E-mu Emulator

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un Emulator II+

E-mu Emulator est une gamme de synthétiseurs de la firme américaine E-mu produits entre 1982 et 1990.

Emulator[modifier | modifier le code]

Le premier modèle est sorti en 1982, il était basé sur des disquettes 5 1/4" et avait une mémoire de 128 Ko, soit environ 2 secondes[1]. Stevie Wonder a été un des premiers utilisateurs de ce modèle, qui a été produit à environ 500 exemplaires jusqu'en 1983. L'Emulator a notamment été utilisé dans la chanson Human Nature[2] ainsi que dans la musique originale de Vangelis pour Blade runner de Ridley Scott. Joe Zawinul également l'utilisera sur scène et en studio à partir de 1983, jusqu'en 1985. On peut l'entendre dans la chanson "Confians" de Mino Cinelu, de l'album de Weather Report "Sportin' Life", ou il joue une petite partie de flûte de pan, ou même un solo de cor, dans le morceaux "I'll Never forget You", Weather Report "This Is This", le tout étant très réaliste pour l'époque. Joe Zawinul, explorateur de sons, avait même poussé le vice jusqu'à échantilloner le saxophone de Wayne Shorter, afin d'utiliser un son un peu plus "vrai", lors de ses projets solos.

Emulator II[modifier | modifier le code]

L'Emulator II a été commercialisé en 1984[3]. Comme le premier modèle, il gérait des échantillons au format 8 bits, mais il avait une meilleure qualité tout en utilisant la même fréquence d'échantillonnage de 27.7KHz, avec une mémoire de 512 Ko à 1 Mo. L'Emulator II était très populaire dans les années 1980, par exemple avec des groupes comme Pet Shop Boys et Depeche Mode. Il en existe une version II+ avec le double de mémoire d'échantillonage, et un modèle II+HD doté d'un disque dur de 20 Mo[3].

Emulator III[modifier | modifier le code]

L'Emulator III est sorti en 1987 et fabriqué jusqu'en 1990. Il était doté de 4 à 8 Mo de mémoire et échantillonnait en 16 bits à 44.1 kHz[4]. Reprenant les particularités des anciens modèles, (l'Emulator est réputé pour intégrer le premier sampler dans un synthétiseur), l'Emulator III requiert cependant une certaine dextérité quant à son utilisation relativement complexe. Ce fut l'une des raisons de son échec commercial alors que le potentiel de ce clavier demeure l'un des plus impressionnants qui soit. Le modèle rack a été produit à environ 1500 exemplaires[5].

Il fut notamment utilisé par Genesis et l'album Violator de Depeche Mode (1990) a vu la majorité de ses sons sortis de l'Emulator III.

Les Emulator II et III sont utilisés pour l'album solo de Tristan Decamps (Ange) "Le Bruit des Humains" sorti en 2013.

E-mu Emulator IIIXP

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.vintagesynth.com/emu/emulator.php
  2. http://www.mjfrance.com/michael-jackson/albums/solo-cbs-sony/thriller/human-nature
  3. a et b http://www.vintagesynth.com/emu/emulator2.php
  4. http://www.vintagesynth.com/emu/emulator3.php
  5. http://www.emulatorarchive.com/Archives/Samplers/E3Overview/e3overview.html