Dynastie Haldane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La dynastie Haldane est une famille royale fictive des Derynis, un cycle de Fantasy historique écrit par Katherine Kurtz. Dans la plupart des romans, les Haldane sont la famille régnante du royaume de Gwynedd, et les membres de la famille servent le plus souvent de protagonistes principaux ou secondaires dans les romans.

Bien que le famille Haldane soit principalement humaine, différents mariages ont eu pour résultat d'apporter du sang Deryni dans la lignée. De ce fait, les Haldane ont la possibilité d'assumer la gamme des pouvoirs Derynis à la suite d'un rituel particulier. Connu sous le nom de « potentiel Haldane », il apparaît pour la première fois dans Le Réveil des magiciens, mais sa découverte est décrite dans un roman postérieur, Roi de folie.

Comtes de Haldane[modifier | modifier le code]

La famille est fondée par Halbert le Danois au début du Ve siècle, cinq siècles avant les évènements de Roi de folie. Halbert conquiert la région de Valoret et s'intitule comte de Haldane en 411. Ses descendants élargissent les frontières en livrant des guerres aux États voisins. Durant cette période, treize comtes de Haldane, tous descendants d'Halbert, se sont succédé :

  1. 411-433 : Halbert le Danois (mort en 433)
  2. 433-461 : Hansoc (mort en 461), fils du précédent
  3. 461-465 : Guerric (mort en 465), fils du précédent
  4. 465-466 : Jestyn (mort en 466), frère du précédent
  5. 466-506 : Jesric (mort en 506), frère du précédent
  6. 506-522 : Aidan Ier (mort en 522), fils du précédent
  7. 522-544 : Cinhil Ier (mort en 544), fils du précédent
  8. 544-559 : Bearand Ier (mort en 559), neveu du précédent
  9. 559-572 : Cinhil II (mort en 572), frère du précédent
  10. 572-601 : Augarin Ier (mort en 601), fils du précédent
  11. 601-609 : Kensell (mort en 609), fils du précédent
  12. 609-631 : Bearand II (mort en 631), fils du précédent
  13. 631-640 : Aidan II Kensell (605-640), fils du précédent
  14. 640-645 : Augarin II Alexandre (611-673), frère du précédent

Premiers rois de Gwynedd[modifier | modifier le code]

Augarin[modifier | modifier le code]

Augarin Alexandre Haldane devient le quatorzième comte de Haldane à la mort de son frère en 640. Augarin consacre les premières années de son règne à émanciper l’église locale de la tutelle de l’Eglise de Bremagne. Cinq ans plus tard, il achève la conquête de l’état voisin de Carthane et, âgé de 33 ans, se proclame Haut Roi de Haldane en 645. Il en profite pour établir une nouvelle hiérarchie religieuse sous l’autorité de l’archevêque de Valoret, et y fait élire son jeune frère. Le 1erjanvier 647, il renomme officiellement son royaume en Gwynedd. L’église locale devient la Sainte Eglise de Gwynedd, définitivement indépendante de l’Eglise de Bremagne et l’archevêque de Valoret devient le primat de Gwynedd.

Il passe le reste de son règne à consolider le nouveau royaume et à repousser plusieurs invasions étrangères. Surnommé le Père de Gwynedd, il meurt en 673 à l’âge de 61 ans, après un règne de 28 ans.

Marié deux fois, il avait eu dix enfants, dont le prince Aidan, son fils aîné, qui lui succède.

Aidan[modifier | modifier le code]

Aidan Alexandre Haldane devient le second roi de Gwynedd en succédant à son père en 673. Son demi-frère, le prince Donal, conteste son accession au trône, arguant que le premier mariage de leur père n’était pas valide. Mais la justice ecclésiastique jugea le mariage valide et Aidan put monter sur le trône. L’année suivante, Aidan transfère la capitale de son emplacement traditionnel à Valoret vers Rhemuth. Il entreprend une série de campagnes militaire qui lui permettent de doubler l’étendue de son royaume, notamment par la prise de Grecotha en 678 et la bataille de Carbury en 679, et prend le titre complémentaire de Seigneur des Marches Pourpres. Cependant, l’expansion de son royaume est interrompu par le comte des Marches de l’Est et le comte des Marches du Sud qui lui infligent plusieurs défaites durant la décennie qui suit.

Après un règne de 25 ans, Aidan est tué à la bataille d’Ebor el 698, à l’âge de 70 ans. Il avait eu sept enfants de son mariage, mais ce fut son demi-frère Llarik qui lui succède.

Llarik[modifier | modifier le code]

Llark Broccan Haldane est le troisième roi de Gwynedd, et monte sur le trône à l’issue des luttes de pouvoir autour de la succession. Le prince héritier Ifor avait été grièvement blessé au cours de la bataille où son père Aidan avait été tué, et était considéré comme mourant, ce qui incita son oncle, le prince Bearand à se nommer Protecteur du Trône. Cependant Ifor survécut et refusa d’abdiquer. Alors que le Conseil Royal débâtait de la succession royale, Llarik et Bearand faisaient valoir leurs droits, jusqu’à ce que Bearand soit écarté, permettant à Llarik de devenir Protecteur du royaume. Le mois suivant, Ifor et Bearand meurent tous deux, mais la cause exacte de leur mort reste un mystère. Des rumeurs prétendent qu’ils sont morts de leur blessures, mais d’autres accusent Llarik de leur mort.

