Duyfken

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher


Duyfken
Réplique du Duyfken sur la Swan
Réplique du Duyfken sur la Swan

Gréement Trois-mâts barque
Débuts 1997
Longueur hors-tout 19.9 m
Maître-bau 6 m
Tirant d'eau 2.4 m
Déplacement 110 tonnes
Vitesse 7 nœuds
Armateur Musée national de la marine de Sydney
Port d’attache Drapeau de l'Australie Australie

Le Duyfken (Duifken, Duijfken ou encore Duifje en hollandais contemporain, « Petite colombe » en français) était un petit bateau construit aux Pays-Bas.

Histoire[modifier | modifier le code]

C'était un navire rapide, légèrement armé, probablement destiné pour de petits chargements de marchandises ou pour la piraterie. Le tonnage de Duyfken atteignait les 50-60 tonnes.
En 1596, il mit les voiles en direction de Banten dans l'île de Java en Indonésie où l'équipage fut capturé par les îliens.
En 1601, les Pays-Bas veulent ouvrir la route du commerce des épices à leurs flottes et briser le monopole portugais et espagnol sur ce commerce florissant. Le Duyfken sera utilisé par la Compagnie néerlandaise des Indes orientales, pour rallier Jakarta et Batavia et affirmer la présence hollandaise sur les Indes orientales néerlandaises.
En 1606, Willem Janszoon prit les commande du Duyfken[1] et appareilla vers les grandes terres aperçues au sud de la Nouvelle-Guinée. Il fallait reconnaître les côtes et découvrir de nouvelles terres pour commercer. C'est ainsi que Janszoon longea les côtes de l'Australie. Il aborda à l'embouchure de la Pennefather River dans le futur État du Queensland et reconnu le golfe de Carpentarie situé dans la partie septentrionale de l'Australie.
En 1607, le Duyfken repart pour continuer la reconnaissance des côtes australiennes puis s'en retourne vers l'île de Java.
En 1608, il est touché lors d'un combat naval avec trois galions espagnols. Néanmoins, les dommages occasionnés par cette bataille ne l'empêcheront pas de rejoindre les comptoirs hollandais des Indes orientales, pour y être réparé.
En 1612, le commandant en chef des forces navales néerlandaises Adriaen Maertensz Block prend possession du Duyfken.
En 1617, un riche commerçant hollandais, Pieter van den Broecke prend le commandement du Duyfken est fait route vers Madagascar. Le 18 juin 1617, le navire fait naufrage, lors d'une tempête, près de Surat.

La réplique[modifier | modifier le code]

En 1999, le musée maritime de Fremantle réalisa la réplique du Duyfken, qui navigue sur les eaux de la Swan à Perth en Australie.

Le golfe de Carpentarie en Nouvelle-Hollande (Australie)

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.voc.iinet.net.au/voyages.html