Dyspnée de Kussmaul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dyspnée
Classification et ressources externes
CIM-10 R06.0
CIM-9 786.0
DiseasesDB 15892
MedlinePlus 003075
MeSH D004417
Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

La dyspnée de Kussmaul (en latin dyspnoea, en grec dyspnoia de dyspnoos — court d'haleine) ou respiration de Kussmaul est une difficulté respiratoire profonde, souvent associée à une acidose métabolique sévère, notamment l'acidocétose diabétique, mais aussi parfois à une insuffisance rénale.

Description[modifier | modifier le code]

Comparaison de la dyspnée de Kussmaul avec d'autres dyspnées

La dyspnée de Kussmaul est une forme d'hyperventilation, c'est-à-dire une respiration qui réduit la teneur en dioxyde de carbone du sang par son rythme accéléré ou sa profondeur.

Dans le cas d'une acidose métabolique, la respiration est d'abord polypnéique (rapide et superficielle)[1], mais elle devient profonde, pénible et suffocante, alors que l'acidose s'aggrave. On parle alors de dyspnée de Kussmaul.

Terminologie[modifier | modifier le code]

Le nom de cette dyspnée est introduit par le médecin allemand Adolph Kussmaul dans une publication de 1874[2] pour désigner le type de respiration qu'il observe parmi ses patients souffrant de diabète sucré, lorsque l'acidose métabolique est suffisamment sévère pour que le rythme respiratoire soit normal ou réduit[3]. Cette définition est reprise par plusieurs sources[4],[5] dont Merriam-Webster[6]. D'autres sources, en revanche, utilisent également ce nom pour désigner la respiration rapide lorsque l'acidose est moins sévère[5],[7].

Mécanisme[modifier | modifier le code]

Une acidose métabolique provoque rapidement une hyperventilation. Cette dernière est un des mécanismes de régulation de l'équilibre acido-basique de l'organisme. Ainsi, la dyspnée de Kussmaul est une compensation respiratoire de l'acidose métabolique en favorisant l'élimination de l'excès d'acide sous forme de dioxyde de carbone.

Les gaz du sang d'un patient présentant une dyspnée de Kussmaul sont ceux d'une acidose métabolique : ils se caractérisent par un faible pH, une concentration en bicarbonates diminuée, un excès de base fortement négatif et une pression partielle en dioxyde de carbone abaissée.

Dans un premier temps, les patients présentent une polypnée ; la dyspnée de Kussmaul apparaît quand l'acidose devient plus sévère. À l'origine d'ailleurs, Adolph Kussmaul identifie ce type de respiration comme un signe de coma et de mort imminente des patients diabétiques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Metabolic Acidosis in Emergency Medicine sur eMedicine
  2. A. Kussmaul: Zur Lehre vom Diabetes mellitus. Über eine eigenthümliche Todesart bei Diabetischen, über Acetonämie, Glycerin-Behandlung des Diabetes und Einspritzungen von Diastase in’s Blut bei dieser Krankheit., Deutsches Archiv für klinische Medicin, Leipzig, 1874, 14: 1-46.
  3. Kussmaul's respiration sur Whonamedit
  4. « Kussmaul breathing », encyclopedia.com (consulté le 11 mars 2010)
  5. a et b « Kussmaul breathing », thefreedictionary.com (consulté le 11 mars 2010)
  6. « Kussmaul breathing », Merriam-Webster's Medical Dictionary (consulté le 6 décembre 2008)
  7. Kussmaul respiration dans le Dorland's Medical Dictionary

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]