La mort de son neveu et de son demi-frère permettent à Llark d’être officiellement couronné roi de Gwynedd, le 2 septembre 698. Âgé de 47 ans, il est le Haldane le plus âgé à monter sur le trône, et il se lance immédiatement dans une campagne impitoyable contre ceux qu’il considère comme ses ennemis. Llarik multiplie les arrestations et exécutes de nombreux nobles, courtisans et fonctionnaires, mais accuse également de trahison deux de ses fils, les princes Dolon et Jestyn, et les fait exécuter. Le manque d’expérience militaire de Llarik et sa méfiance envers les principaux généraux laisse Gwynedd sans défense face aux raids barbares, et plusieurs villes du royaume sont pillées et détruites. Au fil des ans Llarik s’enfonce dans la paranoïa et la folie, au point d’être surnommé ultérieurement « Llarik le cruel ». En 719, après un règne de plus de vingt ans, Llarik tombe d’une fenêtre et meurt, âgé de 67 ans. Mais certains disent que la mort du roi n’est pas due à un accident, mais à l’action de son fils, le prince Ryons, qui avait appris que son père venait de décider de son arrestation et de son exécution. Il s’était marié deux fois, avait eu treize enfants, dont le prince Ryons, qui lui succède.

Ryons[modifier | modifier le code]

Ryons Gospatric Haldane est le quatrième roi de Gwynedd, succédant à son père à l'âge de 18 ans en 719. Certaines rumeurs de l'époque prétendent que la mort de son père n'était pas due à un accident, mais avait été aidée par Ryons qui avait appris que son père s'apprêtait à le faire arrêter et exécuter. Si quelques sujets du royaume de Gwynedd prirent le deuil de Llarik, la plupart d'entre eux se réjouirent de la mort du tyran et du couronnement du nouveau roi.

Ryons passa la plus grande partie de son règne à combattre les envahisseurs étrangers qui avaient ravagé Gwynedd pendant le règne de son père, et à restaurer la grandeur de Gwynedd, mais la puissance des barbares rendit sa tâche difficile. après plus de dix-sept ans de règne, il meurt au combat près de la ville de Nyford, en 736, à l'âge de 36 ans. Il s'est marié une fois, a eu cinq enfants, dont son fils aîné, le prince Bearand, qui lui succède.

Bearand[modifier | modifier le code]

Bearand Llarik Donal Haldane est le cinquième roi de Gwynedd, succédant à son père en 736 à l'âge de 15 ans. Il continue les campagnes de son père contre les envahisseurs barbares et se révèle rapidement être un général valeureux. Sa victoire la plus importante est en 755, lorsque de l'assaut de ​​la ville de Kharthat où il détruit à la fois la flotte maure et leurs chantiers navals, ce qui met définitivement Gwynedd à l'abri des raids maures. L'archevêque de Valoret lui confère le titre de « défenseur du royaume » pour ses succès sur le champ de bataille. Il meurt en 794 à l'âge de 74 ans. Son règne est le plus long de l'histoire de Gwynedd et il en fut le monarque le plus âgé. Il s'est marié deux fois, a eu douze enfants, et son unique fils survivant, le prince Ifor, lui succède. Le roi Bearand est largement considéré comme l'un des plus grands rois de l'histoire de Gwynedd, et on lui doit de la restauration de la puissance et l'importance du royaume, qui avaient tous deux été mis à mal sous le règne de son grand-père. En 820, lors du centième anniversaire de sa naissance, Bearand est canonisé comme saint Bearand par la Sainte Église de Gwynedd.

Ifor[modifier | modifier le code]

Ifor Augarin Niall Haldane est le sixième roi de Gwynedd, succédant à son père, en 794, à l'âge de seize ans. Pendant les premières années de son règne, Ifor effectue plusieurs voyages à l'étranger, où il s'intéresse aux nouvelles technologies et aux nouvelles sciences qu'il rapporte à Gwynedd. Ses réformes gouvernementales et les améliorations horticoles qu'il apporte pendant son règne révolutionnent de nombreux facettes de la vie. La période du règne d'Ifor est le plus souvent pacifique, mais il se termine dans un Coup d'État sanglant. En 822, Festil Furstán, prince de Torenth, attaque par surprise la capitale de Rhemuth et détrône le roi Ifor. Toute la famille royale est massacrée lors de l'attaque, seul le prince Aidan, âgé de deux ans, est sorti clandestinement du palais par un serviteur. Ifor avait 44 ans et avait régné 27 ans. Il s'était marié une fois et avait eu sept enfant, dont six massacrés pendant le Coup d'État Festillien.

L'Interrègne festillien[modifier | modifier le code]

Aidan Augarin[modifier | modifier le code]

Aidan Augarin Ifor Haldane est le cinquième enfant et le plus jeune fils du roi Ifor Haldane. Lors du Coup d'Etat Festillien de 822, il est clandestinement sorti du palais par un serviteur alors que toute sa famille est massacrée. Aidan devient ainsi l'unique héritier Haldane. Élevé par le serviteur comme son propre fils, il prend le nom de Daniel Drapier pour protéger son identité et devient un marchand de laine prospère de Valoret. Bien qu'il assure la survie de la lignée Haldane, il ne fait aucune tentative de restauration de son vivant. Sur son lit de mort, il avoue sa véritable identité à son médecin, le guérisseur Deryni Rhys Thuryn, et c'est cette révélation qui aboutit à la Restauration Haldane en 904. Aidan meurt en 903 à l'âge de 83 ans, ayant eu trois enfants de son unique mariage.

Alroy Bearand[modifier | modifier le code]

Alroy Bearand Ifor Haldane est le seul fils et héritier du prince Aidan Augarin Haldane. Toute sa vie il cache son appartenance à la famille royale et vit sous le nom de Royston Drapier tout en travaillant avec son père dans le commerce de la laine. Alroy n'a eu pas la possibilité de remonter sur le trône, mais il s'est marié et eut un fils légitime, assurant ainsi la continuité Haldane. Il meurt au cours la Grande Peste en 878, à l'âge de 34 ans.

