Dystrophie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stephen Hawking est un des malades atteints de dystrophie neuromusculaire les plus connus.

En biologie, et en particulier en médecine, une dystrophie est :

  • un trouble de la nutrition d'un organe et donc de sa croissance.
  • la dégénérescence ou le développement défectueux d'un organe ou d'une partie du corps.

La dystrophie désigne toute altération cellulaire ou tissulaire acquise, liée à un "trouble nutritionnel" (vasculaire, hormonal, nerveux, métabolique).

Elle correspond à des phénomènes d'adaptation cellulaire, et les transformations de la structure cellulaire correspondent à l'ajustement de son activité en fonction des modifications durables que lui impose son environnement. Ces lésions sont souvent réversibles lorsque cesse la cause.

Il est rare que les lésions dues au "trouble nutritionnel" soient homogènes. Le plus souvent, en raison des phénomènes de compensation et d'essais de régénération, les lésions d'atrophie, d'hypertrophie et d'hyperplasie cellulaire sont associées et créent des aspects histologiques complexes dont l'analyse est difficile.

Exemples de dystrophies[modifier | modifier le code]

  1. Dans la mastose (dystrophie fibrokystique du sein), l'architecture de l'organe lobulaire est globalement préservée. On trouve côte à côte des lésions d'atrophie (souvent kystique) des canaux galactophores, des territoires de régénération épithéliale, parfois de métaplasie idrosadénoïde canalaire et une fibrose interstitielle souvent dense.
  2. Les altérations des veines varices des membres inférieurs (varices) combinent des phénomènes d'atrophie, d'hypertrophie et de fibrose interstitielle.

Nom de maladies comportant le terme "dystrophie"[modifier | modifier le code]