2005.

Fusion[modifier | modifier le code]

Au 1er avril 2009, l’ENSEIRB et MATMECA rejoignent d’autres écoles bordelaises pour former l’institut polytechnique de Bordeaux. Par la suite, elles fusionnent. En septembre 2009, une nouvelle filière par alternance appelée systèmes électroniques embarqués est créée. L’ENSEIRB-MATMECA intègre le réseau des « écoles associées » de l'Institut Mines-Télécom[7] en janvier 2010. Enfin, en février 2011, l’école devient membre fondateur (avec l'ÉNAC, les Arts et Métiers ParisTech, Centrale Lyon et Centrale Nantes[8]) du réseau France AEROTECH[9].


Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Statut[modifier | modifier le code]

L’école est une composante de l’Institut polytechnique de Bordeaux qui lui-même fait partie du PRES « Communauté d'universités et établissements d'Aquitaine ».

Enseignement et recherche[modifier | modifier le code]

Formation d'ingénieur[modifier | modifier le code]

L’ENSEIRB-MATMECA recrute par les concours communs polytechniques, admission sur titre, via le cycle préparatoire de Bordeaux et depuis septembre 2010 sur le cycle préparatoire polytechnique des INP.

L’école délivre un certain nombre de formations d’ingénieurs, habilitées par le ministère de l'enseignement supérieur[10] et la Commission des Titres d'Ingénieurs dans les spécialités électronique, informatique, télécommunications, modélisation mathématique et mécanique, réseaux et systèmes d’information (formation par apprentissage, en partenariat avec l’ITII Aquitaine), systèmes électroniques embarqués (formation par apprentissage, en partenariat avec l’ITII Aquitaine).

Spécialité électronique[modifier | modifier le code]

L’objectif de la spécialité Électronique est de former des ingénieurs électroniciens généralistes de haut niveau, capables de maîtriser aussi bien les modules électroniques que les systèmes dans leur dimension matérielle et logicielle

Spécialité informatique[modifier | modifier le code]

La formation d’ingénieurs en informatique couvre tous les domaines, aussi bien dans ses aspects théoriques et fondamentaux que dans une mise en pratique effective sur ordinateurs.

Spécialité télécommunications[modifier | modifier le code]

Cette spécialité forme des ingénieurs intégrateurs de systèmes de télécommunications (conception et développement des équipements matériels et des logiciels pour les télécommunications et les réseaux, maîtrise des systèmes adaptés aux télécommunications et aux réseaux, maîtrise des architectures et des applications réparties).

La première année dans cette filière est un tronc commun de découverte des Télécoms et d'initiation aux outils de l'ingénieur. La seconde année est une année d'approfondissement, à partir de laquelle il est possible de personnaliser ses propres UVs afin de définir un projet professionnel cohérent. La troisième année télécommunications est découpée en trois options principales : génie logiciel des réseaux de télécommunications, réseaux et systèmes embarqués communicants, ingénierie des systèmes numériques de communication.

D'autres options transversales aux autres filières de l'école viennent compléter ce parcours : systèmes de radio et télécommunications (commune aux filières télécommunications et électronique), technologies multimédia (commune aux filières télécommunications et informatique, ingénierie du risque économique et financier (options s'effectuant à l'université de Bordeaux IV), e-management, en partenariat avec Bordeaux Ecole de Management, qualité et fiabilité des composants et des systèmes.

Spécialité mathématique et mécanique[modifier | modifier le code]

Le bâtiment de l'ENSEIRB sur le domaine universitaire de Talence Pessac Gradignan en février 2012.

La spécialité modélisation mathématique en mécanique (« MATMECA ») forme des ingénieurs maîtrisant les grands outils de simulation numérique et informatique. Dans le monde de l’industrie, de très nombreux phénomènes provenant de milieux ou de systèmes complexes peuvent être décrits à l'aide de systèmes d'équations aux dérivées partielles. Les ingénieurs formés sont capables de développer les outils nécessaires à ce type d’étude et d’en maîtriser l'usage car ils possèdent une bonne compréhension des phénomènes physiques et mécaniques. Ils ont par ailleurs une très bonne connaissance des grandes démarches mathématiques de modélisation des milieux continus (mécanique des solides et des structures, mécanique des fluides, ondes et vibrations).

Spécialité réseaux et systèmes d’information[modifier | modifier le code]

Cette formation a pour but de former des ingénieurs capables d’intervenir à tous les niveaux du système d’information de l’entreprise : les domaines techniques que recouvrent les applications informatiques générale et industrielle, mais également les domaines fonctionnels liés à l’analyse des organisations existantes, à la maîtrise des interactions entre les différents processus « métiers » et à la proposition de nouvelles organisations et architectures intégrées. La particularité de cette formation est qu'elle s'effectue par la voie de l'apprentissage, en partenariat avec l’ITII Aquitaine. Le contrat d'apprentissage permet à l’étudiant ingénieur de s’engager pour trois ans dans une entreprise où il sera rémunéré, avec une présence en entreprise croissante au fil des années.

Cette formation est accessible aux étudiants diplômés d’un DUT ou d’un BTS (ou au-delà), mais aussi aux salariés également diplômés de DUT ou BTS, disposant d’au moins trois ans d’expérience dans ce domaine.