Les rois restaurés de Gwynedd[modifier | modifier le code]

Cinhil Ier[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Cinhil Ier Haldane.

Alroy[modifier | modifier le code]

Alroy Bearand Brion Haldane est le treizième roi de Gwynedd et devient le premier roi à monter sur le trône avant l'âge légal de la majorité de quatorze ans, quand il succède à son père en 917, à l'âge de douze ans. Il est également le huitième Haldane à s'asseoir sur le trône de Gwynedd et le second après la fin de l'Interrègne Festillien.

Alroy est un enfant faible et maladif de naissance, et il passe la plus grande partie de sa vie en proie à des problèmes de santé. Son père, peu avant sa mort, lui a transmis son potentiel Haldane, mais Alroy n'a jamais vraiment eu la possibilité de les développer. Pendant les deux premières années de son règne, l'autorité royale est exercée par un Conseil de Régence composés de seigneurs humains, qui profitent de leur pouvoir pour déclencher dans tout le royaume une vague de persécutions contre les Derynis. Après sa majorité, les anciens régents l'obligent à absorber des drogues afin de supprimer sa volonté, leur permettant de conserver le pouvoir. Au bout de quatre ans de règne, sa mauvaise santé finit par l'achever, et il meurt en 921 à l'âge de 16 ans. Son frère jumeau Javan lui succède.

Javan[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Javan Haldane.

Rhys Michael[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Rhys Michael Haldane.

Owain[modifier | modifier le code]

Apparition dans Le Prince félon.

Owain Javan Cinhil Haldane est le seizième roi de Gwynedd, devenant le plus jeune roi à monter sur le trône, quand il succède à son père en 928. Il est également le onzième Haldane à s'asseoir sur le trône de Gwynedd et le cinquième après la fin de l'Interrègne Festillien.

À la suite de la mort de son père, son potentiel Haldane est activé par la reine Michaela Drummond et par Evaine MacRorie Thuryn. Son père était à peine inhumé qu'une bataille éclate entre plusieurs factions pour la régence du jeune roi. Owain est brièvement pris en otage par le comte Rhun von Horthy, mais il est secouru par son oncle Cathan Drummond. Un nouveau Conseil de Régence, renu par la reine Michaela, est instauré peu après, et dirige Gwynned en son nom jusqu’à la majorité d’Owain, en 938. Dix ans plus tard, en 948, Owain est tué en tentant de s’opposer à l’invasion de Marek Ier Furstán-Festil, le second prétendant festillien. Il avait régné vingt ans et été âgé de 24 ans. Il s’était marié et avait eu une fille, et son frère cadet Uthyr Haldane lui succéda.

Uthyr[modifier | modifier le code]

Apparition dans Le Prince félon.

Uthyr Michael Richard Haldane est le dix-septième roi de Gwynedd, quand il succède à son frère en 928 à l’âge de 19 ans. Il est également le douzième Haldane à s'asseoir sur le trône de Gwynedd et le sixième après la fin de l'Interrègne Festillien.

Après la mort de son frère, Uthyr prend le commandement de l’armée et défait les armées du prétendant festillien Marek Ier. La plus grande partie du règne d’Uthyr est passée à réparer les destructions dues par l’invasion, incluant les peines sévères infligées aux nobles qui avaient soutenu le festillien. Il engage des négociateurs avec Arion Ier Furstán, roi de Torenth, et en 955 ce dernier s’engage à ne pas aider un autre prétendant tout le long de sa vie. Il meurt en 980, âgé de 51 ans, après un règne de 32 ans.

Marié à Grania MacInnis, petite fille du régent Manfred MacInnis, il avait eu sept enfants, dont le prince Nygel, son aîné, qui lui succède.

Nygel[modifier | modifier le code]

Nygel Rhys Owain Haldane devient le dix-huitième roi de Gwynedd en succédant à son père en 980, à l'âge de 31 ans. Il est également le treizième Haldane à s'asseoir sur le trône de Gwynedd et le septième après la fin de l'Interrègne Festillien.

Moins de trois ans après son avènement, Nygel se voit contraint de s’opposer à une nouvelle invasion, conduite par Imre II Furstán-Festil, le prétendant festillien. Dans sa hâte à se porter à la rencontre des envahisseurs, Nygel quitte Rhemuth avec seulement une partie de l’armée royale, tandis que le reste des troupes se rassemblent autour de Valoret. Le détachement de Nygel est peu après battu à plate couture quand il engage le combat, et Nygel est tué alors qu’il tentait de s’échapper à la faveur de la nuit. Après un règne de trois ans, Nygel est mort en 983 à l’âge de 34 ans.

Il s’était marié et avait eu cinq enfants, et son jeune frère, le prince Jasher, lui succède.

Jasher[modifier | modifier le code]

Jasher Owain Cinhil Haldane devient le dix-neuvième roi de Gwynedd en succédant à son frère en 983, à l'âge de 31 ans. Il est également le quatorzième Haldane à s'asseoir sur le trône de Gwynedd et le huitième après la fin de l'Interrègne Festillien.

