Dynastie des Ming du Sud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ming du Sud
南明 (zh)

16441662

Informations générales
Capitale Nankin
Histoire et événements
1644 Mort du dernier empereur Ming, sa famille fuit au sud où elle fonde une nouvelle dynastie
1662 Mort de Zhu Youlang, dernier prétendant Ming
Empereurs
1644-1645 Zhu Yousong
1645-1646 Zhu Yujian
1646-1662 Zhu Youlang

Entités précédentes :

Entités suivantes :

La dynastie des Ming du Sud (en chinois: 南明; pinyin : Nán Míng) se réfère aux régimes loyalistes Ming qui ont existé dans le sud de la Chine de 1644 à 1662 après l'effondrement de la dynastie Ming et la prise de Pékin par les armées du rebelle Li Zicheng, puis par les forces de la dynastie mandchoue Qing.

Le 24 avril 1644, des soldats rebelles de Li Zicheng, de la dynastie Shun récemment proclamée, percent des brèches dans les murs de Pékin. L'empereur Chongzhen se suicide le lendemain pour éviter une humiliation. Le reste de la famille impériale et ses ministres se réfugient alors dans la partie sud de la Chine autour de Nanjing, la capitale Ming auxiliaires, au sud du fleuve Yangzi. La Chine est alors découpée en 4 parties:


  • La dynastie Shun dirigée par Li Zicheng, au nord de la rivière Huai.
  • Le Grand Ouest (en chinois: 大西), autour de la province du Sichuan, régime créé et contrôlé par Zhang Xianzhong.
  • La dynastie Qing au nord-est, au-delà de Shanhaiguan, fédérant une grande partie des tribus mongoles.
  • La dynastie Ming, au sud de la rivière Huai.


Zhu Youlang, dernier prétendant au trône Ming, fut capturé par le général Mandchous Wu Sangui et exécuté en 1662.