Spécialité systèmes électroniques embarqués[modifier | modifier le code]

La particularité de cette formation est qu'elle s'effectue par la voie de l'apprentissage, en partenariat avec l’ITII Aquitaine. Le contrat d'apprentissage permet à l’étudiant ingénieur de s’engager pour trois ans dans une entreprise où il sera rémunéré, avec une présence en entreprise croissante au fil des années. Cette formation est accessible aux étudiants diplômés d’un DUT ou d’un BTS (ou au-delà), mais aussi aux salariés également diplômés de DUT ou BTS, disposant d’au moins trois ans d’expérience dans ce domaine.

Formations 3e cycle[modifier | modifier le code]

L’école propose également des formations de 3e cycle sanctionnées par l'obtention d'un Mastère spécialisé dans les domaines suivants : microelectronics system design and technology (avec ENSICAEN, ESIEE, ISEN, Polytech’Nantes et École supérieure d'ingénieurs en génie électrique) et ingénierie aéronautique et spatiale (avec ENSAM Bordeaux, ENSCPB et BEM Bordeaux Management School).

Activités internationales[modifier | modifier le code]

Activités de recherche[modifier | modifier le code]

Pour développer sa mission de recherche, l’ENSEIRB-MATMECA dispose de cinq laboratoires qui sont des unités mixtes de recherche avec le CNRS et l’université Bordeaux-I : le laboratoire d'intégration du matériau au système, le laboratoire bordelais de recherche en informatique, l'Institut de mathématiques de Bordeaux, le laboratoire de mécanique physique et le laboratoire transferts écoulements fluides énergétique.

Junior-Entreprise[modifier | modifier le code]

Aquitaine Electronique Informatique (AEI) est la Junior-Entreprise de l’ENSEIRB-MATMECA. La Junior est membre de la Confédération Nationale des Junior-Entreprises depuis sa création, en 1987.

Spécialisée dans les domaines de compétences de l'ENSEIRB-MATMECA que sont l'électronique, l'informatique, les télécommunications et la modélisation mathématique et mécanique, AEI s’inspire du fonctionnement d’une société de service classique, tout en favorisant la professionnalisation des étudiants au travers d'études réalisées pour les entreprises clientes. En 2008, AEI est lauréate du challenge du meilleur espoir et obtient la certification AFAQ. Elle s'est ensuite classée parmi les 30 meilleures Junior-Entreprises de France en 2010 et parmi les 8 meilleures en 2011.

AEI fait partie des membres créateurs de JEB (Junior-Entreprises Bordelaises), convention signée en 2013 rassemblant les Junior-Entreprises de Bordeaux.

Association des ingénieurs diplômés[modifier | modifier le code]

L'association AIDEM est le fruit de l'union des deux associations d'anciens élèves de l'ENSEIRB (AI ENSEIRB) et de MATMECA (ADAM). Elle est composée de 2500 membres.

Elle a pour but :

  • D'entretenir et de resserrer les relations entre les ingénieurs ENSEIRB-MATMECA et de relier les nouvelles promotions aux précédentes.
  • D'aider, par l'information, au développement des carrières des ingénieurs ENSEIRB-MATMECA.
  • De favoriser les relations entre les ingénieurs, l'école et les élèves-ingénieurs afin que leurs expériences puissent contribuer à l'évolution de la formation.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. ENSEIRB-MATMECA Ecole Nationale en Electronique, Informatique et Radiocommunications de Bordeaux, consulté sur site www.cge.asso.fr Le 29 octobre 2011
  2. « Guide des établissements et des formations supérieures », sur ledudiant.fr
  3. a et b « L’école dans le palmarès l’Etudiant », sur ledudiant.fr
  4. [PDF]« Création du réseau FRANCE AEROTECH, communiqué de presse », sur www.enac.fr,‎ 9 février 2011
  5. Décret n°86-640 du 14 mars 1986 fixant les règles d’organisation et de fonctionnement de certaines écoles d'ingénieurs rattachées à un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel et Décret n°86-641 du 14 mars 1986 portant création et rattachement d’établissements public à caractère administratif à un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel
  6. Décret n° 98-245 du 27 mars 1998 modifiant le décret n° 85-1243 du 26 novembre 1985 portant création d’instituts et d’écoles internes dans les universités et les instituts nationaux polytechniques
  7. [PDF]« L’ENSEIRB-MATMECA intègre le réseau des « Écoles associées » de l’Institut Télécom », sur www.institut-telecom.fr,‎ 11 janvier 2011 (consulté le 28 octobre 2011)
  8. [PDF]« Elargissement du réseau FRANCE AEROTECH et signature d’une charte de gouvernance », sur www.enac.fr,‎ 22 juin 2011 (consulté le 28 octobre 2011)
  9. « CRÉATION DU RÉSEAU FRANCE AEROTECH », sur www.enseirb-matmeca.fr,‎ 9 février 2011 (consulté le 28 octobre 2011)
  10. Arrêté du 18 mars 2008 fixant la liste des écoles habilitées à délivrer un titre d'ingénieur diplômé