Il monte sur le trône après la mort de son frère aîné, tué en combattant l’invasion du prétendant festillien Imre II. Jasher réussit à arrêter la progression des envahisseurs peu après la mort de son frère, mais la contre attaque est interrompu par les conditions hivernales. La guerre reprend l’année suivante, et une bataille décisive est livrée au début du mois d’août à Grecotha. Quand les envahisseurs parviennent à la cité, Jasher organise avec succès une sortie au milieu de la nuit et les écrase le jour suivant. L’armée de Gwynedd repousse les assaillants vers les frontières, mais le retour de l’hiver interrompt de nouveau la guerre. À la fin du printemps 985, l’armée de Gwynedd assiège les restes des forces festilliennes dans la ville de Rengarth. Au bout d’un mois de siège et d'attaques infructueuses contre les murs de la ville, le roi conduit personnellement l’assaut final. Bien que ce soit couronnée de succès et les dernières forces ennemies soient définitivement vaincues, Jasher est tué au cours de la bataille. Il avait régné trois ans et est mort à l’âge de 33 ans en 985.

Il ne s’était pas marié et son frère cadet, le prince Cluim, lui succède.

Cluim[modifier | modifier le code]

Cluim Michael Reginaud Haldane devient le vingtième roi de Gwynedd en succédant à son frère en 985, à l'âge de 33 ans. Il est également le quinzième Haldane à s'asseoir sur le trône de Gwynedd et le neuvième après la fin de l'Interrègne Festillien.

Pendant l’invasion du troisième prétendant festillien, Cluim servit dans l’armée de Gwynedd à la fois comme général sur le terrain et comme commandant en second de son frère aîné. Après la mort de Jasher, Cluim prend le commandement de l’armée et met rapidement fin à la guerre sur une victoire. Le roi passe ensuite la plus grande partie de son règne à réparer les dommages de la guerre et à sécuriser les frontières du royaume de manière pacifique, en négociant des traités avec plusieurs états voisins. Après neuf ans de règne, il meurt en 994 à l’âge de 41 ans.

Marié à Swynbeth Fitz-Arthur Quinnell, fille du duc de Cassan et descendante de Camber MacRorie, il avait eu six enfants dont le prince Urien, qui lui succède.

Urien[modifier | modifier le code]

Urien Owain Rhys Michael Haldane devient le vingt-et-unième roi de Gwynedd en succédant à son père en 994, à l'âge de 20 ans. Il est également le seizième Haldane à s'asseoir sur le trône de Gwynedd et le dixième après la fin de l'Interrègne Festillien.

Durant la plus grande partie du règne d’Urien, Gwynedd connait une période de relations pacifiques avec ses voisins, apportant une période de paix et de prospérité au royaume. Pendant cette période, Urien cherche à établir des relations solides avec ses voisins en concluant des mariages entre ses enfants et ceux des autres maisons royales. Cependant, la période de paix prit fin en 1025, quand Gwynedd doit faire face à une double invasion d’une part de Jolyon II Quinnell, prince de Meara, d’autre part de Kyprian II Furstán, roi de Torenth, et de Marek II Furstán-Festil, prétendant festillien. Urien donne le commandement de l'armée à son fils aîné, le prince Cinhil et lui confère toute autorité pour défendre le royaume. Le roi prend ainsi un rôle mineur dans le conflit, et n'apparaît qu'occasionellement aux armées pour lui montrer son soutien, mais il est tué pendant la bataille de Killingford. Il avait régné 31 ans, et meurt en 1025, âgé de 51 ans.

Il avait eu onze enfants de son marige, et son fils aîné, le prince Cinhil, lui succède.

Cinhil II[modifier | modifier le code]

Cinhil II Aymeric Nygel Haldane devient le vingt-deuxième roi de Gwynedd en succédant à son père en 1025, à l'âge de 36 ans. Il est également le dix-septième Haldane à s'asseoir sur le trône de Gwynedd et le onzième après la fin de l'Interrègne Festillien.

Pour résoudre la double invasion de Torenth et de Meara, son père Urien lui confie le commandement de l'armée, en 1025. Fin mai 1025, Cinhil défait les forces de Jolyon II Quinnell, prince de Meara, et se retourne contre les forces torenthiennes, conduitent par Kyprian II Furstán, roi de Torenth, et par Marek II Furstán-Festil, prétendant festillien. Les deux armés s'affrontent quelques semaines plus tard, et il s'ensuit trois jours de bataille qui fait des milliers de vies. Le prétendant festillien et son héritier sont tous les deux tués, mais le roi Urien meurt aussi le dernier jour de la bataille, laissant la couronne à Cinhil. Grièvement blessé et avec son armée victorieuse, mais décimée, le nouveau roi tente désespérément de sauver le plus grand nombre de ses soldats. Malheureusement, ses efforts lui coûtent la vie, et Cinhil meurt après un règne d'une semaine, le règne le plus court de l'histoire de Gwynedd. La brièveté de son règne fait qu'il est le seul roi de Gwynedd à ne pas avoir été couronné.

Il s'est marié une fois, avec Micole of Dhassa, qui a donné naissance à trois enfants. Son frère cadet, le prince Malcolm, lui succède.

Malcolm[modifier | modifier le code]

Malcolm Congal Aidan Julian Haldane devient le vingt-troisième roi de Gwynedd en succédant à son frère en 1025, à l'âge de 16 ans. Il est également le dix-huitième Haldane à s'asseoir sur le trône de Gwynedd et le douzième après la fin de l'Interrègne Festillien.

