Durmitor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Durmitor
Carte des subdivisions des Alpes dinariques avec le Durmitor en B23.
Carte des subdivisions des Alpes dinariques avec le Durmitor en B23.
Géographie
Altitude 2 528 m, Bobotov Kuk
Massif Alpes dinariques
Superficie 350 km2
Administration
Pays Monténégro Monténégro
Géologie
Roches Roches sédimentaires

Le Durmitor est un massif karstique du Monténégro se situant dans les Alpes dinariques. Son sommet principal, le Bobotov Kuk, culmine à 2 528 mètres d'altitude.

Toponymie[modifier | modifier le code]

L'appellation mont du Durmitor (« le dormeur », en roumain) vient vraisemblablement d'un nom donné par les bergers valaques, qui considéraient ce mont comme « paisible ».

Faune et flore[modifier | modifier le code]

Le parc comporte une faune exceptionnelle, relief de l'époque glaciaire. Ainsi, le Grand Tétras (Urogalus), l'ours brun (Ursus Arctos), le loup (Lupus vulgaris) et le chamois (Rupicapra rupicapra Balkanika) en sont les dignes représentants. Les oiseaux de proies ne sont pas en reste avec la présence de l'aigle royal (Achila Chrysaetos), ou l'aigle de Bonelli, l'aigle botté, le vautour fauve, le percnoptère d'Égypte, les faucon pèlerin et hobereau, la chouette de Tengmalm, le hibou grand-duc, etc.

Protection environnementale[modifier | modifier le code]

Vue sur le canyon de la Susica
Vue du parc national du Durmitor
Le Črno jezero (lac Noir)

Le Durmitor se trouve au sein du parc national du Durmitor créé en 1982 et classé au Patrimoine mondial de l'UNESCO pour sa flore endémique ainsi que ses espèces d'insectes également endémiques. Le parc s'étend sur une superficie de plus ou moins 30 000 hectares, comprenant plusieurs chaînes de sommets alpins et un canyon d'une profondeur de 1 900 mètres, qui en fait le plus profond d'Europe, le canyon de la Tara (la Tara étant la rivière qui coule dans les gorges et qui est également protégée). Le parc comprend également des lacs de montagnes réputés comme le Črno jezero (lac Noir) et le Zminje jezero (lac Zminje). La ville de Zabljak jouxte le parc et les activités humaines nuisent malheureusement à l'environnement. De plus, depuis l'indépendance du Monténégro, une surenchère touristique est à prévoir, ce qui n'est pas pour arranger les choses du point de vue de la faune et de la flore du parc. Ainsi, en 2002, près de 7 000 hectares furent déclassés pour permettre l'extension des activités humaines (rapport de l'UNESCO). De plus, certaines pratiques menacent l'intégrité même du parc, comme notamment l'exploitation forestière qui sous couvert de « coupes sanitaires » envoie des milliers de mètres cubes de bois dans les proches scieries de Zminica. Quelques villages sont disséminés dans le parc, dont le plus haut des balkans, le village de Mala Crna Gora (« la petite montagne Noire »). Ce village est typique des villages de montagnes des Balkans, tenu par des montagnards dont l'activité principale est l'élevage (moutons, vaches). Ceux-ci vivent en harmonie depuis des siècles avec leur montagne, bien que la politique de la Yougoslavie du dictateur Tito y ait effectué des ravages. Ainsi y naquirent deux « héros » yougoslaves, frères ennemis Radoje Dakic et Vladimir Sipcic.

Le parc national du Durmitor doit être protégé de façon plus conséquente, notamment sa faune qui est malheureusement en proie à un braconnage qui ne vient pas du fait des habitants du parc, mais des populations périphériques voire étrangères provenant de la Bosnie-Herzégovine voisine. En 1994, la population de chamois était de l'ordre de 4 000 bêtes ; la guerre en Bosnie aidant, des braconniers munis d'armes automatiques (type kalashnikov) n'ont pas hésité à massacrer des troupeaux entiers dans le seul but récupérer des trophées[1]. Un recensement récent établirait un nombre de 600 individus en 2005, soit près de 3 500 chamois de moins en onze ans. Le problème étant que les gardes du parc n'ont que très peu de moyens de lutte et la corruption aide bien souvent lorsque des braconniers sont arrêtés. Le directeur actuel du Parc se nomme Tomo Pajović.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Source : parc national du Durmitor 2001 / Président Mile Ctijepovic