Eóganachta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Eóganachta (ou Eoghanachta), fondés, selon la tradition, par Éogan Mór, roi de Munster, fils aîné du semi-mythique roi du IIIe siècle Oilill Ollum, était une dynastie irlandaise, centrée autour de Cashel, qui domina le sud de l'Irlande du Ve siècle au XVIe siècle.

Origine[modifier | modifier le code]

Éogan eut un plus jeune frère, Cas, qui serait à l'origine de la dynastie rivale des Dál gCais. Ceux-ci supplantèrent les Eóganachta de plus en plus divisés au cours du Xe siècle[1]. Les Eóganachta sont les descendants directs de Conall Corc mac Lugaid.

Ó Scannail du Munster a dû être un Sept d'une certaine importance, car, pour l'année 1014, il est noté que Eocha, fils de Dunadbach, chef du clan Scannail, et Scannail, fils de Cathal, seigneur d'Eoghanacht Locha Léin (le plus puissant groupement de clans de l'époque), furent tués à la bataille de Clontarf.

Les noms de famille des Eóganachta comprennent MacCarthy, O'Sullivan, O'Mahony, O'Donoghue, O'Moriarty, O'Keefe, O'Callaghan et Scannell, ainsi que les Ui Fidgeinte (c'est-à-dire les O'Donovans), alliés non-sujets des Éoganachta, qui peuvent avoir appartenu à l'origine aux Erainn.

Les septs ou branches des Eóganachta, ainsi que certains de leurs plus remarquables membres, comprennent :

les descendants de Conall Corc mac Lugaid.

Les descendants de Nad Froich, le fils de Conall Corc.

Les descendants de Oengus, le fils de Nad Froich.

Prétendent descendre par ailleurs de Cormac Cas

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Brian Lalor, The Encyclopedia of Ireland, Yale University Press,‎ 2003 (ISBN 0-300-09442-6) page 360

Sources[modifier | modifier le code]