Il était destiné à une carrière ecclésiastique, mais il fut appelé au service de l'armée lors des invasions conjointes de la part de Meara et de Torenth, en 1025. Son père est tué à la bataille de Killingford, puis son frère Cinhil II meurt de ses blessures une semaine plus tard et Malcolm monte sur le trône. Une fois roi, Malcolm entreprend de faire réparer les dégâts et destructions dus à la guerre, réforme les lois sur l'héritage et réorganise l'armée, qui avait payé un lourd tribut à la guerre. Cependant, son mariage avec une princesse mearienne ne réussit pas à apporter la paix avec Meara, car les nobles de ce pays ne reconnaissant pas la capacité de la princesse à monter sur le trône et choisissent sa sœur jumelle, et Malcolm doit mener en 1027 une campagne en Meara. Une vingtaine d'années de paix relative s'écoule, pendant laquelle Gwynedd panse la plupart de ses plaies, mais les séparatistes mearien obligent Malcolm à mener une seconde campagne dans le pays en 1044, fait exécuter la prétendante mearienne et son mari. Malgré les conditions difficiles du royaume à son avènement, Malcolm réussit à sécuriser les frontières de Gwynedd, reconstruire son économie, et rétablir la noblesse. Après un règne de près de 49 ans, Malcolm meurt à l'âge de 65 ans en 1074.

Il s'est marié deux fois, a eu treize enfants, et a fait légitimer quatre enfants nés d'une maîtresse. Son fils aîné, le prince Donal Blaine, lui succède.

Donal Blaine[modifier | modifier le code]

Apparition dans In the King's Service et Childe Morgan.

Donal Blaine Aidan Cinhil Haldane devient le vingt-quatrième roi de Gwynedd en succédant à son père en 1074, à l'âge de 43 ans. Il est également le dix-neuvième Haldane à s'asseoir sur le trône de Gwynedd et le treizième après la fin de l'Interrègne Festillien.

Le plus grande partie du règne de Donal Blaine se déroule dans la paix, mais il doit organiser deux expéditions contre les séparatiste mearien, en 1076 et 1089. de plus, plusieurs escarmouches frontalières opposent Gwynedd et Torenth au fil des ans, sans qu'aucun de ces incidents ne dégénèrent davantage. En tant que personnage, Donal est décrit comme un dirigeant intransigeant et entreprenant, qui parcourt tous ses domaines pour défendre sa famille et son royaume. Bien que considéré comme un monarque têtu et exigeant, il est aussi juste et équitable, toujours prêt à récompenser les bons et loyaux services. Son potentiel de Haldane est pleinement activée avant les évènements relatés dans In the King's Service, sans que les circonstances exactes en aient été décrites.

Déterminé à avoir un Deryni protecteur pour ses fils, Donal a secrètement une aventure avec la femme Deryni d'un de ses courtisans, mais l'enfant est tué par la suite. Le roi essaie de recommencer avec Alice de Corwyn, mais celle-ci refuse de porter son enfant et engage son futur fils à être au service de la maison royale. Après la naissance ce dernier, Alaric Morgan, Donal demance à Alice de préparer à la fois Alaric et le prince Brion pour la maîtrise des arcanes dont ils doivent hériter. Donal réussit finalement à donner à Alice et à Alaric les moyens d'activer le potentiel Haldane de Brion, mais le roi vieillissant tombe malade peu après. Après un règne de plus de 21 ans, Donal meurt en 1095 à l'âge de 65 ans.

Il s'est marié deux fois d'abord avec Dulchesse de Vesan mais aucun enfant n'est né de ce mariage, puis avec Richedis Gruffud-MacFaolan, fille de Colman MacFaolan Ier, roi de Howicce, et de Gwenael Gruffud, reine de Llannedd. De ce second mariage sont nés :

  • Brion Haldane (1081-1120), qui lui succède comme roi de Gwynedd
  • Blaine Haldane (1083-1093),
  • Xenia Haldane (1085-1104),
  • Nigel Haldane (1087), duc de Carthmoor
  • Silke Haldane (1089), religieuse
  • Joachim Haldane (1092-mort jeune)

Il a également légitimé trois enfants :

  • Cyana Haldane, née de Lady Bellafane Palfey
  • Desideria Haldane, née de Lady Elyse de Mont-Jésus
  • Ferdinand Haldane, baron Highcastle, né d'une maîtresse inconnue.

De plus, il est secrètement le père d'un autre enfant, Krispin (1082-1091), né de Lady Jessamy MacAthan.

Brion[modifier | modifier le code]

Apparition dans In the King's Service, Childe Morgan, Swords Against the Marluk, The Deryni Archives ("The Priesting of Arilan", "Legacy", "The Knighting of Derry")   et Le Réveil des magiciens.

Brion Donal Cinhil Urien Haldane devient le vingt-cinquième roi de Gwynedd en succédant à son père en 1095, à l'âge de 14 ans. Il est également le vingtième Haldane à s'asseoir sur le trône de Gwynedd et le quatorzième après la fin de l'Interrègne Festillien.

Brion est dépeint comme un chef, déjà très jeune, et bien formé par son père pour être un monarque fort et décidé. Peu après la mort du roi Donal, Lady Alice Morgan de Corwyn tente d'activer potentiel Haldane de Brion, mais gravement malade d'une infection puerpérale, elle ne parvient pas à achever la procédure et finit par mourir. Plusieurs mois plus tard, une tentative d'assassinat sur ​​le roi est déjoué par Kenneth Morgan, le mari d'Alice. Les premières années du règne de Brion sont relativement pacifique, et Brion se lie d'une amitié étroite avec Alaric Morgan, le fils de Kenneth et d'Alice. Brion fait finalement d'Alaric son écuyer personnel, le jeune Deryni assure la protection de la cour jusqu'à ce qu'Alaric soit assez âgé pour hériter du duché de Corwyn.

Au bout de dix ans de règne, Brion organise une expédition militaire pour mater la rébellion du comte Rurik III des Marches de l'Est, période pendant laquelle il est contesté par Hogan Furstán-Festil, la onzième prétendant festillien. Alaric réussit à compléter l'activation des pouvoirs arcaniques de Brion, et le roi vainc et tue le prétendant dans un combat magique le même jour. Malgré sa victoire, les pouvoirs magiques de Brion deviennent un point de discorde permanent avec son épouse, la reine Jehana, qui les considère comme hérétiques. Néanmoins, Brion et Jehana finissent par se réconcilier.

