E-2-méthylbut-2-énal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
E-2-méthylbut-2-énal
E-2-méthylbut-2-énal
Identification
Nom IUPAC E-2-méthylbut-2-énal
Synonymes

trans-2,3-diméthylacroléine, aldéhyde tiglique, tiglinaldéhyde, tiglaldéhyde

No CAS 497-03-0
No EINECS 207-833-0
PubChem 5321950
SMILES
InChI
Apparence liquide incolore à jaunâtre, inodore[1]
Propriétés chimiques
Formule brute C5H8O  [Isomères]
Masse molaire[2] 84,1164 ± 0,0049 g/mol
C 71,39 %, H 9,59 %, O 19,02 %,
Propriétés physiques
ébullition 116 °C[1]
Solubilité pratiquement insoluble dans l'eau[1]
Masse volumique 0,871 g·cm-3[3]
Point d’éclair 13 °C (coupelle fermée)[1]
Propriétés optiques
Indice de réfraction n^{ 20 }_{ D }  1,448[4]
Précautions
Directive 67/548/EEC[1],[4]
Irritant
Xi
Facilement inflammable
F



Transport[1]
22
   1989   
NFPA 704[4]

Symbole NFPA 704

 
SGH[4]
SGH02 : InflammableSGH07 : Toxique, irritant, sensibilisant, narcotique
H225, H315, H319, H335, P210, P261, P305+P351+P338,
Écotoxicologie
LogP 1,150[5]
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le E-2-méthylbut-2-énal ou trans-2-méthylbut-2-énal est un composé organique de formule CH3CH=C(CH3)CHO. Ce liquide incolore est un « bloc de construction » utilisé en synthèse organique. C'est un aldéhyde α, β-insaturé proche du crotonaldéhyde. Le lapin commun (Oryctolagus cuniculus) l'utilise comme phéromone[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Entrée de « (E)-2-Methyl-2-butanal » dans la base de données de produits chimiques GESTIS de la IFA (organisme allemand responsable de la sécurité et de la santé au travail) (allemand, anglais), accès le 21 septembre 2012 (JavaScript nécessaire)
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. Fiche Acros du composé trans-2-Methyl-2-butenal, consultée le 21 septembre 2012.
  4. a, b, c et d Fiche Sigma-Aldrich du composé trans-2-Methyl-2-butenal, consultée le 21 septembre 2012.
  5. (en) « trans-2-Methylcrotonaldehyde » sur ChemIDplus, consulté le 21 septembre 2012
  6. Schaal, B., Coureaud, G., Langlois, D., Ginles, C., Semon, E., and Perrier, G. 2003. Chemical and behavioural characterization of the rabbit mammary pheromone. Nature. 424:68-72.