École nationale du génie de l'eau et de l'environnement de Strasbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis ENGEES)
Aller à : navigation, rechercher
École nationale du génie de l'eau et de l'environnement de Strasbourg
Image illustrative de l'article École nationale du génie de l'eau et de l'environnement de Strasbourg
Informations
Fondation 1952
Type École d'ingénieur publique rattachée à l’université de Strasbourg
Localisation
Coordonnées 48° 35′ 06″ N 7° 45′ 28″ E / 48.5850109, 7.7576566 ()48° 35′ 06″ Nord 7° 45′ 28″ Est / 48.5850109, 7.7576566 ()  
Ville Strasbourg
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Campus Campus Central de Strasbourg
Direction
Directeur Jean-François Quéré
Chiffres clés
Niveau Bac+3 à Bac+8 (école doctorale)
Divers
Particularités Eau potable - Assainissement - Gestion des déchets
Affiliation Université de Strasbourg, CGE
Site web engees.unistra.fr

Géolocalisation sur la carte : Alsace

(Voir situation sur carte : Alsace)
École nationale du génie de l'eau et de l'environnement de Strasbourg

Géolocalisation sur la carte : Strasbourg

(Voir situation sur carte : Strasbourg)
École nationale du génie de l'eau et de l'environnement de Strasbourg

L’École nationale du génie de l'eau et de l'environnement de Strasbourg (ENGEES) est un établissement d'enseignement supérieur rattaché à l’université de Strasbourg (Université Louis-Pasteur avant la fusion des universités strasbourgeoises en 2009) depuis le 12 octobre 2007[1]. Il dépend également du Ministère chargé de l'Agriculture.

Elle a pour vocation première de former des ingénieurs et des cadres dont les compétences s'exercent dans les domaines de l'eau (eau potable, assainissement, hydraulique agricole), de la protection de l'environnement (hydrosystèmes naturels, maîtrise des déchets), de l'équipement rural et de l'aménagement du territoire.

Histoire[modifier | modifier le code]

Elle est créée par arrêté du ministère de l’Agriculture le 9 août 1952, sous le nom d’École d'application des Ingénieurs des Travaux Ruraux. Elle accueille les futurs ingénieurs au 19, avenue du Maine à Paris, puis dans le Parc de Tourvoie à Antony (Hauts-de-Seine) à partir de 1957.

L'ENGEES, quai Koch à Strasbourg

En 1960, l’école est transférée à Strasbourg au numéro 1 du quai Koch, dans un édifice construit par Jean Geoffroy Conrath, et adopte une nouvelle dénomination : École Nationale des Ingénieurs des Travaux Ruraux et des Techniques Sanitaires (ENITRTS).

Le 23 novembre 1992, un arrêté change la dénomination de l'École qui s'appelle désormais : École Nationale du Génie de l'Eau et de l'Environnement de Strasbourg (ENGEES).

Au fil des années, l’offre de formation s’est étoffée ; la formation initiale, d’une année en 1952, est passée à deux ans en 1960 puis à trois ans. Dès 1970, l’école se dote d’une section spéciale pour la formation continue qui regroupe rapidement plusieurs CES[Quoi ?], DEA (puis Master), une licence pro et des formations de Mastère.

L’école exporte également ses formations avec l’ouverture en septembre 2005 du mastère spécialisé MISEA en partenariat avec l’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II de Rabat au Maroc.

À partir des concours 2013, l'école recrute à partir du Groupe Concours Polytechniques.

Formations[modifier | modifier le code]

L'école, par l'enseignement qu'elle dispense en formation d'ingénieurs, vise à former sans distinction au niveau des matières enseignées ou diplômes délivrés :

  • des ingénieurs fonctionnaires, qui, dans le corps des Ingénieurs de l'Agriculture et de l'Environnement, font carrière dans les services des Ministères chargés de l'Agriculture, de l'Environnement, de la Coopération...
  • des ingénieurs non-fonctionnaires (ou « civils »), qui exercent leur activité dans le secteur privé ou parapublic
  • des ingénieurs étrangers, au titre de la coopération technique, appelés à servir dans leur pays d'origine.

Par ailleurs, l'école développe une formation par la recherche tant en fin de formation d'ingénieurs, qu'en cohabilitation à des master recherche :

L'école a également dans ses attributions :

  • la reconversion ou la spécialisation de professionnels et demandeurs d'emploi ou ingénieurs et universitaires (bac +5) en continuation d'études dans le cadre de certificats d'études supérieures et de mastères spécialisés (CES/Mastères « Eau potable et assainissement », « Maîtrise des déchets »), « Management et Ingénierie des Services d'Eau Potable »
  • la formation technologique au niveau bac + 3, à travers une cohabilitation des licences professionnelles « Protection de l'Environnement, Gestion des Eaux Urbaines et Rurales », et « Agriculture durable »,
  • le perfectionnement au titre de la formation continue d'ingénieurs et de cadres intéressés par ses programmes.

Recherche[modifier | modifier le code]

Les activités de recherche, qui rentrent dans les attributions de l'école, comme dans tous les établissements d'enseignement supérieur, sont vecteurs d'une meilleure identification de l'école et porteuses d'évolutions pédagogiques avec le souci de thèmes proches des applications.

Les travaux de recherche et de développement menés par l'école s'inscrivent dans une politique d'accords de collaboration avec d'autres établissements d'enseignement et de recherche (dont principalement l'université de Strasbourg et le Cemagref), ainsi qu'avec des sociétés privées et des décideurs publics.

Partenaires et réseaux de l'école[modifier | modifier le code]

L'ENGEES a pris part à plusieurs réseaux différents afin de communiquer avec les entreprises, les institutions ou encore les étudiants. Voici donc la liste non exhaustive des différents réseaux dont fait partie l'ENGEES.

  • Le GIP GEMCEA:rassemble des établissements d'enseignement et de recherche, des collectivités territoriales, des services de l'État et des entreprises, pour mettre en commun les besoins et compétences sur la mesure dans le domaine de l'eau et de l'assainissement.
  • Le réseau Alsace Tech: qui regroupe les 10 grandes écoles d'ingénieurs d'Alsace. Il a pour vocation de mutualiser les moyens des différentes écoles ainsi que d'accroitre leur lisibilité au niveau régional, national, européen ainsi qu'international.
  • Le réseau Conectus: le but de ce réseau, soutenu par la région Alsace, est de développer les liens et les partenariats avec les entreprises ainsi que de valoriser les compétences des différents laboratoires de l'école.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décret 2007-1463 du 12 octobre 2007.
  2. Les unités de recherche de l'ENGEES consulté sur le site http://engees.unistra.fr, le 24 avril 2011

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]