Malgré une expédition militaire à Meara l'année suivante, le royaume vit une période de paix et de propérité pendant le reste de son règne. Brion est assassiné en 1120 par la fille de Hogan, Charissa Furstána-Festila, qui utilise sa magie pour tuer le roi et venger son père. Brion était âgé de 39 ans et avait régné 25 ans sur Gwynedd.

Il s'était marié avec Jehana de Besançon et avait eu deux enfants :

  • Kelson Haldane (1106), qui lui succède comme roi de Gwynedd,
  • Rosane Haldane (1108-1108).

Kelson[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Kelson Haldane.

Les reines célèbres de Gwynedd[modifier | modifier le code]

Michaela Drummond[modifier | modifier le code]

Michaela Jocelyne Drummond (908-989) est la fille de James Drummond et de la derynie Elinor Howell, veuve de Cathan MacRorie, l’épouse du roi Rhys Michael Haldane et la mère des deux rois Owain et Uthyr.

Bien que née avec un héritage deryni, les arts magiques de Michaela ont été bloqués par Tavis O'Neill en 918 pour la protéger des persécutions anti-derynis organisées par le conseil de régence du roi Alroy. Elle commence à développer une amitié avec Rhys Michael peu avant l’avènement de Javan Haldane en 921, sans se rendre compte que leur mariage est secrètement organisé par les ennemis de Javan.

En 922, les seigneurs assassinent Javan et ses partisans et placent Rhys Michael sur le trône tout en le droguant pour le maintenir sous leur dépendance et le choc due aux violences et meurtres du coup d'état provoque une fausse couche de Michaela. Elle et son mari passent les six années suivantes comme prisonniers des grands seigneurs, et donnent naissance à deux enfants, les princes Owain et Uthyr. Tieg Thuryn débloque les pouvoirs derynis de Michaela en 928, et elle participe à l’activation du potentiel haldane de Rhys Michael.

Après la mort de son mari, une lutte de pouvoir éclate entre les membres du Conseil de Régence, et Michaela est brièvement prise en otage par le comte Tammaron Fitz-Arthur. Michaela use alors de ses pouvoirs magiques pour tuer Tammaron, tandis que la plupart des grands seigneurs sont tués ou arrêtés. Durant la décennie suivante, Michaela dirige le Conseil de Régence du roi Owain, qui est dissous à la majorité de ce dernier.

Michaela meurt en 989 à l’âge de 80 ans, pendant le règne de son petit-fils Cluim Haldane.

Jehana de Besançon[modifier | modifier le code]

Apparition dans The Deryni Archives ("The Knighting of Derry") , Le Réveil des magiciens, La Chasse aux magiciens, La Justice du roi, La Quête de saint Camber et Une femme pour le roi.

Jehane-Julienne-Adélaïde de Besançon est la femme du roi Brion Haldane et la mère du roi Kelson. Elle est fille de Meyric de Besançon, roi de Bremagne, et Rosaura d'Avoine. Bien que son père soit deryni, elle est élevée dans la haine des Derynis.

Elle épouse Brion en 1104 à 15 ans. L’année suivante, après la victoire du prétendant festillien Hogan Furstán-Festil, Jehana se retire dans un monastère quand elle apprend que Brion avait utilisé la magie pour assurer sa victoire. Bien que le couple royal se réconcilie par la suite, la haine des Derynis de Jehana est un thème récurrent de son caractère, particulièrement contre le meilleur ami du roi, le duc Alaric Morgan de Corwyn. Après la mort de Brion en 1120, Jehana tente sans succès d’empêcher Morgan d’activer le potentiel haldane de Kelson, croyant que de tels pouvoir étaient hérétiques et démoniaques. Toutefois, malgré ses croyances, Jehana est contrainte de révéler sa nature derynie pendant le couronnement de Kelson, quand elle utilise ses pouvoirs contre la prétendante festilienne, Charissa Furstána-Festila.

À la suite de la révélation de son héritage deryni, Jehana se retire une nouvelle fois dans une abbaye, où elle passe plusieurs années en dévotions croyant expier le mal de son héritage deryni. Bien qu’elle aime son fils, elle est horrifiée de l’usage que fait Kelson de ses pouvoirs magiques. Elle tente plusieurs fois et sans succès de persuader Kelson de renoncer à ses pouvoirs, et chaque fois ses actions se soldent par un dilemme moral et le dégoût de soi. Elle est également troublée par la manifestation de ses propres pouvoirs, bien qu’elle transmette l’information d’une tentative torenthienne d’assassinat à l’encontre du prince-régent Nigel, ce qui fait échouer le complot.

Son caractère change peu jusqu’au roman Une femme pour le roi, environ huit ans après le couronnement de Kelson. Pendant que ce dernier est à Torenth pour assister au couronnement du roi Liam Lajos II Furstán-d'Arjenol, Jehana rencontre une jeune prêtre et un érudit, tous deux derynis. A leur contact, elle commence à apprécier son héritage deryni. Lors du retour de Kelson, elle ne croit plus que la magie est un mal en soi et commence à développer ses propres pouvoirs, à l’âge de 39 ans. Après la fin du roman, Jehana épouse l’érudit deryni, le seigneur Barret de Laney, et plus tard elle donne naissance à une fille.

Araxie Haldane[modifier | modifier le code]

Apparition dans Une femme pour le roi.

.

