Duwamish (tribu)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Duwamish

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Sur le lac Union en 1885

Populations significatives par région
Comté de King état de Washington 500 (2004)
Autres
Langues

Lushootseed, anglais

Ethnies liées

Salish

En vert foncé le territoire traditionnel des Duwamish

La tribu Duwamish, Dkhw’Duw’Absh, "The People of the Inside" (Le peuple de l’intérieur), est une tribu amérindienne vivant dans l'ouest de l'État de Washington (Drapeau des États-Unis États-Unis). Ils vivent depuis la fin de la dernière glaciation dans l'actuelle agglomération de Seattle et le Comté de King. Leur chef Si’ahl a donné le nom à la ville Seattle

La culture des Duwamish fait partie de celle des groupes Salish et le Lushootseed et une des langues salish.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Duwamish habitent depuis des milliers d’années la même région, ce que des découvertes archéologiques ont confirmé. Des fragments ont été datés du sixième siècle avant notre ère. Traditionnellement ils vivaient de la chasse et de la pèche. En 1851, à l’arrivée des premiers colons américain, on comptait 17 village avec au total 90 maisons longues le long des rivières, Elliott Bay, Duwamish, Cedar River, et Black river, (un cours d’eau qui a disparu, asséché à la suite de l’ouverture du canal entre le Lac Washington et Puget Sound) et au bord des lacs Washington et Sammamish.

Le premier traité entre des représentants des États-Unis et les Duwamish et tribus alliés fut signé en 1855 (Elliott treaty), mais déjà avant la ratification par le sénat en 1859 les premiers affrontements avaient lieu.

En 1780 la tribu avait environ 1200 membres, mais pour 1854 le bureau des affaires indiennes avance le chiffre de 162 Duwamish, tandis qu'une liste de 1856 arrive à 378 membres et seulement 20 en 1910[1]. Mais les appartenances au groupe n'était pas très rigides et actuellement une partie des Duwamish sont listés comme Suquamish ou Muckleshoots selon la réserve qu'ils habitent[2].

Évènements récents[modifier | modifier le code]

En 2001 le Bureau des affaires indiennes a déclaré la tribu comme éteinte. Puis l’administration Clinton l’a reconnue comme existant à la fin du mandat, décision révoquée par l’administration Bush. En 2010 les membres montent un dossier pour défendre leur cause devant les tribunaux.

Sources[modifier | modifier le code]

  1. Robert H. Ruby,John Arthur Brown: A guide to the Indian tribes of the Pacific Northwest, University of Oklahoma Press, 1992 p.72-74
  2. op. cit. p. 74

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :