Durenque ((affluent de l'Agout))

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Durenque (rivière))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Durenque (homonymie).
La Durenque
la Durenque à Valdurenque
la Durenque à Valdurenque
Caractéristiques
Longueur 31,6 km [1]
Bassin ~100 km2 [1]
Bassin collecteur la Garonne
Débit moyen 1,87 m3/s (Boissezon)
Régime pluvial
Cours
Source Monts de l'Espinouse
· Localisation Le Bez
· Coordonnées 43° 35′ 02″ N 2° 30′ 07″ E / 43.5838, 2.502 (Source - La Durenque)  
Confluence l'Agout
· Localisation Castres
· Coordonnées 43° 36′ 03″ N 2° 14′ 31″ E / 43.6009, 2.242 (Confluence - La Durenque)  
Géographie
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Aveyron
Régions traversées Midi-Pyrénées

Sources : SANDRE, Géoportail, Banque Hydro
Confluence Durenque et Agout à Castres

La Durenque est une rivière française qui coule dans le département du Tarn. C'est un affluent de l'Agout en rive gauche, donc un sous-affluent de la Garonne par l'Agout, puis par le Tarn.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Durenque prend sa source au sein du parc naturel régional du Haut-Languedoc, dans la partie occidentale des monts de l'Espinouse sur le territoire de la commune du Bez dans le Tarn. Comme l'Agout, son cours suit globalement une direction allant de l'est vers l'ouest. Elle se jette dans l'Agout en rive gauche, à Castres[2].

Communes traversées[modifier | modifier le code]

Affluents[modifier | modifier le code]

La Durenque a onze affluents référencés[1] dont :

  • la Durencuse (rd) 17,7 kilomètres.
  • Ruisseau du Verdet 4,1
  • Ruisseau de Puech du Fau 3,9
  • Ruisseau de la Blazié 3,9
  • Ruisseau de Ganoubre 4,6

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Le débit de la Durenque a été observé pendant une période de 8 ans (1934-1941), à Boissezon, localité du département du Tarn, située à une bonne dizaine de kilomètres du confluent avec l'Agout[3]. Le bassin versant de la rivière y est de 56 km2, soit seulement un peu plus de la moité de sa totalité.

Le module de la rivière à Boissezon est de 1,87 m3⋅s-1.

La Durenque présente des fluctuations saisonnières de débit assez marquées sans être excessives, avec des hautes eaux d'hiver-printemps portant le débit mensuel moyen à des niveaux situés entre 2,29 et 3` m3⋅s-1, de décembre à mai inclus (maximum en janvier), et des basses eaux d'été, de juillet à octobre inclus, avec une baisse du débit moyen mensuel jusque 0,580 m3 au mois d'août (580 litres par seconde), ce qui reste fort acceptable.

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : Boissezon
(Données calculées sur 8 ans)

Les crues peuvent être assez importantes. La série des QIX n'a jamais été calculée étant donnée la trop faible durée d'observation des débits de la rivière.

Le débit journalier maximal enregistré à Boissezon a été de 37,9 m3⋅s-1 le 2 janvier 1935.

La Durenque est une rivière très abondante. La lame d'eau écoulée dans son bassin versant est de 1053 millimètres annuellement, ce qui est très élevé, plus de trois fois supérieur à la moyenne d'ensemble de la France tous bassins confondus (320 millimètres). C'est aussi largement supérieur à l'ensemble du bassin versant de la Garonne (384 millimètres), ainsi que du Tarn (487 millimètres) et de l'Agout (565 millimètres à Lavaur). Le débit spécifique (ou Qsp) se monte dès lors à 33,4 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c SANDRE, « Fiche rivière la durenque (O42-0400) » (consulté le 20 mars 2010)
  2. Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 20 mars 2010)
  3. Banque Hydro - Station O4244010 - La Durenque à Boissezon (option "Tous Mois") (ne pas cocher la case "Station en service")

Articles connexes[modifier | modifier le code]