Eșelnița

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Eșelnița
Blason de Eșelnița
Héraldique
Administration
Pays Roumanie Roumanie
Région Banat
Département Mehedinți
Maire
Mandat
Ioan Curiu PSD
2008
Code postal 237 195
Indicatif téléphonique international +(40)
Démographie
Population 3 091 hab. (2007)
Densité 19 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 42′ N 22° 22′ E / 44.7, 22.3644° 42′ Nord 22° 22′ Est / 44.7, 22.36  
Altitude Min. 71 m – Max. 756 m
Superficie 16 402 ha = 164,02 km2
Divers
Cours d'eau Danube
Fondation 1484
Localisation
Localisation de Eșelnița dans le județ de Mehedinti
Localisation de Eșelnița dans le județ de Mehedinti

Géolocalisation sur la carte : Roumanie (administrative)

Voir la carte administrative de Roumanie
City locator 14.svg
Eșelnița

Géolocalisation sur la carte : Roumanie (relief)

Voir la carte topographique de Roumanie
City locator 14.svg
Eșelnița

Eșelnița (Ieșelnița jusqu'en 1966, Jeselnica en hongrois) est une commune roumaine du județ de Mehedinți, dans la région historique de l'Olténie et dans la région de développement du Sud-Ouest.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune, composée du seul village de Eșelnița, est située à l'ouest du județ, sur la rive gauche du Danube, face à la Serbie, dans le défilé des Portes de Fer et les Monts Almăj (Munții Almăjului).

La ville d'Orșova est à 8 km au nord et la préfecture du județ, Drobeta Turnu-Severin à 33 km à l'est. La commune est traversée par la route nationale DN57 qui relie Orșova à Moldova Nouă, dans le județ de Caraș-Severin.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention écrite du village date de 1484, dans un document de la cour du roi de Hongrie Matthias Ier de Hongrie.

La commune appartenait au royaume de Hongrie jusqu'au démantèlement de l'Empire austro-hongrois après la Première Guerre mondiale en 1920 au Traité de Trianon. Elle a alors rejoint le royaume de Roumanie.

Eșelnița faisait partie de la Clisura Dunării, zone de la frontière militaire face à l'Empire ottoman et était peuplée de communautés roumaines, tchèques, serbes et allemandes.

La ville a été reconstruite en raison de la construction du barrage des Portes de Fer entre 1967 et 1970.

Religions[modifier | modifier le code]

En 2002, 94,59 % de la population étaient de religion orthodoxe, 3,97 % étaient catholiques romains et 1,27 % pentecôtistes[1].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2002, les Roumains représentaient 87,71 % de la population totale, les Tsiganes 9,47 % et les Tchèques 2,31 %. La commune comptait 914 ménages et 926 logements.

Évolution démographique
1900 1992 2002 2007
1 062 3 154[2] 3 070 3 091[3]


Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de la commune est basée sur l'agriculture, l'élevage, l'exploitation des forêts et le tourisme.

Lieux et Monuments[modifier | modifier le code]

  • Les rives du Danube aux paysages grandioses.
  • La vallée de Mraconia.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Carte du județ

Diverses informations sur la commune (en roumain).

Présentation de la commune sur le site officiel du județ de Mehedinți (en roumain).

Blog sur la commune avec d'intéressantes photographies (en roumain).

Notes et références[modifier | modifier le code]