Araxie Lean Haldane (née en 1109) est la fille du prince Richard Haldane, duc de Carthmoor et de Sivorn von Horthy et la femme du roi Kelson Haldane. Après la mort de Richard, en 1114, la mère d’Araxie rejoint sa famille à Orsal et Tralia, où Araxie passe la plus grande partie de son enfance. Elle se lie d’amitié avec Rothana de Nur Hallaj, qui la convainc de considérer un mariage avec son cousin le roi Kelson. Plus tard, Araxie accepte la demande de Kelson, et elle se rend à Rhemuth avec le roi peu de temps après. Durant les semaines suivantes, Araxie montre rapidement des dispositions naturelles à résoudre les problèmes difficiles, en conseillant son fiancé sur différents difficultés familiales. En 1128, à 18 ans, elle épouse Kelson, devenant la première Haldane à être couronnée Reine de Gwynedd. En plus de son « potentiel Haldane », elle porte en elle un héritage deryni qui lui vient de son ascendance maternelle. En 1130, Araxie a donné naissance à deux jumelles, Araxandra et Rhuÿs, et un fils, Javan.

Autres Haldane notables[modifier | modifier le code]

Richard[modifier | modifier le code]

Apparition dans In the King's Service, Childe Morgan et Swords Against the Marluk.

Richard Bearand Rhupert Cinhil Haldane est un fils de Malcolm Haldane, roi de Gwynedd, et de Cecilia Calder, et le demi frère du roi Donal Blaine Haldane.

En plus d’être prince de Gwynedd, il était également le dixième duc de Carthmoor et le treizième comte de Culdi. Richard est entraîné comme militaire dès son plus jeune âge, et passe la plus grande partie de sa vie au service de l’armée. Il fut brièvement vice-roi de Meara, où il échappe à une tentative d’assassinat, conduit plusieurs expéditions contre Meara et Torenth, au service de son frère. Après la mort de Donal Blaine, il est le mentor de son neveu Brion, le servant comme prince régent pendant ses absences et l’accompagne en 1105 dans une campagne dans les Marches de l’Est contre le prétendant festillien Hogan.

Richard se retire du service actif après la naissance du prince Kelson, l’année suivante. Il meurt en 1114, à l’âge de 58 ans. Il s’était marié avec Sivorn von Horthy, et avait eu trois enfants :

  • Richelle Haldane (1108), comtesse de Culdi, mariée à Brecon Ramsay, comte de Kilarden.
  • Araxie Haldane (1109), mariée à Kelson Haldane, roi de Gwynedd.
  • Cynric Haldane (1111-1114), comte de Culdi

Nigel[modifier | modifier le code]

Apparition dans In the King's Service, Childe Morgan, Swords Against the Marluk, The Deryni Archives (« Legacy ») , Le Réveil des magiciens, La Chasse aux magiciens, Le Triomphe des magiciens, Le Bâtard de l'évêque, La Justice du roi, La Quête de saint Camber et Une femme pour le roi.

.

Nigel Cluim Gwydion Rhys Haldane est le quatrième enfant de Donal Blaine Haldane, roi de Gwynedd, et de Richeldis MacFaolan-Gruffud, le frère cadet du roi Brion Haldane et l’oncle du roi Kelson Haldane. En plus d’être prince de Gwynedd, il est aussi le onzième duc de Carthmoor. Durant da jeunesse, il est entraîné au métier des armes par son oncle Richard et sert dans l’armée royale pendant l’expédition des Marches de l’Est en 1105, contre le prétendant festillien Hogan. Quand Richard se retire, l’année suivante, Nigel est nommé commandant de l’armée royale, à 19 ans. En 1114, il lui succède comme duc de Carthmoor.

En 1120, après l'assassinat de Brion, qui meurt dans les bras de son frère, Nigel apporte un soutien indéfectible à son neveu Kelson, pendant les premières années de son règne. Au cours des années suivantes, il est nommé régent pendant que Kelson est absent de Rhemuth, et ce dernier active le Potentiel Haldane de Nigel en 1124. En 1125, lorsque Kelson est présumé mort, plusieurs courtisans demandent à Nigel à accepter de se faire couronner, mais il refuse de l'être immédiatement, préférant être sûr de la mort de son neveu. Peu après une dispute l'oppose à son fils Conal, lequel se sert de ses propres pouvoirs arcaniques pour plonger Nigel dans le coma. Il revient à la santé avec l'aide de Kelson quand ce dernier revient à Remuth et ​​témoigne contre son fils lors du procès de ce dernier. Pendant les trois années suivantes, la trahison de son fils conduit Nigel à rejeter les enfants de Conall. Mais sa femme Méraude et sa nièce Araxie Haldane le convainquent d'adoucir sa position, et il finit par accepter ses petits-enfants à la cour.

Âgé de 43 ans en 1130, il est marié à Méraude de Traherne, fille d'Ewane de Traherne, comte de Rhendall, et de Mellicent MacEwan, et est le père de :

En tant que personnage, Nigel est décrit comme l'une des plus nobles chevaliers des Onze Royaumes. Connu sous le nom de "duc de fer", c'est un habile tacticien militaire et un chef né, qui inspire la confiance et le respect de ses soldats, trait de caractère qu'il partage avec Brion et Kelson. Il est également honorable et serviable, et affiche une loyauté indéfectible au trône, qu'elle soit occupée par son père, son frère ou son neveu. Malgré sa proximité de la couronne tout long de sa vie, Nigel n'a jamais eu le désir d'être roi, préférant la vie d'un prince à celui d'un roi. Après la mort de Brion, Nigel est à la fois un mentor et un modèle pour Kelson.

