Dustin McGowan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Dustin McGowan Baseball pictogram.svg
Dustin McGowan on July 5, 2013.jpg
Agent libre
Lanceur
Frappeur droitier  Lanceur droitier
Premier match
30 juillet 2005
Statistiques de joueur (2005-2014)
Victoires-défaites 25-27
Moyenne de points mérités 4,57
Retraits sur des prises 392
Équipes

Dustin Michael McGowan (né le 24 mars 1982 à Savannah, Georgie, États-Unis) est un lanceur droitier des Ligues majeures de baseball qui est présentement agent libre.

Carrière[modifier | modifier le code]

Dustin McGowan est un choix de première ronde des Blue Jays de Toronto en 2000.

Il fait ses débuts dans les majeures à Toronto le 30 juillet 2005. Il ne reçoit pas de décision dans la défaite de 3-2 des Blue Jays mais il impressionne comme lanceur partant : en cinq manches lancées, il réussit six retraits sur des prises, ce qui constitue un record d'équipe pour un lanceur effectuant son premier départ en carrière[1]. Le record tient jusqu'au 7 juillet 2009 alors qu'il est battu par les 7 retraits au bâton de Marc Rzepczynski[2].

Le 9 août, McGowan remporte sa première victoire dans les grandes ligues dans un gain de Toronto sur Detroit[3].

Le droitier fait quelques séjours à Toronto en 2005 et 2006, passant le reste de ces saisons en ligues mineures. Il est intégré à la rotation de lanceurs partants des Jays en 2007. Il remporte 12 victoires en 27 départs, totalise 144 retraits sur des prises et présente une moyenne de points mérités de 4,08.

McGowan est forcé à l'inactivité à la mi-saison 2008 après avoir ressenti des douleurs à l'épaule. Diverses blessures et opérations (la hanche, puis le genou et la coiffe du rotateur[4]) le tiennent à l'écart du jeu en 2009 et 2010[5].

Même s'il n'a pas lancé dans les majeures depuis le 8 juillet 2008, les Blue Jays font signer à McGowan un nouveau contrat en décembre 2010[6]. Il effectue un retour le 6 septembre 2011 et lance cinq parties en relève en fin de saison pour Toronto, subissant deux défaites[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]