E. C. Bentley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bentley.

E. C. Bentley

Nom de naissance Edmund Clerihew Bentley
Activités Romancier
Naissance 10 juillet 1875
Londres, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Décès 30 mars 1956 (à 80 ans)
Londres, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Langue d'écriture Anglais britannique
Genres Roman policier

Œuvres principales

  • L'Affaire Manderson (1913)

Edmund Clerihew Bentley (10 juillet 187530 mars 1956) est un écrivain, poète et humoriste anglais. Il est aussi, dans le genre du roman policier, l'auteur des enquêtes de Philip Trent.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un haut fonctionnaire, il fréquente les meilleures institutions de Londres et se lie d'amitié avec Gilbert Keith Chesterton, qui lui dédicacera en 1908 son roman Le Nommé Jeudi. Inscrit à l'Université d'Oxford, il obtient un diplôme en droit, mais bien qu'il puisse exercer la profession d'avocat, il préfère se lancer dans le journalisme et travaille dès 1902 au Daily News, puis, entre 1912 et 1934 au Daily Telegraph. De 1940 à 1947, il revient écrire pour ce quotidien en qualité de critique littéraire.

En marge de ses activités professionnelles, il publie un recueil de poésie qui popularise la forme poétique qu'il a inventée et à laquelle il donne son second prénom le « Clerihew (en) », pratiqué ensuite par d'aussi grands poètes que W. H. Auden. Il apporte également une contribution non négligeable au genre policier avec son roman Trent's Last Case (1913, en français L'Affaire Manderson). La structure du livre, notamment sa double solution finale, est saluée par des critiques aussi prestigieux que Dorothy L. Sayers et exerce une grande influence sur le développement du roman d'énigme. Bentley attend toutefois près d'un quart de siècle avant de publier une nouvelle enquête de Philip Trent, un journaliste doublé d'un détective amateur, avec Trent's Own Case (1936, en français Trent contre Trent), généralement considéré moins réussi que le précédent. Il donne ensuite un recueil de nouvelles à son héros, Trent Intervenes (1938), et un dernier roman tardif, Elephant's Work: an Enigma (1950).

À la mort de son grand ami Chesterton, il lui succède comme président du Detection Club de 1936 à 1949. Pendant ce mandat, il écrit à l'intention de Dorothy L. Sayers une parodie de son roman Gaudy Night (1935, en français, Le Cœur et la Raison) avec la nouvelle Greedy Night (1939).

Son fils, Nicolas Bentley (en) (1907-1978) était un illustrateur, célèbre pour ses dessins humoristiques.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Série Philip Trent[modifier | modifier le code]

  • Trent's Last Case (1913)
    Publié en français sous le titre L'Affaire Manderson, Paris, Nelson no 97, 1914 ; réédition, Paris, La Maîtrise du livre, L'Empreinte-Police no 26, 1949 ; réédition, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 2261, 1996
    Publié en français dans une autre traduction sous le titre L'Affaire Manderson, Bruxelles, Gérard, coll. Marabout no 92, 1952 ; réédition, Garnier, coll. Les Classiques de l'énigme, 1979
  • Trent's Own Case (1936)
    Publié en français sous le titre Trent contre Trent, Paris, Gallimard, 1941
  • Elephant's Work: an Enigma (1950)

Autre roman[modifier | modifier le code]

  • The Scoop, and Behind the Screen (1930-1931), écrit en collaboration avec des membres du Detection Club.

Nouvelles[modifier | modifier le code]

Recueil de nouvelles de la série Philip Trent[modifier | modifier le code]

  • Trent Intervenes (1938)

Nouvelles isolées[modifier | modifier le code]

  • The Clever Cockatoo (1914)
    Publié en français sous le titre Le Cacatoes, Paris, Fayard, Ric et Rac no 727, 1943
  • The Ministering Angel (1938)
    Publié en français sous le titre Deux fervents de botanique, Paris, Opta, Mystère magazine no 24, janvier 1950
  • The Sweet Shot (1937)
    Publié en français sous le titre Un coup éclatant, Paris, Opta, Mystère magazine no 75, avril 1954
  • Greedy Night (1939)
  • The Feeble Folk (1953)
    Publié en français sous le titre Le Peuple sans puissance, Paris, Opta, Mystère magazine no 84, janvier 1955

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Biography for Beginners (1905)
  • More Biography (1929)
  • Baseless Biography (1939)

Référence[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]