Conall[modifier | modifier le code]

Conall Blaine Cluim Uthyr Haldane est le fils aîné du prince Nigel Haldane, duc de Carthmoor, et de Meraude de Traherne et le cousin germain du roi Kelson Haldane. Il accompagne l'armée Kelson durant la révolte des ecclésiastiques et l'invasion de Torenth en 1121, puis accompagne le roi dans le comté de Transha en 1123. Il sert également brièvement dans l'armée royale pendant la révolte mearienne de 1124, mais il revient vers Rhemuth pour accompagner la princesse Janniver et Rothana. C'est à partir de ce moment qu'il commence à être instruit par le deryni Tiercel de Claron, membre du Conseil Cambérien, qui est décidé à activer le potentiel Haldane de Conall. Les talents arcaniques de Conall se développent régulièrement au cours de l'année suivante, mais il tue accidentellement Tiercel au cours d'une querelle, peu de temps après son adoubement. Conall cache le corps de Tiercel et quitte Rhemuth le lendemain pour accompagner le roi Kelson à la recherche de reliques de saint Camber. Quelques semaines plus tard, après la chute du roi dans une rivière et sa mort présumée, Conal retourne à Rhemuth. Peu après son retour, Nigel découvre l'implication de son fils dans la mort de Tiercel, mais Conall utilise ses pouvoirs pour plonger son père dans le coma. Conall prend le titre de prince régent, décide de son propre couronnement comme roi de Gwynedd et persuade Rothana de l'épouser. Le retour inattendu de Kelson, quelques semaines plus tard, met fin à son accession au trône. Kelson et Alaric Morgan guérissent Nigel, lequel révèle la trahison de son fils, qui est arrêté. Conall tente un duel d'arcane contre Kelson lors de son procès, mais le roi vainc son cousin et le condamne à mort. Conall est exécuté en 1125 à l'âge de 18 ans.

Il avait eu de Rothana un fils posthume, Albin (né en 1125), et d'une maîtresse, Vanissa une fille illégitime, Conalline (née en 1124).

En tant que personnage, Conall est décrit comme étant à la fois arrogant et hautain, parfois en proie à une jalousie mesquine envers son cousin royal. Son caractère ambitieux est d'abord évoqué dans Le bâtard de l'évêque, mais la pleine mesure de ses aspirations n'est révélé que dans La quête de Saint Camber. Conall est un personnage unique dans la série, le seul membre de la famille Haldane qui sert de principal antagoniste au roi.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Katherine Kurtz (trad. Guy Abadia), Roi de folie [« Camber of Culdi »], Presse Pocket,‎ 1995 (1re éd. 1976) (ISBN 2-266-06350-2)
  • Katherine Kurtz (trad. Michèle Zacharyus), Roi de douleur [« Saint Camber »], Presse Pocket,‎ 1996 (1re éd. 1979) (ISBN 2-266-06653-6)
  • Katherine Kurtz (trad. Michèle Zacharyus), Roi de mort [« Camber the Heretic »], Presse Pocket,‎ 1996 (1re éd. 1981) (ISBN 2-266-06654-4)
  • Katherine Kurtz (trad. Michèle Zacharyus), Le calvaire de Gwynedd [« The Harrowing of Gwynedd »], Presse Pocket,‎ 1998 (1re éd. 1989) (ISBN 2-266-06658-7)
  • Katherine Kurtz (trad. Michèle Zacharyus), L'année du roi Javan [« King Javan's Year »], Presse Pocket,‎ 1999 (1re éd. 1992) (ISBN 2-266-06659-5)
  • Katherine Kurtz (trad. Michèle Zacharyus), Le prince félon [« The Bastard Prince »], Presse Pocket,‎ 2000 (1re éd. 1994) (ISBN 2-266-08534-4)
  • (en) Katherine Kurtz, In the King's Service,‎ 2003 (ISBN 0-441-01060-1)
  • (en) Katherine Kurtz, Childe Morgan,‎ 2006 (ISBN 0-441-01282-5)
  • Katherine Kurtz (trad. Guy Abadia), Le réveil des magiciens [« Deryni Rising »], Presse Pocket,‎ 1994 (1re éd. 1970) (ISBN 2-266-05648-4)
  • Katherine Kurtz (trad. Guy Abadia), La chasse aux magiciens [« Deryni Checkmate »], Presse Pocket,‎ 1994 (1re éd. 1973) (ISBN 2-266-05649-2)
  • Katherine Kurtz (trad. Guy Abadia), Le triomphe des magiciens [« High Deryni »], Presse Pocket,‎ 1995 (1re éd. 1973) (ISBN 2-266-06349-9)
  • Katherine Kurtz (trad. Michèle Zacharyus), Le bâtard de l'évêque [« The Bishop's Heir »], Presse Pocket,‎ 1997 (1re éd. 1984) (ISBN 2-266-06655-2)
  • Katherine Kurtz (trad. Michèle Zacharyus), La justice du roi [« The King's Justice »], Presse Pocket,‎ 1997 (1re éd. 1985) (ISBN 2-266-06656-0)
  • Katherine Kurtz (trad. Michèle Zacharyus), La quête de Saint Camber [« The Quest for Saint Camber »], Presse Pocket,‎ 1998 (1re éd. 1986) (ISBN 2-266-06657-9)
  • Katherine Kurtz (trad. Michèle Zacharyus), Une femme pour le roi [« King Kelson's Bride »], Presse Pocket,‎ 2002 (1re éd. 2000) (ISBN 2-266-12504-4)
  • (en) Katherine Kurtz, The Deryni Archives,‎ 1986 (ISBN 0-345-32678-4)
  • (en) Katherine Kurtz et Robert Reginald, Codex Derynianus (second edition),‎ 2005 (1re éd. 1997) (ISBN 1-887424-96-2)